Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Laziz

Le texte qui suit est inspiré des vidéos que j'ai prises durant les manifestations Montréal, au début de février 2011. Pour faciliter la lecture, j'ai réduit le témoignage des interlocuteurs à deux personnes.

La vidéo link

 

«Peut-on parler de réveil du monde arabe?

- Dogmatique? Du réveil dogmatique selon la philosophie kantienne ou la politique maoïste?

(Durant la manifestation, la présence communiste et autres groupuscules du même acabit marquaient le rassemblement par leurs couleurs, comme si le Che et Staline passaient mieux que l’islamisme dans la conscience populaire arabe. Comme si… Mais ce n’est certainement pas le cas. La France fourmille de communistes, cela n’empêche pas, la majorité actuelle des Français de les ignorer. Je ferme la parenthèse.)

- Politique, je parle du politique.

- Ah, oui, c’est indéniablement un réveil. L’Égypte entre dans l’histoire, dirait Sarkozy. Effectivement, une lame de fond est en train de soulever les masses populaires. Elles ont en assez soupé de la misère, des brimades et de l’enferment. Assez, c’est assez! Nous changeons de paradigme comme l’a formulé un manifestant, nous ne tolérons plus d'être dirigés par des mafiosos.»

- Mais l’incompétence gouvernementale n’est-elle pas un phénomène universel? Crois-tu que Sarko est propre? Berlusconi est-il plus humain que Moubarak? Dorénavant, grâce à Internet et à des organismes comme WikiLeaks, ou à l’utilisateur lambda qui transmet en direct ce qu’il voit, on réalise malheureusement que les dirigeants, partout sur la planète, sont des tyrans passionnés dans l’âme et agissent en toute impunité. Relations politiques et économiques obligent.

http://www.rfi.fr/sites/filesrfi/imagecache/rfi_43_large/sites/images.rfi.fr/files/aef_image/EGYPYRAMID_0.JPG- Et touristiques! Il faut le mentionner, car ce champ d’activités ne vise pas seulement les leaders commerciaux mais le peuple, des gens comme toi et moi qui se rendent dans ces pays en villégiature, avec lunettes fumées bien campées sur le nez. Mais tu as absolument raison, le pouvoir corrompt autant que l’argent. Pire même. Comme ces despotes ont les deux, on peut imaginer le niveau d’incurie qui sévit dans leur pays et les vices qui motivent les administrateurs. Mais pour Sarkozy et Moubarak, c’est une question de degrés. Tout le monde fait du mal. Certains, cependant, en font plus que d’autres. Chez les hommes d’États par exemple, les qualités se manifestent directement dans leur rapport au peuple. Sarkozy ne jette pas ses détracteurs en prison. On ne torture pas en France.


- Et Hosni Moubarak, comparé à Saddam Hussein, comment le vois-tu? Je le pense mentalement plus proche de ce dernier que d’un Tony Blair, d’Obama ou de Sarkozy?

-Oh, ces deux monstres, Moubarak ou Hussein, sont faits du même bois de cœur, dur comme fer. Et puis qu’on fasse aux autres, ailleurs, aux étrangers et à nos ennemis l’horreur qu’on nous inflige, on peut s’en accommoder. Le peuple américain, lui, ne souffre pas de l’injustice causée par leur Président. Car le peuple américain, pour se défendre contre l’abus des politiques débiles, a le pouvoir législatif gravé dans la Constitution, ce qui n’est pas notre cas, ce choix ne nous a jamais été accordé.

- On oublie, et je cite, ce qu'Alaa El-Aswany, l’auteur de L'Immeuble Yacoubian, paru en 2002,a dit récemment: "L'Egypte a été le premier pays arabe à avoir un parlement en 1840, bien avant les pays occidentaux, la première constitution, les premières élections démocratiques... On ne part pas de zéro...
 

