Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Laziz

« Non, l'homme ne descend pas du singe, c'est un singe! » La tournure singulière, on ne peut plus expressive, est de Pascal Picq qui explique notre mystérieuse identité simiesque. Pour le prouver, du moins ce qu'il pense être une preuve (et comment faire autrement que de l'accepter ainsi quand toute la communauté scientifique s'accorde à reconnaître cette démonstration comme telle!), Picq nous fait un dessin à travers un vidéo clip intitulé :

Picq singe homme (1)

 

 "Au secours, je ne comprends rien!" Là, il rectifie le tir. Il nous conseille vivement de ne pas voir l'évolution selon la tradition aristotélicienne de la classification des espèces, c'est-à-dire sous forme linéaire et hiérarchisée, mais selon ce nouveau croquis. Nous sommes tous frères et sœurs, et cousins. Il y a donc un tronc commun dont on ne peut vérifier la trace mais comme la communauté scientifique en est persuadé intuitivement, il y a par conséquent de grandes chances que c'est ainsi que se sont déroulées les choses.

Orang outan homme évolution

Et comme le hasard joue un grand rôle dans l'édification du monde chez la gente des savants, la certitude que nous soyons des singes est d'autant plus grande. Mais à un certain moment de l'évolution, l'Orang Outan par exemple a bifurqué de sa trajectoire invisible, puis le gorille a fait de même, et encore le chimpanzé qui est la plus proche race avec l'homme en tant que tel. Cependant, de tout cela, nous cherchons encore les preuves qui ne sont pas faciles à trouver. Pour mieux consolider cette théorie, il est évident que si le peuple adopte sans plus tergiverser cette vision de l'évolution, la réalité, selon laquelle l'homme est un singe, deviendra un fait indéniable.

Voilà, j'ai résumé succinctement un exposé scientifique et rigolo de Pascal Picq sur les origines de la vie. Bien que ce soit drôle, je ne fais pas de l'humour bon marché; ce que je vous raconte-là, c'est une théorie coulée dans le béton et il s'agit d'y croire dur comme fer si vous ne vous ne voulez pas passer pour un imbécile.

* La vidéo en question: Au secours, je ne comprends pas!

_________

La naissance de l'homme singe

Le Magazine Philosophie : Le singe descend de l'homme ou la découverte de ArdiNon ce n’est pas une blague ou une hypothèse philosophique saugrenue. Mais la conséquence d’une découverte scientifique qui a fait le tour du monde sans qu’on ne mesure sa réelle portée.

Qu’a-t-on découvert au juste ?
Une équipe scientifique internationale a mis à jour Ardi, le squelette d’une hominidée vivant en Ethiopie il y a 4,4 millions d’années. Publié dans un dossier spécial de la revue américaine, Science, en date du 2 octobre, le cas Ardi fait aussitôt le tour de la presse mondiale, de l’édito du New York Times à 20 minutes en passant par Al Jazeera. Beaucoup plus vieille que Lucy (3,2 millions d’années), Ardi révèle que notre plus vieil ancêtre était déjà bipède*: il marchait sur ses deux pieds et non à quatre pattes. (C'est moi qui met en gras.)

L'homme descend du singe: la fable de l'homme moderne

Darwin évolution espèce, montage

__________

Intelligence : nos ancêtres et nous

Sommes-nous plus intelligents que nos ancêtres? Ainsi titrait sa première page Le Devoir, un journal québécois. Il répond, sans aucun doute - Oui.

Science, QI et l'évolution, coupure de journal, Sherbrooke

Il semblerait que tout le monde soit d’accord avec cette soi-disant réalité, sauf moi. J’ai même entendu sur les ondes de la radio nationale une speakerine déclarer qu’il n’y a aucune étude scientifique démontrant que nous mangeons plus mal qu’autrefois… Or, d’après cette femme savante, nous mangeons mieux!

