Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Une visite chez mon ami médecin

Plus âgé que moi, dans son cabinet, il ne niaise pas avec mes réticences quant à la médecine allopathique. «Les scientifiques travaillent à prolonger la vie, que veux-tu de plus? Si j’avais de l’élixir de jouvence à vendre, tu ne m’en achèterais pas? Et bien, nous sommes sur le point de découvrir la formule!
-Pour vivre plus longtemps? Sans la science, on va déjà jusqu’à cent ans, si tu ne fumes pas comme un pompier tout au moins… Quoique,  même là, certains d’entre eux atteignent des âges enviables. En menant une vie saine, on accroît la longévité; c’est un secret de Polichinelle.
-Je veux dire vivre des siècles, pas cent ans!  
-Comme dans la Bible?!
-Oui, bon... Ben, ça c’est autre chose. Ça fait partie, justement, de ce désir de vivre sans vieillir, d’éternité. Les six cents ou huit cents ans de la Bible ne sont que des histoires, elles ont été inventées pour peindre un passé édénique. “Avant, c’était meilleur” se plaisent à répéter les tenants de ces croyances, comme un crédo contre le bon sens. Là, avec nos recherches actuelles, c’est du sérieux. Des milliards y sont investis, des milliers de scientifiques s’affairent à travers la planète pour découvrir le mécanisme des gênes, et nous avançons à pas de géants.
-Rien ne vous arrêtera! Pendant que vous y êtes, parlant de fantasme, pourquoi ne pas créer cet être éternel qui changerait sa forme charnelle chaque fois que celle-ci serait usée.
-Tu ne crois pas si bien dire! En vérité, beaucoup d’entre nous jubilons à l’idée de passer de l’hypothèse à la démonstration. Nous avons déjà réussi à prolonger la vie des souris en les astreignant à des régimes et en manipulant leurs gênes. Grâce aux mouches aussi, constamment de nouvelles clés sont révélées. Tu es bien assis? Alors, écoute! Nous avons découvert une enzyme qui empêcherait les chromosomes d’être sectionnés, une des causes du vieillissement. Tu vois, les scientifiques matérialistes, j’entends par là ceux qui sont persuadés que par la manipulation de la matière nous pourrons tracer la destinée de l’homme, et c'est un compliment que de les désigner en tant que matérialistes, car eux pensent que nous pouvons et nous devons agir sur l’évolution de l'espèce. La nature ne fait pas de discrimination, si nous la laissons faire, elle nous anéantira. Avec nos connaissances actuelles, l’exploration de l’être et de l’univers reste un champ prometteur et luxuriant dont la science est maintenant capable non seulement d’en cerner les arcanes, mais également de maîtriser les règles du jeu. Ce n’est plus une utopie.
-En tout cas, vous partez de loin. Combien d’années a vécu la personne la plus vieille au monde, 120? Ce n’est pas à des pas de géants qu’il faut comparer votre projet, mais à ceux des dieux! Comment pouvez-vous déclarer des choses pareilles? Vos souris, elles vivent combien de temps? Quatre mois de plus, et vous parlez d’éternité... Ce n’est pas une utopie ça?

-Pas du tout. Je vois que tu ne me prends pas au sérieux. Ton esprit est brouillé par ton cynisme. Je t’ai dit que ce sont des recherches scientifiques que nous menons. Je ne vais pas te détailler notre travail car il te faudrait savoir alors ce qui se passe dans un système lorsqu’un télomère se détache de l’ADN. On est dans le domaine de l’infiniment petit et les qualifications pour en saisir l’envergure ne sont pas des moindres.
-C’est pour cette raison que je ne te suis pas dans tes théories. Les microbes ne sont pas aussi sensibles que les humains, ils peuvent vivre des centaines d’années, voir des milliers. Ils n’ont pas les limites de notre organisme. Nous sommes des humains, pas des virus ou des mouches. La comparaison est tirée par les cheveux.
-Tu me laisses toujours cette fâcheuse impression que tu ne veux pas rentrer dans mes chaussures. Tu ne sais rien de nos recherches et tu nous méprises. Par contre, si j’avais une pilule pour ta mémoire, tu ne ferais pas autant de chichi. Tu es bien venu me voir pour cela non?

