Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Laziz

Brel et Socrate sur la démocratie et ses stupides individus-citation

L'essence de la démocratie par un des plus grands penseurs de l'Occident... En tout cas, les choses ont changé depuis, très peu savent vraiment en quoi consiste la démocratie de nos jours.

___________________

Radio-Canada en apprend sur la démocratie...

Un bonjour ou bonsoir à M Homier-Roy. Je vous ai écouté un peu ce matin, alors que vous étiez en compagnie, en train de faire le tour du monde virtuel, comme à l'habitude avec vos collègues. À un moment donné, l'un de vos interlocuteurs s'est exprimé sur la grandeur de la civilisation grecque, mentionnant que ces derniers avaient découvert la philosophie et la démocratie, etc. (On voit pointer la race des grands hommes, dont le prolongement sera l'Indo-Européen et qui enfantera le fameux Aryen -cela vous dit peut-être quelque chose...) Il faut lui expliquer qu'on ne devrait pas parler ainsi à la radio, ça fait un peu ringard. Il n'y a que le petit peuple pour penser encore de cette manière, comme on le faisait il y a une bonne décennie, sans être pris pour un inculte ou un dogmatique. Pour la petite anecdote, les bouddhistes, apparus bien longtemps avant Épicure ou Anaximandre, ont rabâché à l'envie plus ou moins les mêmes spéculations; et pour l'atomisme, les jaïns par exemple jonglaient allègrement avec ces concepts, ils étaient plus civilisés et n'avaient rien à envier aux Grecs du point de vue intellectuel. Pour ce qui est de la démocratie, les Grecs ont pris le train en marche; les fondements de la démocratie existaient en Inde depuis belle lurette. Lisez Le génie de l'Inde, à ce propos, de Guy Sorman pour vous en convaincre. Mais n'importe quel indianiste digne de ce nom, vous le confirmera.

Aout 2012
 

___________________________

 

Cigarette et poison

La grosse machine à faire du fric, l’industrie du tabac (entre autres). « Si vous trouvez une société qui parvienne à augmenter ses prix chaque année sans perdre de clients ( un produit comme les cigarettes, dont on est dépendant fera bien l'affaire) vous avez dans les mains un investissement extraordinaire. » Malgré le côté infernal de ce business (des centaines de milliers de morts chaque année et dans chaque pays, ces chevaliers d'industrie n'ont guère de mal à enrichir leurs actionnaires, les grands de ce monde leur font de la publicité gratuite et les politiques ferment les yeux. Ainsi va la vie.

Arendt, Albert Camus, Sartre et la cigarette

________________

 

L'ennemi # 1, l'État !

La cigarette gauloise et les piliers de la pensée culturelle

Il faut rappeler en effet que ce sont les États qui ont encouragé les populations à fumer. En France, la consommation de tabac ne devint massive que lorsque le gouvernement eut la brillante idée de distribuer gratuitement du tabac gris aux soldats de la troupe pendant la Première Guerre mondiale. Quand la guerre fut finie, il créa la SEITA, ou « service d'exploitation industrielle des tabacs et allumettes », et lui accorda en 1926 un lucratif monopole afin de financer les emprunts d'Etat.

Inde et la cigarette

L'industrie du tabac- La cigarette tue

 

___________________

 

Rousseau et l'homme libre_citation

__________________

Le 11 septembre des Québécois ou la stratégie du héros

Le 11 septembre des Québécois s'est produit le 4 septembre avec le triste décès d'un technicien, le soir des élections, Denis Blanchette. Depuis, il est devenu un héros national malgré lui; il s'est trouvé à la mauvaise place, au mauvais moment. Céline Dion, Patrick Watson, Éric Lapointe et de nombreuses autres vedettes n'ont pas manqué à l'appel pour venir en aide à la famille du mort. Même Léonard Cohen a envoyé un message aux organisateurs: «Mon cœur et mes pensées vous accompagnent, à défaut de pouvoir être là.» Quand le 11 septembre eut lieu, j'ai été profondément surpris et agacé par l'hystérie collective du peuple américain. Qui se poursuit encore aujourd'hui, une décennie plus tard, dans une moindre mesure; encore heureux! On sait maintenant qui a profité de cette peur et de l'actualisation incessante du souvenir... En gros, le but était de réconforter les citoyens américains dans leur droit et leur prestige en tant que Maître du monde. Grâce aux sacrifices des pompiers, les Américains ont fait de ces derniers des héros et ont ainsi retrouvé leur fierté violée. Normal, certains ont vaillamment risqué leur vie et d'autres en sont morts. En faisant mousser la catastrophe qui tombait à point pour le gouvernement de Bush, les USA enclenchaient une bombe à retardement grâce au fuel de la passion irrationnelle du peuple qu'ils chauffaient à blanc. On sait qui allait en faire les frais...

pompiers-heros_Le 11 septembre des Québécois ou la stratégie du héros

Le symbole du héros était vivant et encore puissant, a-t-on réalisé alors. Benyamin Netanyahou l'a compris mieux que quiconque et a créé son héros à la carte, Gilad Shalit. D'un simple soldat kidnappé et emprisonné, il en a fait un héros national dont les échos se sont répandus sur toute la planète. Évidemment, la libération avait été soigneusement orchestré par le Premier ministre; il a fait du père du jeune homme enfin libéré, le chef d'un Parti politique. Et qui profite de la stratégie du héros? (sourire). Madame Marois ne peut être comparée au chef des israéliens. Rappelons qu'elle était visée indirectement par le tueur. À cause de son élection, il y a eu mort d'homme. Donc, funérailles et honneur nationaux. Si on devient un pays ou quelque chose qui lui ressemble, faut s'attendre, malheureusement, à de nombreuses cérémonies nationales...

