Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Laziz

L'évolution de l'orthographe

 

Pourquoi l'écriture se simplifie-t-elle ?
Parce que la mémoire faiblit.

La nouvelle orthographe

Évidemment, on préfère se voiler la face et dire que la langue évolue...

10 février 2016

_______________

18 avril 2014

Les Élus, le peuple juif : Israël et la religion

Les juifs de Montréal

Les juifs ont deux gros problèmes sur le dos, leur religion et leur pays, Israël. Pour cela, ils doivent mettre les bouchées doubles pour prouver à Dieu qu'il a bien eu raison de les choisir, entre tous les peuples de la Terre, comme le meilleur.

____________

Le pape embrasse les pieds par humilité

 

Ils embrassent des pieds en grande humilité, ce qui est merveilleux (si on les a lavés avant), mais ils ne se prosterneront jamais devant une grande autorité comme un maître spirituel, un père ou une mère, ou des dieux. Ils prétendent que ce n'est pas digne d'un être humain. Allez comprendre!

En Inde on n'embrasse jamais, ni la bouche ni les pieds, mais lavez les pieds est une pratique ancestrale.

En Inde on n'embrasse jamais, ni la bouche ni les pieds, mais lavez les pieds est une pratique ancestrale.
Krishna lavant les pieds d'un pauvre brahmana qu'il reçoit chez lui.

Krishna lave les pieds, par humilité
__________

 

Tuer les animaux pour le spéctacle jouisif-toréador-matador-corrida
Et ils osent appeler ce cirque où l'on torture avec bonheur
-le Festival de Jésus...

___________

Le meilleur, sinon rien

Le meilleur, sinon rien, cette expression conduit à un fanatisme dangereux, sinon à une compétition qui place le vainqueur sur un piédestal et réduit tout le reste à l'insignifiance (ce qui est une erreur grossière. Ne dit-on pas que le meilleur est l'ennemi du bien?

 

_____________

Einstein-joueur de flûte-krishna- citation

#Dieu

____________


La cuisine est également un art, et le plus agréable d'entre tous. En outre, il est celui qui touche de plus près et de façon cruciale notre tempérament et notre physique. "Nous sommes ce que nous mangeons", disent les Chinois.
Ici, des carottes cuites dans du lait, jusqu'à former une pâte onctueuse grâce au sucre (en petite quantité pour notre goût personnel). Avec de la cardamome et saupoudrée de pistache.

Cuisine-gâteau de carottes

#cuisine et végétarisme

__________

16 avril 2014

Les Français viennent de faire une grande réalisation: les animaux sont désormais reconnus comme des « êtres vivants doués de sensibilité ». Une évolution législative purement symbolique qui échoue une fois de plus à un nouveau statut de l'animal....

 

Élevage industrielle de poules

___________

18 février 2014

homosexuels dans un train en inde

« Nous sommes tous des individus atteints, quand le sache ou non, qu'on le veuille ou non par la propagande homosexuelle des "snipers".

Dites-vous que c'est bien ainsi et que la vie est belle !

Les paroles sont d'une philosophe de Barcelone, Beatriz Preciado, qui nous explique ce mauvais rêve qui devrait bien se terminer.

Pour en savoir plus, lisez l'article complet dans Libération :
http://www.liberation.fr/debats/2014/02/14/nous-sommes-partout_980296

____________________________

 

17 février 2014

"Nous venons tous au monde égaux". C'est le mantra des hommes et des femmes à l'esprit moderne. En fait, c'est une reliquat de l'ère social-communiste, et dont le coup d’envoi -en regard à la modernité- a été donné par Jean-Jacques Rousseau. Parti, donc, d'un concept philosophique -avec la révolution française, puis la révolution bolchevique-, ce concept est devenu politique, puis social. Ainsi il est entré aisément dans les mœurs, comme une fil dans le beurre. Communisme et judaïsme vont bien ensemble, malgré les apparences: les Kibboutz en Israël sont la preuve de leur connivence. Les monothéistes n'eurent pas de dédain philosophique pour le communisme, même s'il était fondamentalement athée (ils se sont rebellés contre son aspect politique, désaprouvant la manière dont les humains étaient traités). Mais en tant que telle, cette idée est creuse et implique que la naissance est le départ à zéro d'une nouvelle créature. Elle fait fi de la notion de karma et de l'âme éternelle.
 