Alors je me suis assis devant mon ordi et j’ai tapé ces deux mots sur mon clavier, envoyés à radio-canada : Quelqu'un, sur vos ondes, nous expliquait que, scientifiquement, rien ne démontrait que nous mangions plus mal aujourd'hui qu'autrefois!?! Cela me laisse franchement perplexe... D'ailleurs, scientifiquement, cela nous a pris plus d'une décennie pour prouver aux marchands de tabac que la cigarette cause le cancer. Nous en sommes au même point avec les maladies causées par les gaz de schistes*. Mais, pour en revenir à la nourriture, il suffit de comparer les salades ou les tomates que l'on nous sert au resto pour constater la différence en qualité des aliments avec ceux d’autrefois. Il est aussi, du moins à mes yeux, reconnu comme un lieu commun, que de manger à la maison et bien plus sain que d’aller bouffer dehors. Là aussi, il m’apparait que l’on ne cuisine plus, ou du moins beaucoup moins qu’avant.

*Excellent film sur l'exploitation catastrophique et dramatique des gaz de schiste aux US. En outre, sa réalisation est une véritable pièce d'art, si on aime le cinéma, c'est un film à voir absolument. 

Gaz Land, affiche du film

____________

Quand l'homme descendait du singe

« L’évolution, écrivait Virginia Lepoux*, il n’est pas question "d’y croire" , ou de "ne pas y croire ", car la science n’est pas une affaire de "croyance", mais de pensée rationnelle et de logique, soutenue par l’expérience, vouée à la compréhension du monde tel qu’il est. Vous pouvez "croire" tant que vous voudrez qu’en vous jetant du septième étage, vous allez vous envoler, mais malheureusement pour vous, cela n’empêchera pas la gravité d’exister. »

Ainsi raisonne une chercheuse qui étudie les mouches en laboratoire et qui a écrit un livre sur l'évolution. Je ne commenterai pas ici sa naïveté idéologie à propos de la science, j'ai assez écrit sur le sujet. Cette jeune femme s'est longuement obstinée avec moi sur un forum de lettrés* pour que je cesse de répéter que l'homme descend du singe, selon la théorie de Darwin qu'elle porte aux nues. Elle me traitait d'idiot quasiment, en tout cas d'ignorant comme on en fait plus car, selon elle, Darwin n'a jamais défendu cela. Lepoux allait même jusqu'à jurer qu'aucun scientifique n'a jamais déclaré que l'on descendait du singe et que cette théorie n'a jamais été enseignée dans les écoles. Et c'est une femme qui se prétend affublée d'un esprit scientifique! Ce qui est bizarre, c'est qu'il y avait de nombreux participants sur ce forum, des gens très instruits, qui aiment écrire et enseigner, mais qui n'ont, à aucun moment de ces échanges ayant duré plusieurs jours, pris la parole pour infirmer ou confirmer qu'effectivement Laziz a raison: tout le monde a appris à l'école dans les années 60 et 70 que l'homme descend du singe!

* Elle a écrit "L'évolution du vivant expliquée à ma boulangère", une œuvre recommandée par le comité de lecture du site In LibroVeritas.

 

L'homme descend-il du singe. (Coupure de journal

Mais voyons Maroudiji, Darwin n’a jamais dit que nous descendions du singe puisque l’évolution nous dit que nous en sommes !
-Donc, selon la science, et la logique, je suis un singe mais mes parents n'en sont pas ...

Clown et évolution

_____________

L'homme nouveau est blanc!

teilhard_de_chardin-singe-science.jpg

Teilhard De Chardin (1881-1955), scientifique de renommée mondiale, élu à l’Académie des Sciences, était un grand voyageur. En Asie, il découvre le premier crâne de Sinanthrope, un homo faber qui pratique la taille des pierres et connaît l’usage du feu.

