Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Laziz

« À notre époque, ce qui est en question, c'est la nature même de l'homme, l'idée que nous nous faisons de ses limites et de ses possibilités en tant qu'homme. L'histoire n'a pas fini d'explorer les limites et le sens de cette expression : "la nature humaine"». C. Wright Mills

L'Express_L'intelligence artificielle_citation

_______________

 

Mauvais calcul : il n'y a aucun lien entre science et chômage...

Les scientifiques ne savent pas évidemment prédire les conséquences de leurs actes, ni malheureusement les mesurer, mais ils veulent, comme Peter Thiel l'espère et le souligne à titre personnel : « être certain que les démocraties soient les premières à la maîtriser », parlant de l'intelligence artificielle. Et L'Express de mettre en exergue une autre de ses pensées perspicaces :

« La technologie doit permettre de faire plus avec moins. »

 

Le chômage en France et l'Intelligence artificielle

« L'émergence de la vie n'a été qu'un simple accident de parcours dans la longue marche de l'univers. L'apparition de la conscience n'est qu'un phénomène contingent qui aurait pu fort bien ne pas se produire. » Trinh Xuan Thuan dans Face à l'Univers

« L'émergence de la vie n'a été qu'un simple accident de parcours dans la longue marche de l'univers. L'apparition de la conscience n'est qu'un phénomène contingent qui aurait pu fort bien ne pas se produire. »
Trinh Xuan Thuan dans
Face à l'Univers

________________

Cinéma

http://images.allocine.fr/r_160_214/b_1_cfd7e1/medias/nmedia/18/35/37/59/18388012.jpgLa tour Steam est devenue une invention diabolique alors qu’à l’origine cette création exceptionnelle de la science comptait apporter à l’humanité un progrès formidable. Trois générations de scientifiques sont présentées dans ce scénario de science-fiction, le grand-père, un peu dépassé par les événements, le fils, qui a vendu son âme aux capitalistes, aux marchands d’armes, et le petit-fils, désenchanté par tant de folie que l’on mène au nom de la science. Steamboy, ce film d’animation japonais, qui a bénéficié de toutes les recherches en matière de technologie numérique, a pris dix ans pour arriver en salle. Un vrai chef-d’œuvre artistique! Autant du point de vue des images que des dialogues qui ont été écrits en différentes langues, dont le français, avec un soin professionnel digne de la représentation animée. Et il faut le souligner à gros traits, n’importe quel détail de cette réalisation est une pièce d’art qui peut servir de fond visuel. D’ailleurs, exceptionnellement dans le cinéma, les artistes qui travaillaient à ce projet avaient eu comme consigne de prendre tout le temps qu’ils jugeaient nécessaire pour atteindre au meilleur résultat. Et ils ne s’en sont pas privés.

Aperçu

 

 

J'en profite pour partager quelques autres films dans le genre qui m'ont plu.

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRQ7DiPvsIbDSqdjj2X2Whzzl9-QlrJBcIti1GMmoPgzqZZX5El&t=1Steamboy, un film de Katsuhiro Ohtomo, l’auteur du fameux Akira (un peu dur à mon goût), est à ranger dans votre bibliothèque à la suite de Ghost in a Shell ou de La princesse Mononoké, des films exceptionnels pour les amateurs de mangas.

 

http://images.allocine.fr/r_160_214/b_1_cfd7e1/medias/nmedia/00/02/12/12/moaf.jpg

 

__________________

Science: qui prouve trop, ne prouve rien

Pour la plupart des gens, 2 et 2 font 4, mais en science dieu adoration idolâtriecalcul seulement. Cependant, en ce qui concerne le langage exprimé pour démontrer la relativité des proverbes, style : Bien servir fait ami, et vrai dire ennemi, ou Bien servir fait ami et vrai dire ennemi, ils en sont encore aux balbutiements appris à l'école. Ils sont néanmoins convaincus que, dans ce fatras d'idées confuses, ils détiennent là une brillante réalisation, comme la Lune dans la noirceur, voire la caverne de Platon, si c'est plus facile à imaginer. Et ils arrivent mi-figue mi-raisin, chaussés intellectuellement de leurs antiques gros sabots du Moyen-Âge, pour vous faire la leçon :-(

Fort de leur savoir, quand ces gens-là parlent de science, c'est avec un S majuscule et une foi inébranlable qui ne peut jamais être atteinte d'aucune manière, ni même par le doute. Ignorent-ils que cette Science n'existe pas plus que l'Humain n'existe? Il y a des sciences et des humains, et non une Science ou un Humain, une humanité par exemple. Ils ne le savent pas, effectivement. Ils préfèrent croire en une Entité indéfectible, supérieure et incommensurable qui détient en elle tous les secrets de l'univers, et le sésame de la vie éternelle, en germe. Or cette Science est un leurre. Car dans la réalité, les sciences sont, comme les hommes qui les manipulent, jalouses les unes des autres et se battent à mort pour se distinguer. À ce jeu de coude à coude, on triche et on vole sans vergogne, s'il le faut. Les scientifiques matérialistes utiliseront tous les moyens possibles pour détruire les autres sciences. Ce monde-là en est un de conspiration, de secret et de tous les vices inhérents aux puissantes institutions. C'est ainsi que l'athéisme rampant a tué Dieu et l'a remplacé par le Veau d'or de la Science.