 

21 janvier 2014

C'est typique de la science moderne que de ne pas voir le mauvais côté de ses inventions. Et c'est un drame des plus insidieux et des plus odieux qui donne à notre civilisation un caractère abominable, car il permet d'élever nos enfants dans un rêve d'une illusion ravageuse: ils deviennent incapables de penser objectivement. Et ce n'est pas dans l'intérêt des institutions à la tête de nos sociétés qu'ils se dessillent les yeux. Le Japon est l'exemple par excellence.

Voir un extrait: http://www.dailymotion.com/video/x19o4dr_faut-il-aller-voir-le-vent-se-leve-dernier-film-de-hayao-miyazaki_news

 

#Cinéma

_____________

8 janvier 2014
 

Où l'on apprend qu'un gars ce n'est pas pareil qu'une fille. Vous me direz que cela va de soi. Mais non, encore aujourd'hui il y en a qui trompettent qu'une fille et un garçon c'est pareil; ils peuvent faire les même boulots, draguer ou rêver de façon interchangeable. Le pire, c'est que cette façon de penser était en vogue quand la psychologie battait son plein (voire S. de Beauvoir & compagnie). C'était le slogan que l'on criait sur les toits comme signe d'un renouveau identitaire; on croyait dur comme fer qu'il allait révolutionner le fameux patriarcat ancré dans le machisme : nous sommes tous égaux ! On est pas sorti de l'auberge, cependant. Avec ce documentaire, certains vont réaliser qu'il faut s'y prendre autrement et arrêter de rêver qu'en achetant un tracteur à sa petite fille ou une poussette à son garçon pour Noël on allait participer à cette révolution des mœurs; que l'on peut simplement tasser la création de Dieu pour appliquer une pédagogie humaniste plus réaliste. Cordonnier pas plus haut que la cheville.

Pour se faire une idée du documentaire : http://vimeo.com/81528640

_____________

 

13 déc
Un gouffre culturel : la vache
Selon le Robert, dans le Dictionnaire d’expressions et de locutions, pour l’entrée Le plancher des vaches, on y lit l’explication suivante : « “La terre ferme”. La métaphore est dans Rabelais. Comme la montagne à vaches des montagnards, elle assimile le terrien, pour le matelot, à un animal qui ne fait pas l’objet d’une grande admiration, sur le plan symbolique. »
Ce paradigme, qu’ils commencent péniblement à quitter, leur fait voir les animaux comme des choses, des objets, au mieux des êtres au service des hommes, exploitables à souhait. Que l’on songe à l’esclavage dont les barbares en faisaient les frais, c’est-à-dire ceux qui n’appartenaient pas à leur culture ou qui ne leur ressemblaient pas par leurs traits physiques, dans ce cas le racisme, on peut comprendre l’horreur de naître vache en Occident. Ce qui est nuit pour certains, proclame Krishna dans la Bhagavad-gita*, ce dieu parmi les dieux qui adorait les vaches, devient, pour les êtres éveillés au sens de l’existence, le jour, et inversement. Quoi de plus probant comme enseignement que l’exemple de la vache pour mettre en lumière l'esprit démoniaque.

*Verset 2-69

____________________

 

5 déc 2013
Il y a deux grandes idées métaphysiques qui s'affrontent: le monisme et le dualisme. La première estime que tout devient Un en bout de ligne, comme sur cette peinture où l'âme va se fondre dans la Lumière divine. La deuxième défend la variété, c'est-à-dire l'idée que tout est multiple, à jamais, et que le concept d'unité absolue et totale n'existe pas, ni dans l'au-delà ni dans le temporel: l'être existe grâce au regard de l'autre. Une autre façon de présenter explicitement ce problème, c'est par l’intermédiaire de l'âme. Les monistes ne croient pas à son existence intrinsèque comme entité spirituelle, ils s'imaginent qu'elle existe temporairement et se dissout en dernier lieu dans le Tout. Est-il besoin de préciser que cette conception ne correspond pas à la définition de l'âme éternelle et individuelle. Car dès que l'on reconnaît l'âme comme telle, distincte de l'âme suprême ou de l'autre en général, nous sommes alors dualistes.

