Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Laziz

maghrébins musulmans islamMercredi, 19 mars 2004. Je fais du tchating sur un forum de discussion avec de nouvelles connaissances. Dans le contre-rendu que je recopie ici, je m’adresse tout d’abord à un kabyle récemment émigré au Québec. Je l’ai rencontré dans la rue, sur le bord d’un chantier, alors qu’il travaillait comme ingénieur dans la voirie. Heureux de constater que je suis Algérien, il me confie qu’il est insatisfait de son travail. En Algérie il avait un poste important et vivait, grâce à ses qualifications, dans un confort de loin supérieur à celui-ci. Nous parlions ainsi de choses et d’autres lorsqu’il m’exprima son opinion sur Hitler. Il rejoignait par là nombres d’Algériens et de maghrébins qui pensent sincèrement que le dictateur nazi était un type bien et intelligent. Sur le moment, je n’ai pas répondu, mais sur le forum en question je laisse de côté mes scrupules et donne libre cours à mon indignation. Cette fascination pour la terreur et la violence dans le but d’imposer l’utopie d’une liberté gagnée par le sang et les armes, je ne la connaissais que trop, rétrospectivement, par les appels au meurtre d’un Sartre contre la sagesse d’un Camus que personne n’écoutait plus : « Bientôt l’Algérie ne sera peuplée que de meurtrier et de victimes. » C’était en 1958. De son côté, Sartre s’opposait à ce pacifisme en incitant les colonisés à gagner le combat par tous les moyens, y compris les pires. Oh, mon Dieu! que n’écrivait-il pas là; et il précisait : « En le premier temps de la révolte, il faut tirer : abattre un Européen c’est faire d’une pierre deux coups, supprimer en même temps un oppresseur et un opprimé : restent un homme mort et un homme libre. Et à défaut d’autres armes, le couteau suffira. » Selon son raisonnement, il fallait passer par une cruauté salvatrice. L’horreur qui s’en suivit pour obtenir l’indépendance et la fêter n’a pas de mots. Les Algériens plongeaient de Charybde en Scylla dans un cycle récurant. Dans le années 80 et 90, parmi le peuple ils étaient légions à continuer de « penser héroïquement, comme Camus l’avait ironisé, que le frère doit périr plutôt que les principes » et les dogmes religieux. Les morts civils causés par d’autres civils sont comptés par centaines de milliers.

J’écrivais : « La question palestinienne dévoile sans ambiguïté le manque de diversité culturelle dont font preuve les Arabo-musulmans.À l’image de la création idéologique de leur religion au moment de l’unification des textes coraniques, refondus en un seul d’un bout à l’autre des continents sous influence musulmane, ils ont assuré l’unité de la pensée et de la langue, idéologiquement une et non-différente de la Révélation spirituelle, et ainsi ils ont rejoint l’essence même de la volonté divine judaïque.
- N’importe quoi! Comment peux-tu colporter tous ces clichés qui font preuve d’une méconnaissance de ta religion à couper au couteau.
- Une précision avant tout : ce n’est pas ma religion. Mes parents sont musulmans mais je ne le suis pas et je ne l’ai jamais été.
- Tu te crois donc autorisé à insulter les musulmans parce que tu es athée?
- Je n’ai proféré aucune insulte, à moins que le fait de décrire une vérité historique devienne un péché au même titre que brosser un portrait impersonnel de Dieu ou son prophète, genre Mohamet avec un voile sur le visage pour le dissimuler ? Je veux en venir au fait que les Arabes à la foi musulmanes sont incapables de se distancer du judaïsme dans son essence puisque leur religion fait partie intégrante de leurs croyances; le judaïsme est comme une locomotive tirant les wagons que sont le christianisme et l’islam. Voyez les juifs, ils ne font aucun prosélytisme et c’est leur religion qui domine le monde. Eux, au moins, sont diversifiés dans l’application de leurs traditions. Les plus grands noms de la science, de la littérature et des arts confondus comptent le plus souvent des juifs.
- Les Arabes sont en grande partie à l’origine de la civilisation. C’est grâce à nous si les textes grecs sont étudiés aujourd’hui dans vos universités. C’est nos intellectuels qui les ont traduits. Pendant que vos Papes, les représentants de l’Églises, soi-disant purs de toute contamination sexuelle et infaillibles dans leur jugement copulaient et mettaient au monde des bâtards, nous, les Arabes, nous inventions les mathématiques.
- Je te signale que tu me colles des étiquettes à tord. Je n’ai jamais eu de déférence pour un Pape et je ne suis pas catholique pour un sou. Pour ce qui est des mathématiques, tu te trompes également; ce ne sont pas les Arabes qui les ont inventés mais les Hindous.
-Faux ! Tu fais écho à la propagande occidentale qui tente d’imposer aux musulmans et aux Arabes leurs idées post-colonialistes tout comme ils l’ont pratiqué en conspirant et par la persuasion au moment de tracer les frontières du Moyen-Orient au vue et au su de tous. Ton raisonnement est faux ! Mais au lieu de disserter ad nauseum sur ce qui est bon ou mauvais pour les Arabes, posons donc la question à trois maghrébins et tu verras que pas un n’aura la même réponse quant au futur d’Israël.
-Excellente idée! Trouvons trois personnes sur ce forum et recueillons leurs témoignages.- Ainsi, continuait l’internaute, visiblement échaudé par mes propos, les ‘blancs’ pourris par les mœurs libertaires et athées de leurs démocraties et dont tu nous rapportes ici les préjugés, aiment à représenter les Arabes mus par une idée figée et puérile de la question juive; ils oublient que ce ne sont pas les Arabes qui ont fait le plus de tord aux juifs, mais les Occidentaux! L’histoire est écrite noire sur blanc à ce sujet. Partout les Arabes ont accommodés les juifs alors qu’ils étaient persécutés ailleurs. Quand l’Occident sera capable de regarder en face les conséquences de ses politiques extérieures et colonialistes, sans toujours vouloir se cacher les faits -passons sur l’impérialisme américain-, cette effrayante vérité qu’ils occultent tout en les hantant les frappera en plein visage.
-Bon, trouvons trois personnes avant tout et écoutons-les !
-Mais j’en suis une !
-D’accord, trouvons en deux autres. Tiens, voilà la deuxième. Il nous faut encore la troisième. . .