Liens en relation : Radio-Canada et les Lumières de la Science
Une nouvelle civilisation qui se fonde sur l'internet

Pas de LSD pour Pascal

Blaise Pascal et le LSD

 

Avec ça, pour décoincer les préjugers, un film sur les vertus du LSD telle que la science se décide à les exploiter. (En anglais)

 

 

Pollution et science

Devinez-vous ce que représente l'image?
Pollution de l'espace --débrisCes débris nous tombant de la stratosphère sont le résultat du progrès revendiqué par les scientifiques. Eux, qui nous assuraient le succès de leurs entreprises matérialistes en transformant la planète en un lieu plus propice au bonheur, ont du fil à retordre aujourd’hui. Ils prétendaient par conséquent reprendre le travail de Dieu jugé mal équarri et s’engageaient à nous épater de leurs prouesses. Cette utopie est dorénavant en train de prendre l’eau de toutes parts. Les sonnettes d'alarme sur l’environnement ayant fait tomber les écailles des yeux de la gente admiratrice, les scientifiques sont encore une fois pointés du doigt pour leur négligence en ce qui concerne les cieux. Par leurs inventions et le progrès, ils ont indirectement ou, souvent, volontairement, ruiné la Terre : et ils sont en train de répéter le même scénario dans l'espace, au-dessus de nos têtes. Si bien que des purs et durs, à l'instar d'Hubert Reeves, qui rêvent de s'envoler pour un petit tour dans le cosmos, doivent y réfléchir à deux fois avant de décoller : ces objets sont extrêmement dangereux et risquent de les envoyer en enfer.

 

500 kilos de débris dispersés Reeves science atomiqueallaient s’effondrer sur la Terre, mais les experts ne savent pas exactement où. Ils nous assurent qu’il n’y a pas lieu de s’inquiéter : aucun boulon ne nous transpercera le coco, car les chances que l’un d’eux atteigne un humain sont infimes. Nous pouvons dormir sur nos deux oreilles et rêver du jour où l’on volera dans l’espace.

 

Pour ce qui concerne les dangers et les dérives de la science, ainsi que la pollution engendrée par elle, la confiance est de mise. Les scientifiques ne sont pas comme les ecclésiastiques, ils sont transparents et honnêtes. À l’heure qu’il est, tous les enfants qui ont grandi et sont passés par l’éducation nationale, dans tous les pays du monde civilisé et démocratique, savent ce lieu commun : les scientifiques œuvrent pour le bien de l’humanité.

Extrait de Le Point : « Mais l'heure précise de cette collision est difficile à prévoir. "On a l'habitude de dire que la précision de la date de retombée est d'environ 10 %. Cela signifie grosso modo qu'à 10 jours nous pouvons prévoir le jour de l'impact et qu'à 10 heures de celui-ci, nous pouvons en déterminer l'heure", indique Fernand Alby. Quant à la trajectoire des débris, elle est quasiment imprévisible. "Tout ce que l'on peut dire, c'est qu'ils tomberont dans une zone située entre 57 degrés de latitude nord et 57 degrés de latitude sud, soit sur une ligne faisant le tour de la Terre", indique Fernand Alby. Impossible dans ces conditions d'envisager la moindre évacuation des zones d'impact...»

 

Le rêve

voyage dans les étoiles   

___________________

 

Libres penseurs et le nucléaire

Trop marrant!

tour nucléaireLibres Penseurs de France (A.D.L.P.F., membre de l’Union Mondiale des Libres Penseurs), tiennent à féliciter Robert Edwards à qui vient d’être attribué le Prix Nobel de médecine 2010. Cette récompense vient couronner des recherches ayant permis la mise au point de la fécondation in vitro et la naissance, en 1978, du premier « bébé éprouvette ».


Grâce à ses travaux, Robert Edwards a mis fin au désespoir de millions de couples stériles. Tous les esprits libres, travaillant à l’avènement d’une morale rationnelle et fraternelle génératrice de bonheur et de dignité humaine, se réjouissent de cette distinction décernée à Robert Edwards, même si elle leur paraît un peu tardive.