 - Je suis heureux que tu nous rappelles cette singularité. Mais depuis 30 ans, Moubarak nous tyrannise sans répit, comme des animaux. Chez vous, même les chiens sont mieux traités. S’il fallait mettre à feu et à sang toute l’Égypte pour que le vieux bougre puisse continuer à régner, il n’hésiterait pas à le commander. Ce sont les médias qui l’en empêchent, les réseaux sociaux et les journalistes qui dévoilent au monde ce qu'il a fait de nous. Qu’avons-nous péché envers Dieu pour mériter un sort pareil? Qui nous affranchira de cet esclavage? Notre pays ne manque pas de ressources mais nous mourrons de faim

 
Égyptes Révolutions arabes montréal
 
et les jeunes sont sans travail, malgré leurs diplômes universitaires. Pendant ce temps, toutes ces nations étrangères ont gardé le silence sur notre condition. Du moment que ces humiliations ne se déroulent pas chez eux. Ils vont en vacances; vacances en Tunisie, vacances en Égypte, et hop! retour à la maison comme si de rien n’était. On sort même les photos: ici en compagnie du Président Ben Ali; là, avec le fils de Moubarak et là encore devant les pyramides ou sur le Nil. Rien sur la misère qui lamine la dignité des peuples arabes! Ils en sont encore au début du XXème siècle qui considérait les indigènes comme des sauvages sans âme. Ils le font juste avec un peu plus de tact. Nous ne faisons pas confiance à ces hypocrites, et les Américains n’en parlons pas! Je réclame haut et fort le choix de mener ma vie comme je l’entends, comme n’importe quel européen, comme n’importe quels homme ou femme dans une société civilisée. C'est pour cela que je suis ici, je ne bougerai pas de cette place tant que notre diktat -que Moubarak quitte le gouvernement- ne soit entendu et suivi. On ne négocie pas cette exigence du peuple. Ensuite seulement, on présentera nos revendications. Toutes ces manigances, ces tractations et ces délais ne sont que des démonstrations éhontées de la part des responsables et de tous les complices dans les coulisses de la diplomatie. Les Occidentaux nous rabâchent les oreilles avec leurs valeurs démocratiques, par contre dès que notre peuple tente de se sortir de sa torpeur, en réclamant pour eux ces valeurs, les voilà qu’ils clignent des yeux, font la moue et bafouillent devant les médias leurs hésitations et leurs inquiétudes pour l’avenir. Le hic, c’est qu’Israël n’est pas content. Le pays s’agite sur la scène internationale pour mettre des bâtons dans les roues de la révolte et empêcher le peuple de prendre le pouvoir. Il s’agit de faire échouer ce coup d’État populaire à tous prix. Pour eux, un gouvernement tyranique et despotique à la Sadam Hussein vaut mieux qu'un gouvernement mou qui laisserait les islamistes et les démocrates à leurs libertés. Et quand les juifs ne sont pas contents, les Américains froncent les sourcils. Obama, cependant, dont on raconte qu’il a des affinités génétiques avec les Arabes, ne se plie pas aussi facilement que ses prédécesseurs à la volonté israélienne. Ce n'est qu'une question de temps, il ne connaît peut-être pas encore l'envers du décors diplomatique. C’est un président tiède et naïf qui brouille les cartes géopolitiques mais les sionistes sont convaincus d’être dans leurs droits. Ceux-ci, élitistes ont été prescrits par Dieu qui a abrogé ceux des Arabes. Ils envisagent par conséquent leurs relations dans un bras de fer haineux et le monde entier ressent alors le poids de cet inconfort. Pour les juifs, il est clair que le statut quo, la condition actuelle du peuple égyptien, les rassure. Cette révolution, il est dorénavant clair que les Israéliens n’en souhaitent pas son succès. En outre, Moubarak incarne pour eux le politicien de prédilection. S’ils étaient tous comme lui, faciles à graisser la patte, les dirigeants des pays arabes seraient riches comme Crésus. Et les juifs heureux. C’est bête à dire et je me tais-là, mais tout le monde sait que ce n’est que la pointe de l’iceberg.
 
http://2.bp.blogspot.com/_CViL9PyHjKA/TU5Xx7YhNwI/AAAAAAAAAls/CRXW1VqGWFY/s1600/netanyahou-obama-moubarak-abbas.jpg
 
- Je t’écoute et j’ai les larmes aux yeux. Si la foi peut soulever des montagnes, la détermination du peuple égyptien déboulonnera cette maudite idole; ce n’est qu’une question de temps. Moubarak, l’ère Moubarak est derrière. Les jeunes ont réussi leur coup. Les syndicats peuvent être fiers d’eux. Il reste que le libre choix politique et économique est une idée qui commence à germer chez les Arabes, de là ma question: sont-ils responsables ou les puissances occidentales doivent-elles garder un œil sur eux, et, éventuellement, leur donner un coup de pouce pour les sortir du désastre le cas échéant? Ce ne sont pas des exemples de réussites. Souvent, ils dépendent de l’aide internationale.
 
