Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Laziz

Discussion virtuelle au sujet de paroles sublimes, autant dire soufies

« Dieu était cependant que rien n'était avec Lui ; et Il demeure aujourd'hui tel qu'Il était. » Ibn Ata'Allah Al-Iskandarî, dans Paroles Sublimes.

- En fait, il n'est dit rien d'autre que "Dieu n'est rien", ce qui rejoint la philosophie bouddhiste ou nihiliste, c'est à dire athée. Car un être existe seulement si un autre existe. L'un confirme l'autre. (Voir Berkeley et son arbre qui tombe dans la forêt: s'il n'y a personne pour constater ou l'entendre tomber, il n'existe pas) On n'a pas besoin de faire de l'ésotérisme pour le comprendre. D'ailleurs le simple fait de l'existence de l'homme ou des étoiles et des planètes, prouvent qu'il existe quelque chose à côté de Dieu, sinon en-dessous, derrière, entre ou même dedans, mais quelque chose existe. Sinon, dire que « Dieu demeure aujourd'hui tel qu'Il était. » ne pourrait pas être prononcé ou écrit au moment où l'on se parle.

- Cela signifie, m'écrit-on, que toutes ces choses "n'existent" que par Son Existence...
- Quoi qu'il en soit c'est déjà plus positive comme approche que négative.

Et un autre d'intervenir : - Dans Le symbole sans pareil de l'Identité suprême, un traité sur le sens symbolique de la présence des Livres célestes, le Cheikh Ahmad el-‘Alawî, ne dit pas autre chose : « Le Prophète a dit : "Allah est, sans rien avec Lui." Réfléchis à cet aphorisme dans son sens permanent et continu. Que peux-tu dire ? Imagines-tu qu’il y ait quelque chose d’autre, toi qui penses intelligemment ? Non ! »
- Si vous voulez discuter et philosopher au lieu de pratiquer la langue de bois, c'est bien mais si vous voulez assener les interlocuteurs d'arguments d'autorité ou de dogmes cela ne présage rien de bon pour un "groupe -ouvert-" supposé réfléchir sur les écrit de René Guénon.

Un participant excentrique : - Voici une autre citation (mais d'un "ivrogne") : "Si tu veux t'acheminer vers la paix définitive, souris au Destin qui te frappe, et ne frappe personne." (Omar Khayam)
- Chacun choisit sa source de savoir et la partage avec ses amis et intimes à sa guise, mais dans un monde civilisé et sage on ne prend pas la parole des ivrognes comme enseignement. Quoique bien des pays soi-disant civilisés ont bâti leur savoir à partir de lettrés et de savants drogués jusqu'à la moelle...

Quelqu'un qui n'a pas sa langue dans sa poche : - Cela ne rejoint aucune philosophie, discuter n'est pas comparer à tort et à travers. Le nihilisme fait état de l'inexistence divine dans un monde matérialisé, à aucun moment il n'est question de sacralisé l'essence divine, ce qui une nouvelle fois caractérise la limite de la philosophie. Il est ici question de l'Un, unité sacrée et indéfinie. Ainsi l'Un se fait diversités par le monde mais reste Un. Il s'agit de mettre en contradiction la diversité qui démontre les différentes formes de l'Unité et la multiplicité qui envisage de manière fictive de multiples identités alors qu'en Vérité il n'en est rien. De plus sachez que l'ésotérisme n'est pas un état de fait de certaines expressions, cela dépend plutôt de celui qui regarde ces expressions, l'esotérique est celui qui regarde le monde avec le coeur et tout devient alors sacré quand les autres regardent le monde de manière rationnelle et tout devient alors discutable.
- Quand je parle de nihilisme, je ne fais que démontrer en quoi consiste la négation lorsqu'on la pousse au bout. Il est clair que personne ne veut être traité de nihiliste s'il n'en est pas un, comme Dostoïevski, Nietzsche, Sartre, Camus ou Heiddeger, mais dans le fond, c'est à cela que conduit l'exercice de leur pensée. Pour le reste, vous avez simplement ignoré ce que j'écrivais. Maintenant si "discuter n'est pas comparer à tort et à travers", il faut faire mieux que ça et ne pas tourner autour du pot. Soit on en discute soit on intervient pas.
- Non je ne vais pas trop insister, ce serait inutile. Vous vous attardez sur des particularités d'un concept. Lorsque l'on observe des expressions du sacré, nous ne sommes plus dans le concept mais dans le révélé, il n'y a là aucun exercice de pensé. Il ne s'agit plus de penser l'inexistant comme vous le dites mais plutot de vivre l'inexistant en tant qu'il est existant essentiel. bien à vous.
-
C'est ce que je disais, cela ne sert à rien de publier sur un site ouvert à tous des dogmes, des sentiments ou quelconques réalisations mystiques si elles ne sont pas objectives et rationnelles. Il faut alors rester entre vous. René Guénon réfléchissait et publiait des livres qui pouvaient être lus, commentés et critiqués par ceux qui comprenaient de quoi il parlait.
- Que Dieu vous garde mon ami.
-
Que Dieu, mon ami, vous donne la lumière pour comprendre qu'il n'est pas rien et que vous existez à côté de lui -si vous ne niez ni votre existence ni la sienne.

 

Liens en relation

Dieu et nihilisme
Dieu et nihilisme
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article