Moi: Si vous en connaissez de ce monde-là, dites-leur de venir jeter un coup d'oeil sur mes réflexions : La science et ses foutaises.Mieux! s'ils se sentent l'envie de discuter, d'expliquer en quoi cela les rend si enthousiastes de savoir que des couples stériles peuvent avoir des enfants, nous sommes tout ouïe! J'ai l'impression que ces "penseurs libres" vivent sur un nuage pollué par les radiations nucléaires et qu'ils contemplent tout ébahis de leur perchoir la gueule béante d'une telle centrale.

 

___________

 

Appel aux penseurs libres : résultat fructueux et bêtise à couper au couteau trouvés sur le Net à la suite de mon appel aux libres penseurs.

Les Libres Penseurs de France ont félicité Robert Edwards qui a reçu le Prix Nobel de médecine 2010. Cette récompense a couronné des recherches ayant permis la mise au point de la fécondation in vitro et la naissance, en 1978, du premier « bébé éprouvette ». Grâce à ses travaux, écrivent les libres penseurs, Robert Edwards a mis fin au désespoir de millions de couples stériles.

Rendez-vous compte à quel point l'ironie est à son comble? La science travaille au profit des couples stériles, à leur bonheur !? On est en plein délire mais on ne se réveillera pas, car c'est la réalité!

science, peuple et crime contre l'humanité_bébé éprouvetteAu lieu de consacrer les recherches à l'amélioration des conditions de vie pour tous sur notre planète, ce qui entend les plus misérables, comme les orphelins, les enfants défavorisés ou affligés de problèmes mentaux, Dieu sait si la situation est catastrophique, sans parler des mères qui avortent par millions, frappées par la suite de séquelles psychologiques qui les marqueront à jamais pour grand nombre d'entre elles (avoir tué son propre embryon...), le prix Nobel est décerné à un scientifique ayant mis au point la naissance in vitro des bébés éprouvettes! On applaudit ces manipulations génétiques comme le parachèvement par excellence de l'homme nouveau créé en laboratoire. Le vieux rêve matérialiste et bourgeois des scientifiques se réalise. Le peuple, lui, est en béatitude devant l'exploit qui consiste à combler de bonheur les couples stériles. Quand on sait qu'un sur trois, ou sur deux, va divorcer et enfanter des situations le plus souvent désastreuses pour les progénitures, on se demande vraiment si c'est une farce ou un mauvais rêve. Non, c'est là où nous en sommes avec l'aval de la société et des penseurs libres.

publicite-science-akila.jpg

 

Quand la science, dont la médecine est le couronnement, creuse notre tombe, peut-on appeler cette discipline le fleuron du savoir?

 

----------------------------------------------------------------------
 
L'infaillibilité de la science

À Messieurs Lawrence Olivier et Jean-François Payette, auteurs de ‘Argumenter son mémoire ou sa thèse.

À la page 9 de votre livre, je lis à propos de la science que «La rhétorique ou plutôt la dialectique éristique* a moins affaire à la vérité qu’au vraisemblable ou au plausible. (---) S’en éloigner est même une obligation si l’on veut que la science conserve un statut objectif et neutre. » (C'est moi qui souligne.) Je vous écris donc pour vous faire part de mon scepticisme; la science n’est pas une discipline pure qui existerait en cet état idéal par elle-même. Le concept nécessite des humains pour le traduire en faits positifs. Or il n’existe absolument aucune connaissance, aucune idéologie, aucune religion, si je ne m’abuse, pas même la science qui ne soient sujettes aux influences retorses de l’homme. C’est ce que je crois mais vous me faites douter, vous dont la publication est éditée aux Presses de l’Université du Québec. Bien à vous---

*L’éristique désigne une manière d’argumenter dont l’objectif explicite est de gagner les débats et de dominer son adversaire.

