Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Laziz

 

 

 

Voici un vidéo présenté par un journaliste qui ne craint pas de secouer les convenances. Richard Martineau est un exemple typique de la société québécoise, un vrai Québécois. Ici, il se lance dans l'apologie de la religion. Il pose les bonnes questions mais ne cherchent pas les réponses.

 

Évidemment, l'Église a joué un rôle important dans l'éducation, il n'y avait qu'elle au Québec à cette époque. Aujourd'hui, puisque les choses vont de plus en plus mal, les nostalgiques d'une certaine culture catholique édifiante font appel à nouveau à la religion. Et l'on constate que ceux qui sont d’allégeance athée, ou agnostique -ce qui est devenu très à la mode: "je suis un catholique athée"-, s'identifient à cette ambiance évangélique qui voulait élever le niveau de bien-être pour tous sans discrimination de classe. En fait, ce sont les les mêmes arguments que les communistes avançaient, ils aidaient le peuple par l'éducation et en fournissant les denrées essentielles à une existence de base. On a vu cela à Cuba et en Inde, au Kerala par exemple. Dans cette province, le communiste a été élu majoritairement et démocratiquement par le peuple en 1975 et il est encore présent avec une grande vigueur.

 

Ces méthodes on été reprises par Les frères musulmans. En Égypte, ces derniers jouent un grand rôle dans l'instruction et le bien-être des pauvres. Je pense, avec beaucoup d' "Arabes", surtout parmi les plus jeunes, que c'est de la manipulation religieuse et l'on préfère qu'ils ne se mêlent pas des affaires de l'État mais qu'ils se focalisent sur le spirituel tel que défini dans les pays démocratiques. 

 

Plus loin, dans cet vidéo, il est question des abus sexuels commis par les prêtres et dont l'ampleur bouleverse tous. Il est clair qu'il ne faille pas mettre tous les prêtres dans le même sac et que, parmi eux, une grande majorité était sincère et pieuse. C'est comme le gros des musulmans, ils n'ont pas la fibre terroriste, ils croient au contraire que l'islam est une religion d'amour et de paix. Par contre, où le bât blesse, c'est quand ces vastes majorités ne font rien et ne dénoncent pas les injustices, surtout quand il s'agit de terrorisme ou de pédérastie.


http://2.bp.blogspot.com/_7VrJdGxyo7k/ShVodybruBI/AAAAAAAAGHE/vAXcSIl_U3U/s400/10_comm.jpgLe nœud qui n'a pas été dénoué, pourtant très bien présenté par Martineau, c'est le problème des dogmes fondamentaux. Le prêtre n'en a donné qu'un, celui de la résurrection, que je considère mineur et même charmant. Plus il y en a de ce genre, plus une religion enchante ses dévots. Mais il y en a d'autres beaucoup plus graves, intolérants et qui mènent à la détestation de ceux qui ne partagent pas la même vision du Divin. Quand vous discuterez de ces fanatismes religieux archaïques, la société sera plus à même de conduire une propre réflexion.

 


Commenter cet article