- On sent ta passion nostalgique de refaire le monde. Ali, dans la vidéo, l’homme en rouge, s'exprime comme toi, mais avec plus de modération. Michel Onfray dirait que c’est un discours religieux. C’est le vieux paradis des chrétiens refondu en cause laïque. Merci pour ta participation.
 
- Chaque chose en son temps, mon ami. Les États-Unis nous donnent des millions de dollars en aide mais, eux-mêmes, sont endettés jusqu’au cou. Doit-on se féliciter de leur disposition à la philanthropie, et, cela malgré les immenses problèmes qu’ils connaissent chez eux? C’est assez ironique après tout, car du jour au lendemain l’Amérique peut sombrer dans une anarchie à la Western: il ne faut pas négliger le fait que les citoyens possèdent tous des armes. Dans leurs armoires sont rangés des fusils de tous calibres. Nous autres, arabes, nous n’avons pas grand-chose à voir avec cette culture d’impérialisme et de décadence. Laissez-nous du temps pour nous organiser sans pression internationale. Historiquement, nous avons d’abord subi le colonialisme, puis, quand nous avons réussi à sortir des griffes de leur cupidité, les militaires ont pris le relais. Dans ce cas-là, c’était un peu normal vu qu’Israël narguait notre nation, comme d’ailleurs tous les pays arabes limitrophes. L’attitude belliqueuse des Israéliens face aux autres peuples de la même race, voire les Palestiniens dont la communauté internationale a tronqué leur territoire pour le donner aux nouveaux occupants, les Israëliens, est indéfendable. Elle est emprunte d’une morgue incompatible avec la pitié que le monde entier ressentait pour eux à cause des camps de la mort où ils ont été massacrés comme des bêtes. Dès que nous serons libres, nous retrousserons nos manches et nous montreront au monde de quel… huile on se chauffe. Pacifiquement. Nous sommes un peuple intelligent, notre civilisation est une des plus anciennes et des plus grandioses de l’humanité; nous sommes le troisième plus grand producteur de cinéma de la planète.

http://media.radiogrenouille.com/evt_Cinema_s_d_Egypte_2011.jpg- Producteur de quoi?

- Cinéma, juste après l’Inde.

- Bollywood?

- Oui, Il n’y a donc aucune raison pour que nous soyons à la traîne. La liberté nous manquait. Sans liberté, point de lumières ni de progrès. Si dans le passé les classes supérieures ont pu exploiter le peuple jusqu’au sang et vivre allégrement à ses dépens, aujourd’hui ces temps sont révolus. Compétition, libre expression, accès du peuple aux richesses du pays, travail, éducation, toute cette dynamique de société ouverte s’offre maintenant à lui, à tous les Égyptiens. Les pyramides et le Nil sont toujours là. Le pétrole aussi. On peut encore attirer des millions de touristes; et nous avons pleins de rêves éveillés à leur vendre. Que l'on nous rende ce que les oligarques nous ont volés, puis on en reparlera. Certains ont entrepris de chiffrer le coût de la révolte égyptienne pour l'éconnomie du pays, il serait intéressant de comparer cette évaluation à la note du pillage exercé par le clan Moubarak, qui reste encore à établir.