-Pas tout-à-fait.
guenon.jpg-Soyons sérieux, je t’en prie, ainsi nous pourrons comprendre l’importance de ces découvertes pour le genre humain. Nous ne pouvons pas rester dans l’indifférence face à notre futur. L’homme n’est pas abouti. Ce n’est pas un produit fini. Il est en pleine évolution et c’est la première fois dans l’histoire de l’humanité qu’il est arrivé à une telle maîtrise des lois de la nature. Bon, le tardigrada, je suppose que tu ne sais pas ce que c’est? . . . Et bien, il est là le secret. C’est une arme arabe, trouvé dans le Sahara. Un animal microscopique.
-Vous voulez dire quoi, je ne comprends plus. Vous me parlez de l’élixir de jouvence, puis nous voilà rendus dans un désert arabe. . . Aaaah! Les milles et une nuit. . . Non, je plaisante. Mais de quelle arme s’agit-il, sérieusement? Connaissez-vous René Guénon, un érudit remarquable comme on n’en trouve plus aujourd’hui et qui s’était converti à l’islam? Non? Et bien il cultivait des idées semblables. Avec lui, au moins, c’était plus spirituel et logique et supporté par un rationalisme magistral. Un grande mémoire en tout cas. C’est quoi votre preuve, après tout, ce secret?
-La bête en question est quasiment immortelle! Dans son organisme on a trouvé le moyen absolu pour lutter contre le vieillissement. Tu fais ce que tu veux à cet animal, il ressuscite. Par exemple, s’il est séché et balloté par le vent, puis jeté dans un endroit pendant des milliers d’années, une seule goutte d’eau le ramènera à la vie! C’est un Terminator. Il vient à bout de n’importe quel ennemi. On travaille dessus en ce moment. Son organisme est constitué d’un cocktail de molécules qui piègent les radicaux libres. En d’autres mots, ils s’attaquent avec efficacité à l’oxydation en un rien de temps. Tu vois où je veux en venir?

tardigrada.jpg -J’avoue. Mais n’importe qui ne peut pas devenir un scientifique de ce calibre. Il faut vraiment avoir la tête dans les idées pour spéculer ainsi. C’est un domaine élitiste, anti-démocratique, puisque tout se décide sans nos voix.
-N’importe qui, par contre, peut devenir un scientifique s’il en a les moyens intellectuels. D’ailleurs un des papes français de la biologie moléculaire est le fils d’un pêcheur croate; tu vois, il n’y a pas de physique de l’emploi prédestiné. Je suis convaincu que dans un avenir très proche, même si c’est terriblement compliqué, grâce à notre savoir, nous finirons par percer le mur épais de toutes les ignorances. Ainsi, la science supervisera les rouages du corps humain pour palier à ses faiblesses -car l’homme est très fragile. Ces faiblesses détériorent surtout nos organes, et beaucoup trop vite par rapport aux capacités de notre cerveau incapable de digérer rapidement ces tonnes d’informations qui le submergent. Quand le disque dur du cerveau est bien rempli, prêt à être rôdé, c’est là que le corps commence à flancher. La tête, l’intérieur, s’entend, résiste en général beaucoup mieux au vieillissement. Tu vois, nous sommes sur le point de créer une nouvelle génération d’humains, une race nouvelle, adaptée à l’environnement ultra sophistiqué de demain. Nous participons dorénavant activement à l’évolution de l'espèce. La mémoire, sachant que c’est un sujet qui te préoccupe, sera l’affaire d’un clic. Rien qu’avec la vue, par le biais de l’iris dans lequel ton identité est inscrit -tu vois, c’est naturel en plus!-, tu pourras actionner la touche d’une de tes mémoires pour la visualiser ou rêver. Car rêver, ne le négligeons pas, est humain. C’est du socialisme à l’état pur. L’humanité fait partie intégrante de ce programme.
- À la Darwin, oui! Ce sera la loi du plus fort, sans aucun doute, vous y croyez dur comme fer.
-Non, pas du plus fort –du plus apte!

