Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Laziz

La théorie du genre n'est pas une idée nouvelle, on la retrouve dans le Mahabharata. Bhisma, l’Aïeul, baissait à chaque fois les bras lorsque Shikandi apparaissait devant lui. Et l'on peut dire que c'est à cause de Shikandi que les Kauravas perdirent la guerre. Du moins, c'est par sa faute que Bhisma sera atteint mortellement par les flèches d'Arjuna. En effet, Bhisma ne prenait pas Shikandi pour un homme véritable mais pour une femme. En tant que Kshatryia, suivant strictement le dharma, en l'occurrence l'éthique des arts martiaux, il ne pouvait se battre contre une femme. Or Shikandi était réellement un homme dans son corps présent. Il est vrai cependant que dans sa vie passé, il était une femme du nom de Amba. Comme l’Aïeul vivait déjà à cette époque et dirigeait le royaume en tant que tuteur des jeunes princes, il avait accidentellement brisé son mariage. Par la suite, il refusa de la marier pour remédier à son erreur -malgré ses demandes insistantes-, et cela à cause de son vœu de célibat. Par ses austérités et ses prières, Amba repris naissance en tant que fils de Drupada. Elle devint Shikandi, le frère de Draupadi et de Drishtadyumna. Ce dernier deviendra plus tard le commandant en chef de l'armée des Pandavas, par conséquent ils opposèrent les Kauravas durant la bataille de Kurukshetra. Bhisma savait tout cela à propos de Shikandi.
 

Donc, pour en revenir à la théorie du genre, celle-ci postule le fait que nous ne naissons pas garçon ou fille, mais que nous le devenons. En d'autres mots, les apparences physiques ne forment pas absolument l'identité, notre nature profonde ne correspond pas obligatoirement à notre sexe. Selon cette vision des choses, il suffit d'être sensible à nos penchants intérieurs, psychologiques et physiques, naturels, pour réaliser ce que nous sommes en vérité. Bhisma connaissait bien cette réalité.
 

On peut s'étonner toutefois d'une telle conduite, car si pour fonctionner et interagir avec nos semblables, nous devrions prendre en compte non pas notre identité actuelle mais celle d'une existence plus ancienne, la vie de tous les jours serait un véritable chaos sociétal. Imaginez que vous appreniez que la femme dont vous êtes tombé amoureux était votre mère, votre sœur ou votre fille dans son existence précédente et que vous exécriez l'inceste au plus haut point, comment pourriez-vous vivre alors avec une telle pensée ?! Heureusement que nous ne gardons pas le souvenir de nos vies passées. Heureusement que des gens de la stature intellectuelles de Bhisma ne prennent plus naissance en notre temps, dans l'Âge de Kali. Est-ce réellement une avancée ? Doit-on s'en réjouir ? Quoi qu'il en soit, ainsi que nous l'avons mentionné précédemment, Bhisma était le dernier de cette espèce, le dernier homme intègre et érudit de ce calibre.

 

Pour en savoir plus sur Bhisma :

La théorie du genre dans le Mahabharat
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article