2 ème personne : . . . .

Parenthèses hors forum. Avant de céder la parole à notre nouvel interlocuteur, je voudrais noter ce qui m’est venu à l’esprit en créant cette réplique. C’est au sujet du ton et des imprécations du président iranien, Mahmoud Ahmadinejad, qui défit les grandes puissances en développant l’arme nucléaire tout en jurant depuis sa tribune officielle la destruction radicale d’Israël. Il agit ainsi sans égards aux conséquences pour les peuples alentours et l’ordre mondial tout comme, autrefois, les dirigeants Arabes lorsqu’ils scandaient ce leitmotiv létal à la radio nationale. Écoutez ce que le Caire et la Syrie crachaient sur les ondes: « L’existence d’Israël est une erreur qu’il faut rectifier. Voici enfin l’occasion d’effacer la honte qui s’est abattue sur nous depuis 1948. Notre objectif est clair : rayer Israël de la carte. » Si Israël, dont on qualifie ses citoyens, comme on l’a toujours fait des juifs, de « méprisables lâches », et désigné ironiquement par la suite de cette guerre de « forts écrasants les faibles » ou d’« armée invincible », si Israël, qui avait été abandonné de tous à cette époque, même par les Américains et la France, et dont l’armée dépendait entièrement de cette dernière pour la fourniture militaire, si cet Israël n’avait pas réagi courageusement et mis à bas une dizaine de pays qui s’étaient armés jusqu’aux dents et massés sur ses frontières à la veille de commettre un massacre sans nom, comme les Arabes le claironnaient, Israël, n’existerait plus aujourd’hui. Et dire que les USA, ont reçu ce président iranien et l’ont laissé discourir dans leurs prestigieuses universités alors qu’il devrait être jeté en prison pour ses déclarations haineuses. Je ferme la parenthèse.

2 ème personne: ...

http://www.thejc.com/files/imagecache/body_portrait/ahmadinejad_6.jpgIntervenant non attendu: Juste pour corriger !!! Le président de la république islamique d'Iran n'a jamais juré de détruire Israël, mais il a bien annoncé que viendra un jour où l'état d'Israël sera détruit.

Akiles : Tu feras un excellent caractère pour cette histoire, si tu veux bien. Effectivement, Mahmoud Ahmadinejad offre dans une première étape de créer l’arme nucléaire pour ensuite en finir avec l’État d’Israël dont les Arabes sont impuissants à éradiquer par la force conventionnelle.