Radio-Canada et les Lumières de la Science

harper-singe-evolution.Les Années lumières, une émission de Radio-Canada traitant des enjeux scientifiques, a reçu Michelle Drapeau, paléoanthropologue à l'Université de Montréal, pour une interview. Si vous aimez un tant soi peu ce domaine, les sciences sociales, et que vous avez l'esprit critique, écoutez ça*, c'est surréaliste ! Vous entendrez des gens qualifiés, chercheurs, scientifiques et journalistes, s'exprimer et diffuser dans les médias tous azimuts l'histoire bête et primitive de nos origines. En deux mots, l'experte décrit que nos ancêtres vivaient sur des branches et que chimpanzés et gorilles correspondaient à nos cousins proches (c'est moi qui souligne). Pourtant, si je reprends ces mêmes spéculations sur nos origines simièsques, et les place sous le nez des partisans du darwinisme -pas la même mentalité, semble-t-il- je suis taxé d'ignorant, sans parler des insultes. Et je ne fais qu'user d'arguments qui ne s'en pas les miens pour m'en moquer. Car je ne crois pas à ce très mauvais conte colporté et enrichi par Yves Coppens et Pascal Picq. Après ça, je comprends que Stephen Harper, le Premier ministre du Canada, qui doute aussi de cette origine animale, du moins, je crois, puisqu'il partage les croyances des Évangélistes, je comprends qu'il veuille couper dans le budget des Universités et la recherche scientifique. Quel gaspillage inouï d'argent et de temps ! La preuve, écoutez cet échange entre le journaliste Yanick Villedieu dans l'émission scientifique Les années-lumière et une scientifique; enfin ce qu'ils prennent pour un raisonnement scientifique... Quand je pense que c'est Radio-Canada qui diffuse un tel discours au nom de la Science... Amen.

La vidéo link

* À la 17ième minute vous avez la crème de la crème.

__________________________

 

hawking brève histoire tempsPlus haut, j'ai cité Pascal Picq et Yves Coppens, et je place Stephen Hawking dans la même tradition philosophique. Voici ce qu'il écrit dans Une brève histoire du temps : « Saint Augustin admet la date d'environ 5000 ans avant Jésus-Christ pour la création de l'Univers, date donnée par la Genèse. » Où l'on constate la pauvreté des connaissances chez les Grecs, les juifs et les chrétiens. Comme l'auteur nous fait un résumé de temps, il se trouve contraint de nous rappeler la position ridicule de la Bible à ce sujet, c'est ainsi, du moins, que je l’interprète. Mais ce qui m'inquiète, c'est ce qui suit et qu'Hawking a placé entre parenthèses : « Il est intéressant de noter que cela n'est pas si loin de la dernière glaciation qui se termina vers -10 000 avant Jésus-Christ, date que les archéologues avancent comme véritable point de départ de note civilisation. » Et je rappelle que Stephen Hawking est considéré comme l'un des plus grands cosmologistes de notre époque... Il y a dix milles ans, d'après lui, les hommes changeaient de peau: de corps d'animaux ils devenaient des humains... Cela fait penser au film de Coppens.

 

glaciation préhistoire, coppens, science

_______________________

 

La leçon de science naturelle

Une femme athée, qui défend les valeurs de la science et du modernisme, déclare ceci : « Il serait plus juste Et nous sommes en 2016... de dire que le nouveau-né est globalement non-croyant, il ne sait rien, il ne croit rien ni en rien. » Et nous sommes en 2016... 

Déclarer avec insensibilité et désenchantement qu’un enfant ne sait rien, c’est bien là la vision athée du monde et des êtres qui le peuplent. Pour en montrer le ridicule, j’ai concocté l’analogie de l’homme de la ville qui débarque à la campagne et qui cherche à instruire le paysan crédule. Selon Marx, celui-ci carbure à l’opium du peuple et ne comprend rien aux sciences. Le savant tend au paysan une minuscule graine d’un arbre banyan. Il la coupe en deux avec un rasoir et s’exclame : « Tu vois, il n’y a rien ! Regarde à travers cette grosse loupe, c’est le dernier modèle, elle me permet de voir ce qui est inaccessible à l’œil nu. Constate par toi même, il n’y a rien. Y vois-tu quelque chose qui ressemble à un arbre ? En fait, le banyan se déploie grâce à la stratégie invisible du hasard ; il le fait surgir du néant. Parce que la graine, mon cher ami, ça n’a pas d’intention, ça ne réfléchit pas comme un humain (ricanement) ; ça n’a pas d’intelligence ou d’intuition ; ni même d’instinct, ce n’est pas un animal (ricanement). Une graine n’a pas de pouvoir d’organisation, ça n’a pas de volonté ; elle n’a pas de structure a priori. Regarde bien, il n’y a pas de système nerveux, il n’y a pas de fruit ou de feuille, il n’y a rien ! Tout ce qui constitue cet arbre (il lui montre l’imposante structure) vient de la conjonction entre l’eau, le soleil, la terre et le hasard. Sans ce dernier, sans le hasard, cet arbre n’aurait pas pu voir le jour.  Voilà ce qu’il faut comprendre. C’est la conclusion scientifique de nos recherches au XXIe siècle. Une graine n’a pas d’âme (ricanement).

La leçon de science naturelle : un arbre banyan

 

Liens en relation: L'homme est un singe!
L'évolution, ce que j'en pense
Michel Onfray et la culture chez les jeunes
Le racisme de la première heure

 

Commenter cet article