Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Laziz

Isaiah Berlin, dans le sens des réalité

Darwin et son amour pour les bêtes

Sur le forum algérien Carsanilm a écrit* : La théorie de l'évolution a été mainte et mainte fois prouvée et validée, aujourd'hui on ne se pose même plus la question, la nier c'est comme croire que la terre est plate ou que le soleil tourne autour de la terre.

Forum algérie discussion

La théorie de l'évolution n'a jamais été prouvée ni validée, sinon elle ne serait plus une théorie mais un fait, ce que beaucoup croient d'ailleurs...

Un dogme inconsistant, voilà ce qu'est cette théorie. Elle a été élucubrée par des individus ne sachant pas grand-chose du monde qui les entourait mais qui se faisaient un devoir mortifère de dicter au reste de l'humanité comment celui-ci fonctionnait.

* Sujet vérouillé pour je ne sais quelle raison et qui s'intitule :
Charles Darwin " La théorie de l'évolution

Pour ce qui est du titre, je rappelle qu'après avoir découvert les tortues géantes sur les iles Galapagos en 1835, elles ont été massacrées par les marins accompagnant Darwin pour le bon goût de leur viande. Ce qui me conduit à répéter la contradiction qui entoure le dogme de l'évolution : les espèces n'apparaissent pas -elles disparaissent.

Faut-il porter des lunettes roses pour émettre un tel pont aux ânes ?

lunettes roses et darwinisme

_______________

L'homme ne descend pas du singe : logique oblige !

Ce qui frappe à première vue, quand on observe les choses telles qu'elles sont autour de nous, le ciel, la terre, les hommes et les animaux, c'est le nombre effarant d'espèces nouvelles !? Et là on se dit, que Darwin était un prophète.

Marx et Nietzsche, qui étaient des philosophes, des vrais, qui ont certainement influencé les nouvelles générations, ont salué la clarté de cette vision. Alors, me diriez-vous, comment peut-on être persan ? Pourquoi donc ne pas faire comme tout le monde : voir et constater que quelques-uns doivent disparaître à mesure que d'autres apparaissent. Ce n'est pas sorcier, non ?

Darwin et l'apparition en grand nombre des espèces

Le journal Le Monde pose la question à Pascal Picq : "Vous vous agacez que l'on dise encore que l'homme descend du singe. Depuis quand sait-on que c'est faux ?"

Réponse : L'homme ne descend pas du singe, il a des ancêtres communs avec lui, c'est très différent ! Quand je suis arrivé dans la paléoanthropologie, il y a trente ans, la question de nos origines communes avec les chimpanzés ne se posait quasiment pas. On vivait sur la vieille idée d'Aristote, celle de la transformation graduelle : le grand singe se redresse peu à peu pour voir au-dessus des hautes herbes. C'est une belle histoire... mais elle ne fonctionne pas ! Quand on dit que l'homme descend du singe, on accepte notre relation de parenté avec lui, mais elle s'exprime sous forme de généalogie, c'est absurde : la personne la plus proche de moi, c'est ma sœur, mais je ne descends pas de ma sœur. Nous savons à présent deux choses : les espèces qui nous entourent sont aussi récentes que nous, et celles qui nous ressemblent le plus - comme les chimpanzés - ont des ancêtres communs avec nous.

Vous avez compris la logique ! Il ne descend pas de sa sœur, mais de sa mère ! Il ne faut pas sortir de Saint-Cyr pour comprendre qu'il ne vient pas de sa sœur, mais de sa mère. Alors comment peut-on proclamer encore qu'on descend du singe parce que le singe est l'animal le plus proche de nous ? Ça n'a pas de sens, voyons ! Sinon, comme le martèlent les tenants du darwinisme, soit vous ne comprenez rien à rien, soit vous êtes d’une malhonnêteté intellectuelle qui atteint ici des sommets vertigineux! Pour résumer, le singe, qui est notre cousin, et nous avions la même mère.

