Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Laziz

Au chapitre « À l'assaut de la Perse éternelle », au sujet de Jane Dieulafoy (1885-1886), on y lit : « Jane s'indigne, se lamente et se défoule via l'écriture de son journal. Convaincue comme tant d'autre de la supériorité de la race européenne, elle y confond dans un égal mépris Arabes et Persans, sémites et Aryens, nobles et sédentaires, riches et pauvres, puissants et faibles. Alternants références savantes à l'antiquité, considérations mordantes sur les peuples assoupis de l'Orient, certitudes sur les bienfaits de la science et rêveries néoromantiques, son journal est son véritable refuge. »



"J'ai quatorze balles à votre disposition" s'écrit-elle en arabe, à leur intention.


Et ce sont ces gens-là qui ont pavé la voie au progrès et aux connaissances dont l'Europe et l'Occident sont si fières! Le pire, c'est que les Hindous ne font que reprendre les thèses qui en découlent en élaguant à peine ce qui est reconnu aujourd'hui comme erroné et raciste. Par exemple, on croit toujours qu'il a existé quelque part une civilisation aryenne ou un peuple aryen ou une culture indo-européenne. Même les Hindous, malheureusement, abondent dans ce sens.
 

Et au chapitre Sur les traces d'Arthur Rimbaud, qui se trouve à Aden, en Éthiopie, où Rimbaud est devenu marchand d'armes, l'auteur de l'article écrit: « Les lettres qu'il écrivit sont quelque peu déconcertantes. On y cherche en vain ce qui anime généralement les récits des explorateurs d'alors: l'enthousiasme, la curiosité, l'émerveillement, la certitude aussi d’œuvrer pour "la civilisation"... Rien de tout cela chez Rimbaud. Il se plaint de son sort, accable ses semblables, calcule. évoque des dessins mercantiles pour la plupart non aboutis. "Quelle existence désolante je traîne sous ces climats absurdes et dans ces conditions insensées! »

 

Liens en relation :

 

Aventuriers du monde

Commenter cet article