Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Laziz

J'ai fait une bêtise en synchronisant mes données et j'ai supprimé des tonnes d'écrits semi-précieux et précieux. :angry: Je viens d'en retrouver un sur le Web par hasard et l'avais appelé ''Moi, je deviens terroriste''. Je le poste ici.

«Joyeux noël!» nous souhaite l'éditrice de Châtelaine, le magazine des femmes Lise Ravaryquéb écoises, lu aussi, et souvent, par le conjoint. Ainsi elle consacre son éditorial à exprimer avec entrain sa joie à l'approche de cette célébration, alors même qu'elle est juive. Justement! Elle déplore le fait que «Noël sent fort l'homme blanc» sous prétexte que la société ne veuille pas attiser les conflits religieux ; cette fête ne figure pas dans le calendrier sikh, bouddhiste ou musulman.

Lise Ravary a donc titré son texte: Joyeux Noël, veux, veux pas, pour marquer en outre son agacement envers les avatars qu'à subi l'expression Joyeux Noël par «l'homme blanc»; on dit dorénavant joyeuses fêtes, préférablement, pour rallier plus de monde

À lire cet éditorial, je comprends cependant que Mme Ravary a surtout focalisé sur le vocable «Noël». Pas pour son aspect religieux, mais pour la beauté et les plaisirs qu'apportent cette fête. Il y a de l'hédonisme chez cette femme. Si vous doutez de ma perspicacité, voyez ce qui suit.

Je tourne la page et là on retrouve la lettre du mois qui a été primée et que l'on a nommée, ironiquement, Nourrir l'esprit des fêtes. C'est une jeune maman qui écrit. Elle aussi prépare Noël de façon traditionnelle. Elle vit seule et assume la garde de son enfant de trois ans: «Puisque les fêtes sont plutôt commerciales, dit-elle, je souhaite apprendre à ma fille que la préparation de cette période est, en soi, une célébration. L'accueil d'un moment tant attendu.»

Et qu'est-ce que Lise Ravary lui a offert en guise de récompense? Pour le moment tant attendu? Cliquez ici pour voir la surprise: (pudiques, s'abstenir)  link

 


Commenter cet article