Extra de Pascal Picq (qui en sait des choses) : "L'âge d'or des hominoïdes se situe il y a 20 millions d'années, en Afrique. Ils étaient de toutes les tailles - parfois quelques kilos, parfois cent..." Pour ceux qui veulent lire tout l'article, je place le lien. Et pour en lire plus sur mon blog, à propos de Picq et de sa démonstration pratique, avec vidéo à l'appui, c'est ici :

_____________

L'impérialisme et les théories scientifiques

Pierre–Henri Gouyon, professeur au Muséum national d’histoire naturelle de Paris

Pierre–Henri Gouyon, professeur au Muséum national d’histoire naturelle de Paris, frappé du coin de l'évolution par les monnayeurs de la conquête, écrit dans la préface d'un livre intitulé L'évolution du vivant expliquée à ma boulangère : « Il est remarquable que la théorie de l'évolution soit rejetée par les intégristes de toutes les religions monothéistes : elles ne mangent pas de ce pain là. » Il faudrait lui expliquer, à ce professeur, que le pain de sa boulangère, si c’est celui que j’ai connu des boulangeries françaises, n’est pas une recette universelle et qu’il n’est même pas bon pour la santé, trop blanchi, trop raffiné. Il crée des problèmes de santé. Alors, je vous en prie, ne faites pas cet amalgame. Non, monsieur, je ne suis pas monothéiste et pourtant, je ne crois pas à vos histoires de singes et de hasards, encore moins à votre concept utopiste de "science universelle" que vous chercher à imposer au reste de l'humanité selon un programme impérialiste. En fait, cette tendance à voir le monde comme tournant autour de votre nombril est un pattern occidental qui colle à la peau et donne le sentiment de posséder une conscience supérieure dont l'humanité doit jouir si elle veut s'élever. Des conneries, tout ça!

Sauvage-tribu-évolution-civilisé

« Alors, voila, continue le professeur au Muséum national d’histoire naturelle de Paris. Si vous voulez réfléchir, lisez ce livre. Il est court mais ne vous méprenez pas. Il ne peut pas se lire en quelques heures. Il faut du temps pour comprendre chaque page. Il doit se savourer bouchée par bouchée. Il vous faudra y revenir afin de vérifier que vous avez bien compris. L’évolution est un domaine de recherche actif où on fait des découvertes tous les jours. Elle nous fournit des explications sur des questions fondamentales qui nous touchent. Elle ne peut être comprise sans aucun effort : la science, c’est pas du gâteau.»

Effectivement, pour la comprendre, il faut le marteau!

tête à clou-citation

____________________

Charles Darwin et la grande famille des singes

Chaine-science-anneau.jpg

Charles Darwin a formulé l'hypothèse selon laquelle toutes les espèces vivantes ont évolué au cours du temps à partir d'un seul ou quelques ancêtres communs grâce au processus connu sous le nom de « sélection naturelle ». Qu'en pensez vous?

Réponse: En vrai, ça veut dire aussi qu'on est tous des poissons sortis de l'eau et qui ont acquis des pieds ou des ailes... À d'autres!...des clous !! Mais bon, ce n'est pas faux ; à un moment de l'évolution, certains juifs ont été transformés en singes...(d'après ce que je me rappelle.. dites-moi si je me trompe...)
Yallah: Donc un juif peut être transformé en singe ?!
Lostsoul, aussi connu sous Algérien : Ça c'est trop con et raciste....
Akila: Ben non, voyons, ce n'est pas ce qu'il voulait dire. Tout le bon peuple sait que nous ne venons pas du singe mais que les singes sont nos cousins. C'est le mantra du bon peuple et le credo des prolétaires de laboratoire.

smiiley En d'autres mots, faut pas être assez stupide pour ne pas réaliser que ton cousin et tes frères ne font pas parti de la même race, qu'ils n'ont pas le même ancêtre.
- Mais alors qu'elle est cet ancêtre qui a mis au monde notre famille de singes dont nous n'en sommes pas mais avons uniquement des liens de parenté?
La réponse des scientifiques : nous n'en savons rien!
-Pourtant Darwin savait que l'homme est descendu des arbres, et c'était, à en croire les académiciens, un grand scientifique.