- J’en reviens à ma question, si tu veux bien; les peuples d’Afrique du Nord, sont-ils capables d’assumer leur liberté sans s’entretuer, sans vouloir taire par tous les moyens ceux qui ne contribuent pas à leurs objectifs moraux ou religieux spécifiques, c’est-à-dire à s’obstiner à ne pas admettre la diversité des croyances? Comme l’athéisme, le polythéisme ou l’animisme. Bref, sont-ils prêts à entrer dans la modernité avec tous les inconvénients qui vont avec le contrat? Le peuple, à mon avis, n’est pas aussi angélique qu’on veuille le croire. Lisez à ce sujet Céline, Voyage au bout de la nuit, pour vous en convaincre, sans pour autant devenir antisémites. Je vous résume quelques pages pour vous en donner une idée que je place dans ce blog. Ce qui se joue en ce moment, est un tournant historique : le monde arabe va-t-il se distancer politiquement de la religion? C’est pour cette raison que, de l’autre côté, les juifs ont peur. Les musulmans sont en force. Ils ont plein pouvoir. Car tout le monde est musulman! Même si on ne pratique pas, on croit en Allah, le tout puissant Dieu.
 

-Tu as raison. Beaucoup de naïveté et de préjugés à l’encontre des musulmans. C’est une image d’Épinal périmée que celle du barbu en djellaba. Ils l’ont rasée et portent des costards comme tout le monde. Ils sont devenus plus diplomates. Ayant réalisés qu’il ne sert pas à grand-chose de foncer comme un bélier, ils ont adopté une autre tactique: entrer à la façon d'une aiguille pour ressortir tel le socle d’une charrue. Je connais Tariq Ramadan, un frère musulman égyptien. Il est bon dans ce sport.

Le lien vidéo: link 

 

Ses coreligionnaires sont partout présents en Égypte. Ils sont infiltrés dans toutes les couches de la société, parmi les dentistes, les notaires, les enseignants, dans les administrations, partout. Tout comme il est normal d'être un Rosicrucien ou un Franc-maçon en France, il est normal d’être frère musulman en Égypte. Alertes, ils veilleront aux grains, à ce que le vice ne s’immisce pas au bulldozer dans nos mœurs avec l’importation de la modernité. Serions-nous assez fous pour passer de Charybde à Scylla après une libération qui nous a tant couté? Oui à la mondialisation, oui au libéralisme et au capitalisme, oui à la démocratie, oui à la tolérance religieuse, oui à la musique, à la danse, aux drogues, à l’alcool, oui à l’union libre, à l’émancipation de la femme, oui à la jupe, mais il ne faut pas se voiler la face tout de même! Nous ne vendrons pas notre âme pour nous perdre. Quand les tenants du changement nous disent que le peuple américain ou français ne souffrent pas, eux, de la concupiscence de leurs dirigeants, ces gens-là font l’autruche. Le développement de leurs démocraties, à l’instar des sociétés ouvertes, s’est fait en exploitant à mort les citoyens, volontairement et consciemment. L’industrie des aliments par exemple est d’une agressivité diabolique. Des centaines de milliers de personnes souffrent des méfaits du tabac. Les gouvernements connaissent parfaitement bien les effets nocifs causés par l’inhalation de la fumée, compliqués par les ajouts d'intoxiquants dangereux pour les fumeurs.

- Je te répondrai qu'ils ont pris les mesures qui s’imposaient.

- Quand les gouvernements n’avaient plus le choix, oui; quand des organisations indépendantes ont démontré que les dépenses qui s’en suivent à soigner les malades excédent désormais les profits -50après! alors que les morts se comptaient par milliers chaque année- ils ont enfin décidé de mettre le holà. Pour compenser, cependant, ils ont fait la promotion du jeu, le Loto. Quelle nouvelle mane providentielle pour le trésor! Et les particuliers. En outre, c'est plus propre; ça détruit sans fumée. Toute l'économie est basée sur le profit indu. Pratiquement un américain sur deux est obèse! Un sur deux! Ou un sur trois… N’est ce pas un crime contre l’humanité? Non? Pourquoi, parce que ils sont commis avec gants blancs et cravate? Ridicule! Et ne crois pas que les Français se distinguent! Rattrapée par la mondialisation, la France qui se dresse contre la malbouffe est le pays qui compte le plus de Mc-Do.Vois les boissons énergisantes. Ils sont bourrés de caféine et les manufacturiers, tout comme avec la cigarette, visent directement la jeunesse. Non mais, tu n’appelles pas ça un crime? Personnellement, j’appelle ça un crime contre l’humanité. Les Français faisaient exploser des bombes nucléaires en Guinée, loin de chez eux et les indigènes, par milliers, subissaient les radiations que le gouvernement français à longtemps ignorer. Cela suffit, on ne veut pas simplement changer notre fusil d’épaule. Nous voulons montrer au monde que, nous, Arabes, avons dans notre tradition culturelle une autre perspective au développement de la civilisation.
- Je ne sais pas comment ils vont s’y prendre, je n’ai jamais lu quoique ce soit sur ce sujet. J’ai l’impression qu’ils s’attendent à … Je ne sais pas en fait.

