Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Laziz

Emerson, destin, citation, maroudijiJe vous traduis cette citation: « La seule personne que vous êtes destiné à devenir est celle que vous déciderez d'être. » (Mais si vous en avez une meilleure, je prends.)

Étrange, en quelque sorte, Emerson, ne croyait-il pas à la réincarnation ? Notre destinée ne dépend pas de nous, en vérité. Si on vient avec un œil, on quittera ce monde avec un œil. Pareil pour l'intelligence. Certains en sont moins pourvus que d'autres, toute l'éducation que vous leur donnerez n'y changera rien. Notre corps est comme une valise que l'on transporte de résidence en résidence. Sa taille et son poids ne dépendent pas de nos désirs présents. On peut cependant la vider ou la remplir pour un voyage dans une prochaine vie. Mais, dans celle-ci, il n'y a pas grand-chose que l'on puisse faire, si ce n'est de vivre selon nos principes, la morale et nos devoirs

C'est l'enseignement d'une élite égoïste pour lequel la nature et les autres ne sont qu'un décor.

Le destin, il l'a dans la poche notre philosophe. Emerson encourage son lecteur à faire de même, sinon il restera sous la juridiction d'un autre être. Ni Dieu ni maître. C'est le pouvoir de la pensée. L'homme n'est pas, il devient. Son futur est devant, pas en arrière. Une fois cette réalisation ancrée dans sa tête, rien ni personne ne le détourneront de cette conviction, il secouera tous les obstacles sur son chemin. Nul ne décidera pour lui. Il est le mieux placé pour savoir ce qu'il veut être. Nul ne lui posera de chaînes!

Bhagavad-gitaRalph Waldo Emerson était un immense érudit, un grand philosophe américain qui lisait les textes anciens dans le texte, c'est dire qu'il connaissait le sanskrit. Il adorait la Bhagavad-gita. Je sais aussi qu'il correspondait avec des penseurs hindous, notamment un juge de son époque et qui est devenu par la suite un saint notoire au Bengale. Pour ceux qui ne le savent pas, David Henry Thoreau deviendra en quelque sorte son disciple et un ami. Ils seront les stimulateurs d'un courant philosophique, le transcendantalisme dont les Écrits de l'Inde fondent la trame spirituelle.

 

Liens : Le défaut du paradigme monothéiste
Les Upanishads Majeures et les Aryas

 

Commenter cet article