Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Laziz


On a du mal aujourd’hui à mesurer l’influence qu’a eu à l’époque l’enseignement occulte d’Héléna Petrovna Blavatski (1875) sur les intellectuels, les réformateurs politiques, les féministes et les artistes.* En ce qui concerne l’art, Kadinsky, Kubin, Klee, Schonberg, Arp, Mondrian et Kupta furent tous liés à l’occultisme inspiré par cette femme à la stature de guru. Le fameux philosophe et pédagogue Rudolf Steiner n’échappe pas à cet engouement, il fusionnera la théosophie avec la christologie et aura une audience considérable en Europe. Le mouvement de la culture biodynamique et les nouvelles écoles à l’enseignement original sont des conséquences de sa vision du monde selon l’école de Blavatski. Steiner, à l’instar de nombre de ses contemporains, est obsédé par l’idée de l’unité de l’homme et du cosmos, de l’esprit et de la matière; naturellement les arts, les sciences et les religions sont englobés dans cette fusion moniste. C’est une sorte de révolution de la pensée qui se prend bien parmi les intellectuels vu la condition dogmatique et conservatrice de l’époque. Mais le savoir, en vérité, s’est libéré d’une imposture pour mieux se recroqueviller dans une nouvelle pathologie des sciences. Sous la houlette du modernisme, celle-ci tend à l’uniformisation et à l’universalité des connaissances récemment acquises dans un prosélytisme frénétique qui n’a rien à envier à l’esprit colonialisme de l’époque. Mme Blavatski s’en fera le porte étendard : tout est Un et la diversité qu’une illusion. En cela l’arbre de l’évolution haeckelien¹ ou la croyance en la réincarnation façon grecque -moniste et panthéiste- pèseront beaucoup sur la pensée des occultistes et des théosophes, en l’occurrence Annie Besant et Mme Blavatski. Mais rien a changé au fond dans la manière de concevoir et de transmettre le savoir : la conception polythéiste de l’être suprême et l’application spirituelle de cette compréhension, telles que décrites dans les Puranas, resteront des hérésies et cataloguées comme des mythes primitifs et populaires indignes d’une civilisation « aryenne ».

1. Ernst Haeckel était proche de Darwin et raciste avéré. Selon lui, les races noires étaient les plus proches du singe, tandis que les "Indo-Germains", les fameux Aryens, blancs d'Europe du Nord, constituaient la forme la plus évoluée de l’humanité.  


* Laura Bossi, Histoire naturelle de l’âme. Puf

Liens en relation :
L'homme nouveau est blanc!
Mythe et histoire

Tout est Un et la diversité une illusion
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article