4 Octobre 2012

_________________________

 

La laïcité québécoise: Un projet inachevé et menacé

http://www.sceptiques.qc.ca/assets/images/conferences/Mailloux.jpg« Au Québec, écrit Louise Mailloux, on croyait que la Révolution tranquille nous avait immunisés contre la religion. Or, depuis quelques années, le vent tourne. De plus en plus de croyants contestent la laïcité de nos institutions, au nom du droit à la liberté religieuse inscrit dans nos chartes.»

« "On" croyait », cela signifie quoi exactement? Ailleurs, comme en France, ont-ils été immunisés, eux? Vous parlez de qui? Qui croyait au lieu de savoir, le peuple, les intellectuels, les politiques? Qui sont ces croyants qui font tourner le vent? Ils s’y prennent au nom du droit inscrit dans la charte à la liberté religieuse, dites-vous? Donc, cela ne doit pas être si mauvais, en fin de compte?

Je continue à lire le reste de cette présentation que l'on trouve on première page du site des Sceptiques du Québec (* pour lire le texte): «Dieu est partout, de la garderie jusqu’au Parlement.» C'est la nature même de cette entité depuis la nuit des temps que d'être omniprésente, vous répondrai-je. Vous n’allez pas me dire que c'est maintenant que vous le constatez? Ne m’avouez pas non plus que vous avez suivi la cohorte des nietzschéens dans leur annonce de la mort de Dieu? Vous êtes une sceptique pas une naïve. La croyance est innée à l'homme, cela aussi, en philosophe, vous le savez.

Vous écrivez encore : «La religion est à la conquête d’une nouvelle légitimité, cherchant à tirer profit du débat sur les accommodements raisonnables.» La religion est à la conquête? Tiens, c'est nouveau ça? Vous parlez des juifs? Ce n’est pas clair. Ou vous voulez dire que toutes les religions sont kif kif? For argument sake, je suppose que le bouddhisme est une religion et non une philosophie pour vous… Je prends par exemple Jean-François Revel, il ne peut être considéré comme un philosophe portant le flanc à la religion, vous en conviendrez; il écrit dans Le moine et le philosophe : Le moine et le philosophe_J-F. Revel et Matthieu Ricard_livre«Quant à l'interrogation que nous avons formulée initialement -religion ou philosophie?-, je dirais que, pour moi, la réponse est maintenant claire. Le bouddhisme est une philosophie, pas une religion.» Les bouddhistes participent-ils à cette conquête dont vous parlez? Et les philophes? Vous allez expliquer tout ça dans votre conférence, je suppose, parce qu'ici, dans cette présentation, ce n'est pas clair. En fait, c'est souvent un défaut chez les philosophes. Puisque vous en êtes une, vous devez connaître cet autre pamphlet de Revel, Pourquoi les philosophes?, dans lequel il leur secoue la caisse pour leur culture néfaste de l'imprécision? Tout ceci avec l’appui d’une part importante de notre intelligentsia, dont certains sont des chrétiens de gauche, voyant dans l’islam une chance inouïe pour ramener la religion à l’avant-plan, et défendant une laïcité « ouverte » et multiculturelle. Pour le plus grand bonheur des intégristes religieux. Nous y voilà!

Donc, les religions se résument, chez vous, aux chrétiens et aux musulmans, du moins au Québec. Si c'est le cas, vous devriez être plus claire et ne pas mettre toutes les religions dans le même sac. Si vous étiez plus précise, il serait plus facile de s'attaquer aux problèmes des religions. Ce n'est pas parce que des musulmans conçoivent la religion avec une bombe sous la djellaba que tous les musulmans participent à cette vue... Il en va de même pour les religions. Bref, ici, ce qui vous chicote ce n'est pas la religion mais certaines parmi elles, si je ne m’abuse, car vous n’avez pas défini non plus ce que vous entendez par religion. Vous adhérez à une méthode qui prend pour modèle le monothéisme judéo-chrétien et vous construisez vos arguments contre Dieu et les religions à partir de lui. Ça craint comme procédé...

*Pour écouter la conférence de Louise Marcoux
  lien

________________
 

Arthur Koestler-citation-démocratie-La lie du peuple

__________________________

 

Quand le bon peuple se fait encourager à porter ses chaînes.

Le casino de Montréal, une institution gouvernementale, fait de la pub sur les médias pour encourager les citoyens à jouer. Une grosse manne pour l'État.

 

Liens en relation :  ou L'urgence de penser
Québec choisit son avenir: voter pour qui?

 

Histoire de la démocratie

La démocratie est née en Grèce...

 

Durant la crise athénienne qui voit apparaître la démocratie, les religieux persécutaient les individus. Aujourd'hui, après deux mille ans, les démagogues font encore appel à la religion pour contrôler, manipuler et dominer le peuple. Or c'est le moyen le plus malsain pour assurer la bonne entente dans les sociétés ouvertes.

Cette manière de concevoir le vivre ensemble est bigote et conduit aux fanatisme et l'intolérance. La preuve la plus criarde sont les pays, musulmans en l'occurrence, où la démocratie -la libre expression- est absente, cela malgré le niveau élevé d'éducation d'une grande partie de la population.

 

Valls, premier ministre, et la démocratie

 

Sarkozy et la démocratie

 

la démocratie dans le monde

 

Commenter cet article