- Quand je dis que nous sommes intelligents, cela signifie que nous pouvons envisager un nouveau paradigme. On ne va tout de même pas faire un copier/coller de la civilisation occidentale, alors qu’elle est en train de s’effondrer! Il faut tout revoir de a à z et vivre avec Dieu et la nature. Partout les matérialistes ont saccagé la planète et les êtres qui la constituent, inclus les humains.

- Les religieux, avec tout le respect que je te dois, n’ont guère fait mieux. Pire même!

- Parce que ce sont des matérialistes, des religieux matérialistes. Là où ils devraient voir la vie, ils voient des structures robotiques.

- Ah?
 

- Pour eux les animaux et les hommes sont des machines. T’as pas lu Kant?


- Descartes, tu veux dire…


- Oui, Kant ou Descartes, c’est pareil. Et tu peux ajouter Pascal : l’homme est un roseau qui pense. C’est de la mécanique tout ça. De la mécanique poétisée. Ils ont fait leur cet âge d’hypocrisie et de fer. Ils en sont fiers! Le monde entier les admire et cite leurs penseurs comme de braves génies de la plus haute distinction. La confusion est sans borne, mais au pays des aveugles les borgnes sont rois. Ils ont nommé leur réveil dogmatique: l'ère des Lumières (sourire). La source de ce courant philosophique remonte aux Grecs. Ironiquement, on a érigé ces barbares en peuple le plus civilisé de la planète! Et ils n'ont pas de mal à le faire gober. Les penseurs ont en tiré leur beurre. Heidegger -pour citer un exemple significatif, pro-nazi sur les bords et si cher à certains Français, et non des moindres, sans négliger pour autant les femmes, dont la juive intellectuelle Hannah Arendt fût follement amoureuse- a rappelé la signification de nos origines; celle-ci serait détentrice d'un sens perdu*: "Dans ce qui est essentiel, souligne-t-il, le commencement est l'inaccessible, le plus grand, et c'est parce que nous ne comprenons plus rien que, chez nous, tout est si entièrement dégradé, ridicule, si déréglé et plein d'ignorance." Brillant ce barattage des idées, n'est-ce pas? Evidemment, on ne nous révèle jamais les détails de ce commencement, de la grâce qui aurait gratifié les Grecs d'une intelligence supérieure à tous, même à la nôtre, au XXI siècle, dit en passant. C'est Darwin qui doit se retourner dans sa tombe... Nonobstant l'enthousiaste propagande pour se construire un passé digne de la civilisation occidentale, orpheline de la connaissance et du savoir, tout l'héritage substantiel dont je suis conscient consiste en l'éternel retour et au chaos primordial. Cela nous fait une belle jambe.

