Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Laziz

Le capricorne n’existe pas dans le ciel indien. Chez Zeus, la chèvre est à l’honneur mais la corne d’abondance, comme génératrice de fertilité, ne m’a jamais convaincu. La Grèce est un pays plutôt pauvre en richesse naturelle. En Inde, la vache est l’attribut de Dieu. Elle symbolise l’abondance et la pureté. Une crotte de chèvre et une bouse de vache sont deux choses différentes. La seconde est réputée antiseptique, la première n’est que de l’excrément tout juste bonne à fertiliser les champs pour les paysans sans âme ni savoir. Il en va de même pour leurs urines. En outre, j’ai toujours eu un faible pour le beurre et le lait de vache, alors que je suis plus difficile avec le fromage de chèvre. S’il date plus d’une journée, je ne le mange plus. Bref, idéalement, je n’aurais pas privilégié une race aussi cruelle et grossière dans ses coutumes que celle des Grecs pour m’assurer une descendance. Et puis, la pédérastie me sort par les oreilles.

vache-Quoi-au-menu.jpg

Ce que j’aime avec l’autrefois des lunes d’antan, c’est que les indigènes racontaient des histoires au lieu de gloser; des histoires si imagées, si réalistes dans l’extraordinaire que les philosophes, comparés à eux, ressemblaient à des tailleurs découpant aux ciseaux et recousant à l’aiguille les structures formant le vivant. Un paysan alors pouvait en savoir plus qu’un muni, ces brahmanas érudits hindous. Jugez-en vous-même par cette anecdote que l’on retrouve dans les Puranas, le Bhagavat notamment et dont le nom signifie «le plus grand», le plus grand des Puranas. En fait, le plus grand, c’est le Dieu des dieux. Car il est notoire que le panthéon hindou regorge de dieux. Il y a Shiva, Vishnou, Brahma, Ganesh, Varuna, Agni, Indra, Surya et des millions d’autres. C’est un autre paradigme que le polythéisme, et particulièrement l’hindou. Là, le monde n’est pas aussi limité que l’Occident a toujours voulu le borner, par ignorance et entêtement, domination et contrôle. Par aveuglement. Tout comme les hommes de la caverne de Platon qui préfèrent le jeu des ombres sur les parois, plutôt que la clarté de la lumière. Je vous la dis en deux mots, cette histoire.

lune-d-antan-purana.jpg

Ce texte est extrait d'un article que j'ai publié en plusieurs parties sur mon compte Facebook sur le Mahabharata: link

Liens en relation: Les débuts de notre Dieu
Dance indienne au goût du jour
Les Upanishads Majeures et les Aryas
Je veux voir Dieu!

Commenter cet article