____________________

 

L'âme n'a point de secret que la conduite ne révèle.
 

20 nov 2013

 

Méditation: Quand la douleur est un guide
Elle m'a dit: « Dans le film "conversation avec Dieu" retraçant la période de mutation de Donald Walsch, on retrouve ce même thème de la douleur amenant finalement au lâcher-prise. Quand il n'y a plus rien à quoi se raccrocher et que tout semble pourri et perdu, il ne reste plus que la perle de la divinité. »
La Bhagavad-gita enseigne ceci: « Quatre classes d’hommes de bien m’adorent, Arjuna : l’affligé, l’homme désireux de savoir, celui qui veut s’enrichir, et le sage. »

 

____________________

Quand on lit le Mahabharata on trouve des descriptions si irréalistes et fantasmagoriques que celui qui n'est pas prêt à aller au fond des choses va s'en servir comme prétexte pour mettre l’œuvre de Vyasa de côté et s'exclamer: « C'est débile, je préfère lire Don Quichotte, c'est bien plus dans mes cordes ! » Et Dieu sait si les gens ne sont pas prêts!

 

 

19 nov 2013

Ce qui se cache derrière le Mahabharata
 Madeleine Biardeau, en parlant de Krishna et Arjuna, toujours au sujet du bouddhisme dont on nous cacherait la réalité, Vyasa étant plus rusé qu'un renard, selon elle, et ni plus ni moins qu'un beau parleur au talent génial de narrateur : « C'est donc dans leur union et dans les rôles et les théories qu'ils tiennent que doit se trouver l'idéologie profonde de l'épopée, et si notre idée de "riposte" est bonne, c'est là aussi que nous devons la trouver exprimée le plus clairement possible. » Inutile de vous dire que je n'ai rien trouvé de telle qu'une explication "exprimée le plus clairement possible" dans les deux milles pages de son MBh, juste des hypothèses scabreuses.

 

 

 

15 Nov 2103

Je lis Madeleine Biardeau. Ce qui m'a inspiré cette pensée:
Tout est Un, Dieu est Un ou Dieu est Unique, voilà la pierre d'achoppement. Elle divise ou rallie ses dévots selon le cas. Mais la pensée dominante veut que tout soit brahman, qu'en définitive tout se résume à une Vérité indifférenciée, c'est-à-dire, comme le qualificatif l'indique, blanc ou noir c'est pareil au même. La relativité est une perception individuelle et personnelle, disent-ils. Elle est fausse si on cherche à la généraliser.


 

22/09/13

Je suis en train de relire Madeleine Biardeau, l'introduction de son Mahabharata. Le prochain texte que j'écris sur elle, je l'intitulerai "M. Biardeau et son obsession bouddhiste". Elle pense dur comme fer que l'auteur du MBh, "le poète", n'avait que ça en tête: "une riposte" au bouddhiste, quand il rédigea "l'épopée".

 

10 nov 2013

Quand je donne dans l'art :-)

 


Mon art-l'arabe

 


Cela lui fera une belle jambe.

 

 

8 nov 2013

Ce matin je continue à écrire une histoire du Mahabharata, celle du chasseur du nom d'Ékavalya. Et j'ai produit plusieurs travaux avec Photoshop postés à la fin de cette page.

 



 

29 0ct. 2013

*J’ai annoté ce verset par Bhaktivedanta Swami Prabhupada pour sa traduction originale par rapport aux autres Bhagavad-gita présentées sur cette page Facebook. Il écrit que Dieu inspire les Védas à Brahma et traduit le mot Brahma par Védas, ce qui semble bizarre quand on ne connaît pas le sanskrit. Dans son développement il en explique ainsi le sens : « Or, si nous devons agir pour plaire au yajna-purusa, à Visnu, ce n’est par ailleurs qu’en Brahman, dans les Védas, spirituels et absolus, qu’il faut chercher la direction à suivre. […] et ces lois sont contenues dans les Védas, qui proviennent du souffle de la Personne Suprême. » (C’est moi qui souligne.) Et on peut lire par ailleurs M. Biardeau écrire dans son livre ‘L’hindouisme’ en parlant du brahmacarin (étudiant célibataire), à l'aide de cette drôle de syntaxe, que « celui qui pratique Brahma = Védas ».