- Excuse-moi si j’en reviens toujours à ma question. Tes digressions sont certainement intéressantes mais je suis surtout préoccupé par le devenir de ce mouvement de révolte populaire. C’est fascinant. Ça fait peur aussi. Bon, faut pas dramatiser mais j’en connais pas beaucoup des révolutions qui se sont bien passés. -Oui, voyons, on ne va pas retourner 100 ou 200 ans en arrière! On ne va pas couper des têtes et fusiller les mauvais capitalistes. Notre révolution est pacifique et propre. Tunisiens et Égyptiens l’ont prouvé. Yallah, ça suffit, on a donné!
- Je suis de tout coeur avec toi mais je ne peux m'empêcher de penser à ce que feront les Égyptiens après la révolte, ou est-ce une révolution que les peuples arabes ont décidé, d’un commun accord
spirituel, inconscient en quelque sorte? Je ne suis pas un voyant mais je ne crois pas à un réveil quel qu'il soit sans passer par une prise de conscience des enjeux plus profonds, économiques, politiques, moraux, écologiques et philosophiques. Par exemple, continuera-t-on à considérer les animaux comme de la chair pour des abattoirs industriels? Sont-ils au moins conscients des progrès en ce domaine en Occident; le végétarisme a-t-il une quelconque raisonnance étique à leurs oreilles? Je ne sais pas qu’elles sont les revendications ultimes des NA, mais ils se mettent le doigt dans l’œil s’ils veulent simplement la libération de leur condition pour vivre le rêve de liberté et d’opulence dont le monde occidental jouit allégrement depuis un siècle. C’est trop tard.
-T’es sérieux?
- L’humour est le meilleur moyen de combattre la censure et l’absurde. Ludwig Wittgenstein, malgré tout le ridicule qui fait le lit de sa pensée, a bien réalisé que le moyen de défaire un noeud Gordien, c'est par l'humour et la logique, incarnés par des histoires, au premier regard insolites ou loufoques.
- Vrai, il faut penser avec les deux pieds sur terre. Le modèle capitaliste occidental est en train de s’écrouler; il n’y a plus rien à exploiter indûment, plus de peuples à soumettre, les lois sont faites pour tous, il s’agit de les appliquer; les choses ne vont plus comme autrefois. Regarde Berlusconi, il va être jugé pour avoir forniqué avec une mineure, une marocaine. Aujourd'hui les protagonistes de la violence sont redevables de leurs faits et gestes et doivent rendre des comptes à la justice. Les victimes ne laissent plus filer ces salauds. Un bon citoyen veille aux grains et s’arrange que dans sa propre cour de telles violences n’ont pas cours.

- C’est malheureux à dire mais, sur tous les projets de développement et de liberté, les pays occidentaux font marchent arrière et sont en train de resserrer la vis des dépenses. Leurs dirigeants aussi sont sur la sellette. Le système est en perte de vitesse parce qu’il y a des trous partout. C’est pour toutes ces raisons qu’il n’est pas dans l’intérêt des grandes puissances que les NA se réveillent. La Chine est déjà en train de rafler tous les biens de consommation sur le marché. Il ne manquerait plus que les peuples arabes s’y mettent eux aussi. Et ils semblent tout aussi concupiscents et matérialistes que le reste du monde.

- Tu es presque en train de dire qu’il vaudrait mieux les garder sous la botte des dictateurs…  Tout le monde dit ça! C’est ça la diplomatie internationale. Elle est basée sur quoi? Sur l’économie, pas sur les Droits de l’homme… Je ne fais que reprendre les inquiétudes des différents porte-paroles gouvernementaux que j’entends à la radio. Ils sont inquiets et pressent les révolutionnaires à plus de retenu et de patience. La paix dans la région et dans le monde repose sur leur sérénité mais on connaît trop bien le caractère passionné des Arabes dont le sang est toujours en train de bouillir.

- C’est de la pensée machiavélique que tu nous sors-là!

- Connais-tu d’autres formes de gouvernement que l’Art du Price de Machiavel? Celui À Part, l’expérience exceptionnelle de Gandhi, connais-tu d’autres révolutions dont les actes de rebellions n’ont pas été barbares?

- Les temps ont changé. Le changement, la révolution, sont des impératifs ressentis par les peuples comme des conditions naturelles et légitimes. Les peuples arabes sont en mal de liberté et de progrès. Ils ont été abusés par toutes les formes de colonialisme et aujourd’hui, ils sont en train de se relever de cette immonde servilité que leur imposent leurs maîtres.

- Du romantisme que tout ça, la réalité est plus crue et indigeste. À l’aube du troisième millénaire, je ne vois aucun changement significatif dans leur comportement; je ne vois aucune révolution des mœurs, aucune révolution culturelle, ni même politique. Ils ne font que recycler toutes les idées occidentales qui nous ont conduites dans le mur. Vois les gouvernements algériens ou marocain, ils jouent toujours la carte du socialo-communiste et de l’Islam pour gérer les désordres : ils promettent sous la contrainte mais, à la manière des Russes ou des Chinois, dont les relations ont toujours été privilégiées au système de gouvernement libéral et   capitaliste, ils s’opposent à toutes réformes venant du peuple pour se prendre en main et gouverner. -Justement, c’est cette révolution du peuple dont il est question ici.