_________________________

Le printemps silencieux maroudijiExtra (la puissance et les puissants)

«Si Darwin était encore vivant, il serait enchanté et stupéfait de constater à quel point le monde des insectes vérifie sa théorie de la survie du plus adapté. Sous les pluies d'insecticide, les membres les moins robustes de ces familles sont en train de disparaître, et seuls demeurent pour défier nos efforts, les plus puissants et les mieux adaptés. » Rachel Carson

 

 

________________

Les arts de la préhistoire : découverte

Doucement, très doucement, par la force des choses, le rideau tombe et l’intelligentsia contrainte de réaliser que l’Europe n’est pas et n'était pas le centre du monde, un préjugé scientifique qui a la peau dure malgré les évidences contraires que l’on retrouve à la pelle si l’on veut bien étudier l’histoire objectivement, si l’on veut bien se donner la peine de lire le Mahabharata avec sérieux. Alors on pourra se rendre compte que de grandes civilisations, c’est-à-dire évoluées scientifiquement et moralement, ont existé durant ce que l’on s’obstine à considérer comme un âge mal équarri pendant lequel les hommes -et pas uniquement les primitifs vivant dans la jungle, ces êtres « préhistoriques » comme on se plaît à les nommer qui ont toujours existé, jusqu’à aujourd’hui- ressemblaient à des animaux, avec de longs poils leur couvrant le corps. Puis ils auraient évolué, de singes qu’ils étaient à l’humain d’aujourd’hui...

Peinture rupestre d’une main datant de 40 000 ans découverte dans une grotte de l’île indonésienne de Sulawesi.
Peinture rupestre d’une main datant de 40 000 ans
découverte dans une grotte de l’île indonésienne de Sulawesi.

Pour lire l'article sur le site La Croix : L’art des cavernes

______________

L'écriture et l'évolution

Une lectrice de Nouveau projet leur écrit pour les féliciter de faire évoluer la langue. Je suis toujours étonné de ce phénomène; tout se dégrade autour de nous, que ce soit la qualité de la vie, l’environnement, l'enseignement, la mémoire et l'intelligence, les rapports entre humains, la capacité de notre corps à s'immuniser contre la maladie, mais les gens continuent à croire au progrès, qu'ils sont en train d'évoluer, dans le sens qu'ils étaient des hommes préhistoriques dans le passé, bêtes et méchants, et qu'aujourd'hui ils sont intelligents et beaux...

Je ne suis pas sûr que tout le monde s'accorde avec le fait que les langues évoluent pour le mieux...
Lien en relation sur ce blog :
 

__________________

 

L'évolution de l'orthographe

L'évolution de l'orthographe : L'évolution de l'orthographe

Pourquoi l'écriture se simplifie-t-elle ?
Parce que la mémoire faiblit.

Évidemment, on préfère se voiler la face et dire que la langue évolue...

_____________

L'évolution selon les Grecs

présocratiques, évolution, grec, science

Et toutes les Académies du monde et les religions ont suivi cette origine de l'homme... L'argument que ces gens-là vous jettent à la figure -quand je montre du doigt que le roi est nu-, tient sur le fait que depuis deux milles ans la science a accepté cette vérité axiomatique, par conséquent, il faut vivre avec...

______________

Ce que j'en pense de l'évolution

Nietzsche-amazigh montage photo pour évolutionMéfiez-vous de celui qui veut mettre de l’ordre, disait Diderot. Pour lui, l’histoire abrégée de l’humanité se résumait de la façon suivante : « Il existait un homme naturel; on a introduit au-dedans de cet homme un homme artificiel; et il s’est élevé dans la caverne une guerre continuelle qui dure toute la vie. Cette conception est absurde. »

Si quelqu’un lit ces lignes et qu’il a quelque volonté qui le pousserait à tapoter sur son clavier une réflexion, qu’il n’hésite pas à la partager ici. Personnellement, si vous ne le savez pas déjà, je ridiculise cette invention qu’est l’homme des cavernes dont l’humanité actuelle serait le prolongement. Dans le même souffle, je récuse le mythe d’Adam et Ève.

