Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Laziz

http://www.renaud-bray.com/ImagesEditeurs/PG/1199/1199804-gf.jpg

Pour une anthropologie

  non                    

hégémonique

 

 

Faut-il rouvrir le débat sur la pertinence de l’anthropologie, se demandent les auteurs de ce manifeste?

 

 

 

 

« L’anthropologie est née il y a un peu plus de cent ans dans le cadre du rapport colonial que l’Europe et les États-Unis d’Amérique ont établi avec les autres civilisations. »

Ainsi débute cet opuscule original de par son approche du problème.

«  En quête de nouveaux espaces, continuent-ils, de nouveaux biens et de nouveaux pouvoirs, des savants se dotent d’une science qui visera à décrire les différentes cultures. Les Boas, Radcliffe-Brown, Malinowski et autres pionniers deviennent les références fortes de ces premiers pas qui définiront pour longtemps la discipline. »

 

Anthropologue et l'oiseau

 

« Les temps ont bien changé. Les différences décrites depuis par des générations de savants ont été en grande partie inventoriées et diffusées, et les mondes autres eux-mêmes ont eu le temps de se transformer au point de ressembler de plus en plus à celui d’où venaient ceux qui prétendaient les étudier – à moins que les ressemblances n’aient été là, inaperçues, depuis toujours.

 

L’anthropologie a également changé, bousculée par une série de remises en question nées des interactions entre observateurs et observés. Un souci de réflexivité s’est répandu, suscité par l’échange accru entre producteurs du savoir et utilisateurs de ce même savoir qui le discutent désormais et en évaluent les résultats. »

 

diversité graffiti art

 

« De ces changements ont surgi des inquiétudes autour de la pratique de l’anthropologie et de son devenir. Elles ont donné lieu à une critique interne de la discipline que certains ont crédité en particulier au postmodernisme des années 1980, courant ambigu qui apparaît aux uns comme moment d’esthétisme narcissique et élitiste, aux autres comme le glas annonciateur de la mort de la discipline. »

 

Autochtone anthropologue technoscience

 

Ensuite, les auteurs de ce texte énumèrent les dangers qui guettent l’anthropologie en piètre condition déjà, dangers causés par les hégémonies (chacun son tour : l’arroseur est arrosé) comme l’économique provenant du néolibéralisme, celle du cognitive provenant des technosciences, idéologique provenant surtout du religieux, et l’hégémonie politique dont la mondialisation change dramatiquement la réalité traditionnelle. Sans compter, que les sujets, les “observés” ne se laissent plus aussi facilement catégorisés et étiquetés.

 

On peut lire également sur ce blog: Survivre au progrès

L'art et nos origines

L'évolution du singe est tombée à l'eau

Commenter cet article