 

repas végétarien

 

-Et ça ne mangent pas ces gens-là, ces modèles du futur? Il me paraît, à mes yeux, que se nourrir sainement est un art. Cette science répond mieux aux efforts des scientifiques matérialistes et endurcis de vivre plus longtemps. C’est plus naturel, plus convivial, plus intelligent. Car je crois qu’ainsi nous serions plus sensibles aux autres, à tout ce qui vit dans ce monde, plus conscient, plus respectueux et plus curieux. Par cette attitude écologique, la pérennité de l’espèce à son meilleure est assurée. Vous autres, scientifiques, vous prenez la vie terrestre pour une fin sans voir plus loin que le bout de votre microscope. Ce serait diablement misérable, s’il en était ainsi.
- Bref, au point où nous en sommes, mon cher, la science ne peut rien pour toi. Nous sommes à deux doigts de faire de grandes découvertes dans ce domaine, mais en attendant tu dois accepter qu’avec la vieillesse tout se rétrécit, oui, tout, même le désir. Grâce à la recherche scientifique cependant, nous améliorons constamment la condition des humains et nous allons révolutionner les aléas de son existence. Nous sommes en train de repousser les limites de la vieillesse. En attendant, fais du sport!
-Je m’en fous de vieillir, c’est même peut-être une très bonne chose, mais perdre la mémoire, je n’en supporte pas l’idée.
-Désolé, mon ami, en tant que médecin, je ne peux rien pour toi.»

Voilà ce qu’il m’a répondu. Je lui fais confiance malgré tout. Il ma guéri d’une maladie, l’hépatite C, qui m’aurait tué sans son attention. Quand je l’ai consulté pour la première fois à ce sujet, j’ai refusé son traitement radical. Je suis allé fouiner sur le net et j’ai découvert que des gens se soignaient avec des produits naturels. J’ai essayé également pendant deux ans et dépensé des sommes importantes jusqu’au moment où le docteur m’a prévenu que le moment était grave. Aussi, j’avais une connaissance qui venait d’en mourir. Une autre amie, atteinte de ce mal et avec laquelle j’échangeais nos informations, avait cessé de tergiverser et décidé de se soumettre à l’épuisant traitement. Au bout de six mois, grande nouvelle : elle m’annonça qu’elle était définitivement guérie. Je n’hésitais plus. 

 

http://help.berberber.com/avatars/akiles.gif?type=sigpic&dateline=1324238984

 

 

 http://www.marieclaire.it/var/marieclaire/storage/images/bellezza/un-giorno-per-l-alzheimer/un-giorno-per-l-alzheimer/13798212-1-ita-IT/Un-giorno-per-l-Alzheimer_main_image_object.jpgC’est vrai tout de même, l’Alzheimer frappe tout le monde, toutes les classes sociales. Personne n’est à l’abri, on dirait. De ce que l’on sait à son propos, rien nous permet de prévoir qui sera atteint et pourquoi. Personnellement, je crois, et beaucoup de médecins se rallient à cette idée, que la nourriture joue un rôle essentiel dans ce combat contre la mémoire. Mais chat échaudé craint l’eau. Je crois, néanmoins, qu’autrefois les gens qui pouvaient prendre soin de leur corps, les intellectuels, notamment, vivaient aussi longtemps que nous. En Asie, il existait un art de vivre, en symbiose avec la nature environnante, et le yoga permettait de ralentir les méfaits de la vieillesse; par conséquent, ils vivaient très vieux. C’est documenté, mais les scientifiques ont délibérément ignoré cette piste pour se spécialiser dans la mécanique matérialiste qui donne une meilleure prise sur la matière. Paradoxalement à cette soif de connaissance, ils sont restés aveugles aux conséquences désastreuses quant à son application par la technologie. Ils ont pataugé dans la choucroute d’une façon éhontée. Ils ne comprennent toujours pas, aujourd’hui, en 2010, que sans les matières primordiales que sont les hydrocarbures, les gaz et les minerais nécessaires à la Terre pour se tenir parfaitement dans son orbite, le déséquilibre gravitationnel causé par l’exploitation furieuse des ressources naturelles va se répercuter sur les pôles et la plonger dans un cycle infernal. De là, cette folle passion pour l’exploration spatiale.

Juillet 2011

 

Liens en relation: Science et croyance
le Boson de Higgs, la particule de Dieu
H1N1, la grippe porcine: nous avons évité le pire

Science et ovni

Commenter cet article