Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Laziz

Quand « L'humour noir et la poésie nous humanisent. », cette phrase et le texte qui suivent sont de Yves Paccalet, dans L'humanité disparaîtra, bon débarras ! « "Ah ! Dieu, que la guerre est jolie..." L’exclamation est de Guillaume Apollinaire. L'auteur d'Alcools part pour la guerre de Quatorze. En 1916, il est touché à la tempe par un éclat d'obus. Sa blessure lui inspire Tristesse d'un étoile :
"Une belle Minerve est l'enfant de ma tête
Une étoile de sang me couronne à jamais..."
L'Homo sapiens est le seul animal qui fasse du meurtre un genre artistique. L'humanité ressemble à ce poète qu'on envoie dans la boue et le sang des tranchées. Le magicien des mots devine l'ennemi dans le trou à rat d'en face. Il doit le dominer; le tuer ou être tué. Mais il transfigure l'hideur des plaies, il exalte la puanteur des cadavres, il métamorphose la terreur en héroïsme et la souffrance en beauté. »

Il continue ainsi : « La férocité de notre espèce envers elle-même n'a pas d'exemple dans l'univers. » Pour un philosophe, il coupe les coins ronds, ne trouvez-vous pas ? En effet, peut-on affirmer connaître l'univers quand on voit à peine au-delà du bout de son nez ?

 

Je suis désolé de noter, à mon tour, que si vous appelez ce raisonnement de la philosophie, par quelqu'un d'aussi perdu dans l'espace que Paccalet, et qui préfère, au dessein intelligent des évangélistes, la probabilité du hasard et du chaos, alors votre QI avoisine certainement celui de l'hippopotame. Tous ceux qui sont sains d'esprit savent qu'avec des "si" on peut rallonger la sauce ad nauseum au goût de notre gastronomie préférée. En ce qui me concerne, si Dieu existe, il nous a donné la vache mais non la corde. En effet, l'auteur n'a de cesse d'expliquer à qui veut bien le lire ou l'entendre que ce sont ses semblables qui ont ravagé la planète. « Nous nous faisons hara-kiri avec enthousiasme » écrit-il, ou bien « Nous avalons, avec un sourire niais, la logorrhée des politiciens et des économistes...». Mais il ne trouve rien de mieux que de fustiger Dieu pour tous les méfaits causés par l'homme. Où est la logique ? Quand on veut tuer son chien, on dit qu'il a la rage.

Commenter cet article