Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Laziz

Quand l'art coûte une fortune et un temps fou à produire est-il encore légitime...  Ce court métrage, L’âme noire m’a subjugué dès les premières secondes par la beauté de sa réalisation. L’éternel et sinistre récit de l’esclavage nous est flanqué à la figure avec tant de magie que l’histoire fait subrepticement son chemin à travers notre sensibilité, peu importe nos dispositions psychologiques. Merveilleux ! Et la musique est superbe. Un bémol cependant... Vu le travail de longue haleine qu’a requis l’élaboration d’un film de dix minutes -quatre ans ! ne devrait-on pas, pauvres bougres de prolétaires dont je fais partie, interroger notre conscience sur la légitimité d’une telle entreprise commanditée par les deniers publics? 

 

   

 

http://ecx.images-amazon.com/images/I/41MWQKYQTNL.jpg

« Le mythe de la sorcellerie et de la possession démoniaque domina toute la pensée sociale des XVe, XVIe et XVIIe siècle sur le continent européen » explique Paul Feyerabend dans son livre Contre la méthode. Il ajoute dans une note de bas de page : « La chasse aux sorcières n'était pas toujours dictée par la cruauté. Ainsi Remigius, faisant retour sur sa longue et heureuse carrière de brûleurs de sorcières, note avec regret sa sentimentalité de jeunesse, qui l'avait empêché de brûler les enfants des sorcières comme le voulait la coutume. À cause de cette sentimentalité, raisonnait-il, ces enfants étaient maintenant condamnés aux feux éternels de l'enfer. » Vous comprenez mieux, qu'avec une telle couche d'ignorance sur les esprits et les ravages démoniaques qu'elle induit, pourquoi on a appelé la période qui suit « Le Siècle des Lumières » !

 

sorcieres--siecle--tenebres--lumiere.jpg

Liens en relation : La réincarnation
Érasme et l'âme

Commenter cet article