J’ai lu un truc d’un anthropologue -rien de nouveau, cependant- qui proclamait grosso modo que le singe a donné naissance à l’homme. C’est ce que tous affirment dur comme fer et jurent par-dessus le marché que ce n’est pas une croyance. Exception, il va de soi, des adeptes du Livre, les créationnistes. Moi aussi je suis créationniste mais sans me reconnaître dans leur "science", dans ces conceptions linéaire du temps et de leur nombrilisme métaphysique, totalitaire. Le terme "créationniste", dans mon livre à moi, signifie que le monde existe par la volonté de Dieu et qu’il est celui qui l’a pensé. Parce que ce n’est pas une évolution que je constate jour après jour, mais une détérioration des éléments naturels et moraux. Et cela depuis le début de l’histoire tel que mon humble jugement peut la retracer. Platon, Aristote et leurs contemporains, qui s’adonnaient à la philosophie, étaient plus perspicace que la plupart de nos philosophes aujourd’hui. Eux-mêmes, ces philosophes de l’antiquité, reconnaissaient en outre la géniale intelligence de leurs prédécesseurs qui les inspirait.

Parlant de créationnisme, je n’adhère pas non plus à l’histoire d’un monde créé il y a six mille ans et tout le tralala. Non, j’ai reconstruit l’histoire sans me soumettre au lavage de cerveau des sectes institutionnalisées, laïques ou religieuses. Dans ce sens, je suis un amazigh, un homme libre; ou comme dirait dans son langage à lui, Chomsky, un anarchiste. J’en ai déduit, preuves à l’appui, que ni l’homme ni la nature, ni la mémoire, ni l’architecture, ni la grammaire, ni l’art, etc, n’ont évolué depuis que le monde est monde. La décrépitude omniprésente s’accentue et chacun peut le constater s’il a un peu d’amour propre. Pourtant, dans tous les cas, à mon grand étonnement, on préfère marteler béatement qu’on progresse!

____________________

 

La disparition des bélugas et l'évolution

La disparition des bélugas et l'évolution

Intervenant sur le Web : « Rappelons quand même que la théorie de Darwin a évolué, aujourd'hui c'est un fait scientifiquement constaté qui s'appelle simplement l'évolution. »

Position typique et décomplexée de citoyens ayant subies un lavage de cerveau dans une société qui commence à peine à prendre la mesure du mal qu’engendre sur les humains et les animaux cette vision du monde.

L’évolution des espèces ? Jamais rien de telle n'a été observée. Vous pouvez vous assoir sur la plage pendant des milliers d'années à guetter si une tortue sortira de la mer avec des ailes, vous ne verrez, à la rigueur (parce que ces gens boivent et fument beaucoup), que des licornes.

Et on vous l'écrit en gros: Les espèces disparaissent. (Est-ce que la sonnette d'alarme sonne assez fort ou vous faites encore la sourde oreille ?!) Il est urgent de se mettre au parfum car nous nous courrons à la catastrophe, une catastrophe déjà bien entamée.

Il n'y a que les nonos qui ne s'en aperçoivent pas : il n'y a pas de nouvelles espèces à l'horizon. Il n'y a jamais eu de nouvelles espèces depuis des milliers d'années, et c'est pareil depuis Darwin; son nom et l'idole qu'il représente n'y changeront rien. Wake up, sire !

La science nous met en garde tous les jours de ce phénomène désastreux, mais les évolutionnistes qui en ont cure continuent leur baratin : nous évoluons...

___________________

 

Le dieu Pan séduisant une chèvre-évolution

Grateful dead-dingue

Commenter cet article

Laziz 27/03/2017 12:38

Ce n'est pas qu'ils leur manquent du temps pour penser, mais ils pensent selon leurs intérêts qui s'avèrent discriminatoires et égoïstes. La science perd toute sa légitimité par ce genre de théorie invraisemblable qu'est l'évolution.

