Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Laziz

Stimulé par un article sur le monde scientifique réputé blanc comme neige, intitulé "Un chercheur bat le record de fraude scientifique", j'ai fait cette grande parenthèse qui suit. L'intention est de l'inclure dans ma critique de cette organisation que sont les sceptiques du Québec et que je publierai bientôt sur le blog. Je détache le premier paragraphe de ce texte: «Les anesthésistes en sont encore groggy. Tout un pan de leur littérature scientifique va disparaître, exclue du monde scientifique. En cause : le chercheur Yoshitaka Fujii, renvoyé en février de l’université de Toho au Japon. En effet, plus de la moitié de près de 300 travaux qu’il a publiés en 20 ans sont voués à être rayés des revues scientifiques pour cause de fraudes avérées.» Lire la suite:  link

les-sceptiques-du-Quebec.jpg

 

La GRC ne voulait pas de commission Charbonneau. Parce que Jean Charest, secondé par sa ministre, Nathalie Normandeau, qui a démissionné entre temps mais dont les magouilles sont en train de la rattraper par voie de conséquence, et bien, ce Jean Charest, qui était à la tête du Québec, du parti libéral, s’est opposé obstinément à ce que l’on remue la merde par crainte des miasmes qui risquaient de nous asphyxier, mais surtout d’étouffer la gente au pouvoir, pour le dire poliment; il a tout fait afin qu’on laisse la mafia continuer son grand manège de comptable agréé officieusement de la province. 30 % des frais de la construction étaient rajoutés sur tous les contrats, un paquet d’argent qui allait directement dans la poche des auteurs de ce stratagème criminel rodé au fil des décennies. Secret de Polichinelle, quand j’habitais Boisbriand, le maire avait dû démissionner à cause de ses liens suspects.

 

casino-pur-plaisir.jpg
Si je vous parle de ces faits qui font actuellement la manchette des journaux, c’est que la même justification des preuves est avancée par les défenseurs des industries sanitaires pour se déresponsabiliser de la mise en marché des pesticides et de la nourriture empoisonnée qui en est issue. C’est la même saga qui a opposé pendant des décennies l’industrie du tabac aux associations qui les attaquaient. Le gouvernement a fini, par la force des choses, à prendre le parti des plaignants. Aujourd’hui, on sait très bien que l’entrepreneur en charge de refaire les pistes cyclables à Montréal est impliqué jusqu’au coude dans les détournements de fonds publics. Mais j’entendais à la radio, qu’on ne devrait pas retirer à ce mafioso les contrats tant que la justice n’avait pas statué sur son sort! Et chacun sait que la machine judiciaire prend son temps, pour les raisons qui sont inutiles d’exposer ici. En attendant, ces criminels peuvent se remplir les poches à la barbe de la GRC. Et ce n’est pas que cette dernière ne fait pas son travail, elle sait tout sur leur va-et-vient, elle a même des preuves filmées depuis des années, mais tant que tout le monde ne s’accorde pas sur les mesures à prendre, le chat peut continuer à jouer avec la souris en or avec la bénédiction d’autorités à la Charest.

 

mafia-montrealaise-a-l-italienne.jpg

 

Il en va exactement de même avec les institutions scientifiques qui travaillent soi-disant pour le bénéfice des citoyens. Pourtant, il est de notoriété publique que les poisons déversés par les industries chimiques dans l’environnement et jusque dans nos assiettes causent la mort à longue échéance ou nous rendent malades dans le meilleur des cas. Les sceptiques -et tous les prolétaires de la scienceen poste sur les forums de discussion virtuelle- qui sont du bois dont on fait les flûtes, vous répondront que c’est faux! Qu’au contraire, la science, que les scientifiques de haut calibre qui travaillent pour Monsanto par exemple, se préoccupent avant tout de progrès et du bien-être de tous et de tout… Dans un autre registre, ils vous déclareront sans sourciller que rien ne prouve que le fœtus soit un être humain digne de ce nom. Voyons-donc!

Mais comment pouvait-on prendre un Charest au sérieux quand il annonçait vouloir développer le Plan Nord pour la prospérité des Québécois? C’est incroyable, mais il y avait une grande partie de la population pour avaler ces couleuvres. Et qui donc prend au sérieux les sceptiques du Québec quand on lit les absurdités que leurs membres pondent comme âneries sur leur site? La suite ici:  Science et croyance sur le net

 

Liens en relation: Science et politique: les enjeux du vote au Québec...
Publicité au Québec: avertissement aux émigrés
Pollution et science
Les gaz de schiste

Commenter cet article

Alain Valade 01/11/2015 13:05

Le doute , faute de preuve ? Mais douter par principe est sain toutefois douter par hypocrisie afin d`orienter l`esprit vers une pseudo-certitude découlant d`une incapacité de prouver est nuisible à la science . N`oublions pas que , entre autres , les scientifiques ont nié durant des siècles les témoignages formels de marins expérimentés qui affirmaient des vagues scélérates d`au moins 30 mètres et il fallu attendre le milieu du 20ième siècle pour ENFIN prendre au sérieux ces marins !!! La plus grande vague mesurée à ce jour est de 37 mètres donc on peut raisonnablement penser que la fourchette pour les plus grandes peut se situer dans les 37/40. Idem pour l`évolution des espèces : Darwin n`est pas arrivé comme ça en 1859 avec son affirmation puisqu`on en parlait depuis des siècles voire depuis l`Antiquité car certains pensaient que les animaux n`avaient pas toujours eus leur forme sans toutefois élaborer plus qu`il ne le fallait ! On vous aurait traité de fou il y a 2 000 ans si vous aviez affirmé l`évolution !!
Enfin , si vous aviez été dans une bibliothèque médiévale avec un rayon `` Croyance/Mythe/Légende``....vous auriez retrouvés un nombre incroyablement élevé de ces sujets maintenant prouvés et démontrés !! Et dans 500 ans ce sera pareil .

Laziz 01/11/2015 14:15

Tout à fait, Darwin n'a rien inventé. Les Arabes, de nombreux siècles avant lui, s'étant inspirés des Grecs, pensaient déjà l'évolution des espèces du point de vue des corps. Mais bien avant les Grecs, les Hindous enseignaient une doctrine de l'évolution mais à partir de la conscience, ce qui est fort différent et plus scientifique: vu que l'âme est immortelle et le corps périssable.
Merci de votre commentaire, j'apprécie.