Il pressent cependant que l’origine de l’humanité pourrait bien se situer en Éthiopie et la découverte de Lucy en 1974 en donnera la confirmation. Yves Coppens, l’un des plus célèbres paléontologues vivants, prendra à coeur cette intuition et portera son attention sur l'Afrique. La principale  contribution de ce dernier à l'histoire de l'humanité est d'avoir sorti de l’épure l’homme nouveau -tant fantasmé par la tradition philosophique et  utopiste- du paradis perdu. Sa découverte devint la fameuse théorie de l'East Side Story. Il n'eut pas de chance, il s'est avéré que l'erreur était totale sur la question. Il a finalement reconnu ses tords. Mais n'est-ce pas là la méthode scientifique que de spéculer et de se tromper pour progresser dans la recherche?

KrishnaAinsi s'accumulent les théories erronées qui permettent à la science de se développer. Si on remonte le plus loin possible dans le passé, expliquait De Chardin, à la découverte de la première trace de vie, ou à celle du premier homme, nous rencontrons un «blanc», un «blanc sérieux»...

Trois petits points. Et dire que Krishna, selon la spiritualité hindoue, l'être primordial et originel, le dieu des dieux, est noir.

 

____________________________

Le petit Larousse et nos origines

Le petit Larousse de l'histoire du MondeDans le Petit Larousse de l'Histoire du monde que l'on trouve en vente dans les librairies, sa lecture débute ainsi: " 7 millions d'années. Squelette de Tournai constitue le plus ancien hominé connu à ce jour.
Homoninés et hominidés. Les hominidés sont une famille qui rassemble les gorilles, les chimpanzés, leurs ancêtres ainsi que les homininés. Les homininés, sous famille des hominidé, regroupent les australopithèques, les paranthropes et les hommes. (homo)
 
Le tout référencé sur l'hypothèse d'Yves Coppens... (l'homme descend du singe).

Puis quand vous leur dites que l'homme est un singe, si on a bien appris sa leçon, nos détracteurs -dont, souvent, les gardiens les plus acharnés des thèses sur l'origine de l'homme sont des passionnés de science-, vous répondent péremptoirement que l'on mélange tout: «L'homme ne vient pas du singe! Jamais il en a été question... Celui qui raisonne ainsi est un ignorant. Il ne connaît rien à la science. Ce n'est qu'un idiot de créationniste.

évolution animale-citation

_____________

L'invention du feu: stupidité en barre

Après le feu, ils auraient inventé l'écriture, pour ce que cela signifie...

De toute façon, je n'ai jamais lu (mais je me persuade que les critiques existent) personne remettre en question la stupidité de telles inventions. Sans parler de l'intelligence des hommes préhistoriques qui ferait que la nôtre est de loin supérieure à la leur. Pour vous distraire sur nos origines soi-disant simiesque, voici un montage vidéo.

L'évolution et le mal de dos

paleontologues_L'évolution et le mal de dosUne évolution qui s’apparente plus à de l’histoire spéculée avant tout, mais dont l'institution qui a mis sur pied ce dogme est fière de nous faire découvrir les secrets de la bipédie humaine : « Les maux de dos, la luxation rotulienne et l’hallux valgus, qui est une déformation du gros orteil, peuvent être considérés comme les cicatrices laissées par la longue évolution ayant conduit à la bipédie humaine. Comme toutes les autres espèces, l’homme est le produit d’un bricolage qui fabrique du nouveau en recyclant l’ancien. »

Saperlipopette! Quel visiteur du musée ne serait pas impressionné par tant d’ingéniosité de la part  « d’un bricolage qui fabrique » ?! Cest de l'ordre du miracle... En effet, les normes écologiques mises en place par l’homme ont été instituées avec beaucoup de peine, à la fin du XXème siècle alors que l’évolution, elle, a compris ce principe toute seule, comme une grande, à force de laisser les atomes dériver par hasard... « Car la nature ne ment pas. » Elle peut se tromper mais elle ne ment pas.