Tout cela pour rappeler que la traduction de BSP est plus claire et sensée, plus adaptée à
Gurukulamnotre compréhension que les traductions littérales des sanskritistes. Voici par exemple la traduction d’Anna Kamensky du même verset: « Sache que c’est de Brahma que naît l’action et que Brahma vient de l’Éternel. L’éternel qui pénètre tout, est donc toujours présent dans le sacrifice. » Ce qui ne signifie pas grand-chose, pratiquement, pour notre compréhension. En outre, il n’y a pas d’explications, à part quelques notes de temps à autre en bas de page de sa Bhagavad-gita.

Précision au sujet de la référence de M. Biardeau.
«L'institutionnalisation de la chasteté est même beaucoup plus poussé dans l'Inde que chez nous. Avant d'être imposé au religieux, elle l'est au jeune "étudiant brahmanique" -brahmacarin- pendant toute la période où il doit étudier le Veda. Brahmacarin, littéralement peut-être "celui qui pratique le brahman (=le Véda)", finit par signifier "voué à la chasteté", et c'est le titre que portent les religieux qui sont passés de l'état d'étudiant à celui de renonçant, demeurant chez leur guru au lieu de rentrer chez eux pour se marier. »

____________________

 

 

__________

17/09/2013

« Disons-le tout net : le bouddhisme n'est pas un culte du néant. » C'est la première phrase du livre de Roger-Pol Droit, Le culte du néant. On veut bien, mais des explications seraient appréciées. Or je n'en ai pas lu dans ce livre consacré à une pléthore de philosophes, tels que Hegel ou Nietzsche. Droit est en maudit envers ceux qui décrivent le bouddhisme comme une pensée néantisante ou nihiliste, mais à aucun moment il ne prend la peine d'avancer des arguments pour les contrecarrer, à savoir pour quelle raison le bouddhisme doit être perçu différemment. Aucun. Sauf que le bouddha s'est tu sur toutes les questions qui importent à notre entendement. Et le livre fait 350 pages!
_______________

 

Aujourd'hui, dans le magazine Jeune Afrique, on parle de ce film, Omar m'a tuer. "En 1998, Omar Raddad était gracié par le président Jacques Chirac à la demande du roi Hassan II."
Lire l'article sur Jeuneafrique.com : Affaire Omar Raddad : l'ADN va-t-il parler ?

 

16/09/2013

Ce film décuple tout son sens lorsque l'on sait qu'il est basé sur une histoire vraie. C'est d'autant plus malheureux que le jugement qui a condamné injustement et en toute connaissance de cause Omar Raddad s'est produit dans les années 90 !

Défendu par Me Jacques Vergès, le célèbre avocat dont la mort toute récente a relancé la polémique sur l'intégrité d'un avocat qui défend les pires criminels. Concernant ce cas, il dira : « Lui, je sais qu'il est innocent. » #Cinéma

15/09/2013

Azam Ali & NiYAZ · 14 000 personnes aiment:
"Silence and smiles are two powerful tools,
Silence is the way to "avoid" many problems,
Smile is the way to "solve" many problems."

Maha Bharata: But, sound, words, are ultimately the best way for communication, what to speak of music? Sound is life, silence is nothingness. Simple reality, simple logique.
___________________

 

 

J'ai lu cette phrase dans ce livre: « Cette découverte fut accueillie très favorablement non seulement par la communauté scientifique, mais aussi par les zoroastriens, en particulier ceux de l'Inde, les Parsis, dans la mesure où elle confirmait Zarathoustra en tant que créateur du monothéisme. »

Maha Bharata: C'est une idée très ancienne que le monothéisme, on la retrouve dans les Védas, mais nombreux sont ceux, à la suite du judaïsme, qui prétendirent l'avoir inventé.

 

________________________

 

Athée, un bouddhiste ne croit pas en l'existence de l'âme. Les chrétiens ont admis son existence, ainsi que musulmans et juifs. Paradoxalement -et c'est ce qui fait l'incohérence du jugement bouddhiste-, ces derniers croient à la réincarnation : les monothéistes n'y croient pas.

Liens en relation :

Commenter cet article