2 ème personne : Non, moi je proclame qu’on peut très bien vivre ensemble, je veux dire chacun de son bord, mais il faut absolument restituer immédiatement les territoires occupés et que les Israéliens cessent d’humilier les Arabes en les jetant dans des camps de réfugiés après avoir confisqué leurs terres. Ce faisant, ils déstabilisent et affaiblissent volontairement le Moyen-Orient afin de demeurer les maîtres des lieux. C’est ce que je pense. C’est tout !

3ème personne : Oui, je crois aussi qu'il faille diminuer la férule israélienne. Seulement, alors, israéliens et arabes vivront ensembles. En paix. Comme dans le passé. Pour cela, il faut que les Arabes changent complètement de tactique. Ils doivent cesser de compter des points en donnant des coups de tête, en jetant des pierres sur les tanks ou en se faisant sauter sur les marchés. C'est devenu fatiguant et débile à la longue. Honteux même. C'est le signe de notre impuissance tous azimuts. Comme si nous n'étions pas capables de nous renouveler, de trouver d'autres moyens pour arriver à nos fins puisque d'années en années nous connaissons échec sur échec. Nous devons donc changer de méthodes et éliminer Israël par les voix de la démocratie. C'est Akiles qui disait cela lors de la guerre au Liban. Cela prendra du temps évidemment, mais c'est beaucoup mieux que d'en perdre comme nous le faisons depuis plus d'un demi-siècle. Si nous réalisons que nous sortirions gagnants de cette stratégie, déjà nous nous sentirons mieux et plus forts. Nous aurons raison, alors, d'être fiers de nous. Il s'agit, pour vaincre le sionisme, d'établir avec eux des relations commerciales, d’ouvrir des ambassades et nos frontières aux libres échanges, en supprimant toute violence politique par les armes et en évitant les déclarations haineuses. En usant ainsi du levier de la démocratie, ils seront faits! Nous nous infiltrerons dans tous les secteurs de la production économique, scientifique, culturelle et politique; et comme les musulmans se multiplient plus vite que les juifs, nous reprendrons ce qui nous appartient, le contrôle de la Palestine. C'est ce que je pense.

Moi : (J’écris cette note mais je ne l’envoie pas.) En théorie, évidemment; dans les faits, ils sont incapables de s'entendre et d'agir de concert à l'édification d'un projet quelconque.

Autres intervenants
Aanis: Pour moi, il y avait des Arabes et des juifs en Palestine en 48. Ils ne voulaient visiblement pas vivre ensemble, l'ONU a proposé un plan de partage (loin d'être parfait) qui a été rejeté en force par les Arabes.

Hakkim: Franchement c'est pathétique ce que vous écrivez-là. Les sionistes sont des colons, ils sont venus pour la plupart des pays d'Europe, ils ont expulsé les Palestiniens et confisqué leur terre. Cette entité est anti-démocratique et raciste par définition puisqu'elle cherche à bâtir un état exclusivement juif. Déjà entre eux, ils sont racistes, (les juifs d'Orient sont discriminés). Et puis, il y avait aussi des juifs dans d'autres pays arabes et musulmans, si l’on suit ta logique par conséquent tous les pays musulmans devraient être coupé en deux pour accommoder les juifs... tu vois l'absurdité de tes propos? Alors ne dit pas n'importe quoi. Les sionistes ne sont pas chez eux, point barre.

Intervenant: Akiles, tu tiens ça d'où tes informations? de la bible ou de l'histoire?

Akiles: Tout historien qui se respecte te dira que les juifs ont toujours existé sur ces terres. Comme partout dans le monde, des frontières ont été tracées par la force des choses et les Arabes –non pas le peuple aujourd’hui appelé palestinien- ont tout fait foirer par orgueil. Ensuite, quand ils ont tout mis sens dessus dessous, frustrés de n'avoir rien remporté mais encore perdu, trépignant de haine, ils transformèrent les palestiniens en Héros de la mort; ils en firent des boulets de canon vivants, des martyrs.

Les arabes se manipulent à mort entre eux, ensuite ils proclament que c’est la faute des autres, des colonialistes et des impérialistes. C’est les arabes qui ont causé le malheur des palestiniens -pas les juifs. C’est écrit dans les livres.

Lien en relation : 

Commenter cet article