LeChercheur 26/03/2017 21:50

SI LES ÉVOLUTIONNISTES POUVAIENT PRENDRE LE TEMPS DE PENSER

Au cours de la prétendue évolution, lorsque les cellules devinrent plus complexes, par un incroyable "hasard" et avec une impeccable coordination, les femelles ont développé de leur côté par un long processus d'évolution des cellules reproductrices. Pour être fécondées par les mâles qui eux aussi dans un long processus d'évolution de leur côté avaient développé des cellules reproductrices parfaitement complémentaires. Les deux en même temps. Durant ce long processus d'évolution où rien n'était encore défini comment ces espèces ont-elles survécu?

Plus tard au cours de la prétendue longue évolution, des animaux marins tels que des poissons ont décidé tout bonnement de vivre sur terre. Dans une longue évolution, les branchies de mâles et des femelles se sont transformées en poumons. Au cours de ce long processus forcément les deux systèmes respiratoires qui sont opposés auraient été en conflit. Où allons-nous prendre notre oxygène aujourd'hui chéri? Comment ces espèces ont-elles survécu?

Les deux genres se devaient d'atteindre la rive au même moment. Une fois sur terre, ces poisons qui avaient désormais des poumons avaient besoin de trouver très vite, une nouvelle source de nourriture. D'un nouveau moyen de locomotion. Pour certains d'entre eux, par un long processus, apparurent par une coïncidence inouïe deux paires de pattes en même temps et au bon endroit. Car, si seulement une pousse à la fois, ou si les pattes poussaient sur leurs têtes, ils n'auraient pas été bien loin. Certains ont changé de diète. Ils portèrent de nouveaux dentiers. Fait pour tuer et déchirer la chair de leurs proies. Mais, avaient au préalable suivis des leçons de chasse. Pour ceux qui se donnent la peine de réfléchir : comment ces pauvres bêtes se sont-elles déplacées, trouvé leurs nourritures alors que leurs pattes étaient encore trop petites pour supporter leur propre poids? Comment leur cerveau s'est-il programmé pour faire fonctionner ces nouveaux organes?

Puis, d'autres ont décidé de voler dans les airs. Par un long processus d'évolutions, leurs écailles se transformèrent en plumes. Puis, un incroyable tour de force. On est passé d'animal à sang froid à animal à sang chaud! Ils perdirent deux pattes et gagnèrent deux ailes et un bec. Puis une fois leurs ailes formées, ils durent aller quelque part pour des leçons de pilotage et de confection de nids. Ils ont dû spontanément apprendre à couver leurs œufs et donner la becquée à leurs oisillons.

Puis, certains d'entre eux ont décidé de ne plus être ovipares, pour devenir par un long processus de transformation des mammifères et produire un lait spécialement formulé pour leurs petits. Là encore, ce fut un long processus de métamorphisassions. Effectués en parfaites coordinations par les deux genres. Forcément, les deux systèmes de reproductions ont dû être en conflit. Une femelle sera devant ce dilemme; j'accouche ou je ponds.

Puis certains mammifères sont devenus nostalgiques. Ils ont décidé de retourner vivre dans la mer et de se débarrasser par un long processus d'évolution de leurs pattes pour en faire des nageoires. Tandis que d'autres ont décidé de grimper aux arbres et de faire des singeries.

Ces incroyables transformations miraculeuses et aléatoires se seraient produites non seulement une fois, des milliards de fois ! L’ont tels étés ? Non. La période cambrienne démontre clairement que toutes les espèces fossilisées étaient parfaitement formées. Plusieurs espèces sont semblables à celles d'aujourd’hui.

On n’a pas besoin d’entrer dans les détails, comme des insolubilités titanesque que représenterait la programmation par le hasard de l'ADN, de changer: les types d’ossatures, d’écailles en plumes, de types de vision, de systèmes de circulations, de système digestif, reproductif, etc. En toute simplicité, nul besoin de longues études universitaires, pour comprendre tout l'illogisme de la théorie de l’évolution. Si bien sûr, on se donnait juste la peine de réfléchir en toute objectivité.

Ce que nous constatons tous les jours est simple à comprendre. Il n'y a pas d'effet sans cause, et rien ne vient de rien. En science, la remise en question est la règle. Examiner toutes les autres possibilités également. Sauf tout ce qui concerne la théorie de l'évolution. Cette théorie n'est pas scientifique, c'est une idéologie, un dogme.