Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Laziz

Je viens de débuter l’écoute de cette vidéo dont monsieur Jean-Marie Frey est le conférencier. Je l’ai trouvée sur France culture. Le titre de la conférence est La religion est-elle un moyen d'oppression ou un obstacle à l'oppression ? Question qui n'en est pas une, mais plutôt un réquisitoire de convention contre la religion.
 

 


On constate tout de go que c'est un point de vue athée qu'on nous sert là, radical au max, sans complexe, pas neutre pour un sou même si on peut entendre quelques timides critiques quant à cette attitude. Bonjour la société ouverte ! Rappelez-vous, pour ceux qui m'ont lu un peu, l'athéisme est synonyme de pensée unique, il abhorre la diversité et tout ce qui a trait au spirituel. C'est un monisme atomique extrémiste et matérialiste.

J'en suis seulement aux cinq premières minutes et il épilogue déjà sur la conscience. Rien de moins ! Comme d'habitude, on nous parle de conscience sans définir ce qu'elle est et d'où elle sort !? La philosophie a-t-elle toujours été ainsi, se construisant sur des a priori tout en évitant les questions de fond ? Écoutons-le pour le savoir...

 

"La religion est l'opium du peuple"

 

Frey nous explique alors ce que veut dire République et laïcité (c'est plus simple que d’expliquer la conscience...). On le voit venir à cinquante lieux. C'est la séparation de l'État du religieux ; un poncif qui passe comme une lettre à la poste, estampillée avec le mot athée en caractère gras. Mais il insiste pour faire savoir qu'il base sa logique sur le marxisme. Rappelez-vous : "la religion, c'est l'opium du peuple".

Athéisme, laicité, Michel Onfray et Jean-Marie Frey: letre et timbre à la poste comme une carte postale

On est bien parti avec cette rengaine ; on impose au divin de rester dans le placard pour mieux promouvoir l'athéisme comme Science universelle. C'est très dans le vent. On remarquera, cependant, qu'il ne donne absolument aucun exemple. Car il faut l'écouter s’appesantir sur sa réalisation de cette phrase-cliché sans jamais préciser sa pensée. Je sais que beaucoup de nouveaux philosophes sont ainsi mais je suis toujours surpris de les écouter, surtout parce que ce sont généralement des enseignants et que d'eux dépendent l'éducation intellectuelle de nos jeunes. Comme je ne le connais pas du tout, je suis allé sur Google et, effectivement, c'est un philosophe !

 

Jean-Marie Frey et la religion

 

 

 

Commenter cet article