Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Laziz

Quand ceux qui sortent des Grandes Écoles Normales Supérieures débattent le plus sérieusement du monde des grandes questions de l’existence tout en niant l'extraordinaire qui saute aux yeux.

 

Dans ce cas-ci, c'est une discussion au sujet des pyramides qui auraient été construites, tel qu’appris sur les bancs d'écoles, en roulant des blocs de granit pesant des tonnes (de deux à soixante dix) sur des troncs d'arbres posés à même le sable et tirés par des esclaves... Images d'Épinal quand tu me tiens!

“Pour ma part, écrit une internaute, il ne m’est pas difficile d’admettre que des êtres supérieurs par certains aspects aient existé, d’où qu’ils viennent. Cette idée de supériorité ne doit toutefois pas faire admettre catégoriquement son opposé, à savoir la notion d’infériorité.”

Tiens donc, et pourquoi ? Quel est ce problème ou la logique qui conduit à cette réduction des contraires, voire à la disparition du sens ? Quand on accepte qu’il y ait eu des êtres supérieurs, comment s’y prend-on dans sa tête pour faire fi de l’existence d’êtres inférieurs ? J’aimerais savoir… ( proposition rhétorique, ne vous en faites pas avec ça ).

Réflexions que j'ai eues après avoir regardé ce documentaire sur les pyramides et lu quelques polémiques à son sujet.

Autres liens sur ce blog :


École supérieure et école normale

Commenter cet article