- Je ne crois pas au révolution sociale sans profond changement des mentalités. Il faut se préparer avant le changement. -Quand ils se seront débarrassés des tyrans, ils auront tout le temps de s’organiser et de s’éduquer.

- Pas sans une idée claire de ce que tu veux.

- C’est cette aspect de tes idées que je ne saisis pas. Dis-moi franchement, es-tu pour ou contre la révolution des Égyptiens et des Tunisiens?

- Ta question n’a pas beaucoup de sens, aucune portée conceptuelle puisque tu ne la places pas dans un contexte spécifique.

- Parce que je parle en général. Ce n’est pas d’aujourd’hui que l’on connaît la condition du peuple tunisien ou égyptien. Il en va de même pour le Tibet. Les Chinois massacrent ce peuple à leur guise, mais le monde entier s’en accommode. Pourtant entre l'Égypte, la Tunisie et Chine les relations diplomatiques, économiques et touristiques vont bon train.

- On ne peut pas inciter au soulèvement lorsqu’un peuple n’est pas prêt à se révolter.

- Comme en Irak?

- Justement, comme en Irak. Le pays peine à retrouver un équilibre.

- Et les pays arabes se sont dressés contre cette soi-disant libération du peuple alors qu’elle ne servait que des intérêts politique et financier.

- Politique? Le monde entier s’est levé contre cette ingérence, à part, évidemment, les renégats que l’on connaît. Mais ça aussi c’est de la politique.

- Oui, pour le contrôle du pétrole car les ressources commencent sérieusement à manquer, et le Américains l’ont compris. Le pic pétrolier a été atteint et nous sommes contraints de nous disputer la part du marché avec les Chinois. Eux aussi, le savent.

- C’est le fameux réveil chinois…

- Exact, le peuple est prêt, maintenant. Ils changent en s’édifiant. Si la révolution française a réussi, c’est que le peuple s’y était préparé. Que de philosophes ont pensé cette révolution! Ces penseurs savaient exactement ce qu’ils voulaient.

- Et tu penses que le peuple irakien n’était pas prêt pour sa liberté?   

- Oui, je le pense. La preuve, c’est que le chaos qui en a résulté dure et perdure dans le sang et la terreur.

-Tu donnes raison au Président égyptien qui demande six mois afin d’organiser un nouveau gouvernement. -Il n’est pas crédible. C’est l’ennemie du peuple. Plus machiavélique, tu meurs! En tout cas, j’espère qu’Obama sait ce qu’il fait, car il est en train de verser de l’huile sur le feu en déclarant que la voix du peuple qui manifeste pacifiquement doit être entendue. Pas de réactions violentes, exige-t-il, en avertissement. (Ne pas sous-estimer ces mises-en-garde envers un gouvernement qui devra bien mettre à l’abri sa fortune pour les vieux jours après le départ.) Mais peut-être que c’est du show que tout cela et qu’il va main dans la main avec ces leaders, en l’occurrence le Premier ministre israélien et Moubarak. L’idée serait de lui donner du temps pour préparer la production de la carotte, sous forme de sucreries alléchantes, et ainsi calmer le peuple. Le gouvernement algérien a compris ça et a déjà fait des réformes en précipitation. Là-bas aussi ça commence à bouger. Il suffit pour eux, de repérer les têtes pensantes qui soufflent le chaud et le froid de ce vent du changement et les acheter. Ou les éliminer, comme ils s’y prennent en Iran. Ensuite, on reprend comme avant mais en ayant fait quelques ajustements sociaux pour calmer le jeu. En général, on donne du travail à quelques-uns et puis tout rentre dans l’ordre jusqu’à la prochaine décennie. Mais c’est trop tard pour les autorités Égyptiennes. On a laissé trop de liberté au peuple. Le gouvernement, contraint et forcer de participer aux échanges internationaux -le tourisme étant une de ses principales sources de revenues.

  *Dixit, Roger-Pol Droit-

 Liens en relation :  Les Arabes et la Paix

L'intégrisme musulman mal famé

Ramadan pour la paix

Les femmes en Iran

Commenter cet article