Cette aptitude à l’intégrité chez l’entité qu’on nomme ‘évolution’ ne va pas sans heurts. La science n’est pas une discipline aux réalisations instantanées et parfaites. Elles a ses hauts et ses bas; sinon ses erreurs. Ce n’est pas la faute à la science mais à la nature de ce monde si nous ne vivons pas dans un paradis. Parce qu’au début « tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes, écrit le journaliste du Point, jusqu’à ce que certains primates aient l’idée saugrenue de se redresser. » Hé! Voilà maintenant qu’on nous martèle que les animaux pensent également, alors qu’on nous a toujours enseigné le contraire! Ou n’est-ce qu’une façon pour l’auteur de s’exprimer?

En tout cas, notre journaliste est en phase avec les érudits du musée puisqu’il répète avec convictions leurs assertions : « L’évolution dut alors bricoler à la hâte un nouveau bassin et une nouvelle colonne adaptée à la verticalité. » Et pour enfoncer le clou, pour qu’il nous rentre bien dans la tête, il ajoute son grain de sel, une valeur sûre en ces temps néo darwiniens: « L’évolution a bâclé son job. »

_______________________

 

On ne rit plus, avec l'ambassade de France !

l'ambassade de France, le singe et l'homme nouveauLu tel quel sur le site:« Une étude parue dans Nature prédit le pire... On ne rit plus (sic) Comment réagissez-vous à cette étude? » Le lien: link

‎C'est un message de l'ambassade de la France au Canada. Et je lis ceci: "Souvenez-vous, nous sommes passés de l'état de chasseurs-cueilleurs à celui capable de marcher sur la Lune dans une des périodes les plus stables et anodines de toute l'histoire de la Terre", précise Moeers."

Et ce sont des adultes distinguées qui écrivent ces niaiseries dignes d'un cours élémentaire par un professeur marxiste sur le matérialisme scientifique, et encore sur son nuage qui va, pense-t-il le plus sérieusement du monde, mettre au monde L'homme nouveau...

Avant tout, sur nos origines, il n'y a points de souvenirs de tels états, mais des spéculations, oiseuses à souhait, genre: l'homme a découvert le feu ou a appris à cueillir les fruits sur les arbres... (alors que tous les singes, ses cousins l'ont toujours fait). Le plus souvent ces spéculations étaient issues des milieux intellectuels racistes, la France et l'Allemagne en étaient un véritable vivier. En outre, lors de l'exploration spatiale, bien des gens comme moi savaient que c'était là la fin des haricots. L'aveuglement pour le progrès et la technologie nous a conduit à présent dans ce mur. La propagande et l'idéologie scientifique du contrôle de la matière par des moyens artificiels et chimiques, sans considération aucune pour la nature, en sont les premières responsables, voire l'extraction du pétrole; ensuite vient le peuple "innocent" qui croit en masse aux bienfaits divins de la sainte-trinité, aux développements des sciences. Or, cette discipline, la science, est devenu synonyme de destruction et de pollution.

_________________

Homo sapiens

« Il va changer la face du monde » peut-on lire sur le boitier du DVD.

Le film "Homo sapiens" ou lavage de cerveau de masseLa deuxième partie de ce film s’intitule « Il conquiert le monde », selon l’archétype chrétien appelé « l’arche de Noé » qui voudrait que le berceau de l’humanité soit en Afrique. (On voit aujourd’hui ce qu’est devenu ce fameux lieu de naissance de l’humanité…)

Je n’en reviens toujours pas que ce genre de film soit la référence en matière d’éducation académique ! Je l’ai regardé et je n’ai vu du début à la fin que fadaises sur l’origine de l’homme et de sa soi-disant conquête du monde. Anthropologues, sociologues, paléontologues, neuropsychiatres, etc, à la suite du rejet de Dieu et de l’adoption d’une posture rationnelle sur l’histoire du monde, dénuée de croyances et de superstitions, ces professionnels ont donc créé, à partir d’os trouvés épars, un nouveau mythe qu’ils ont appelé « la plus belle histoire du monde » et que répètent avec extase les admirateurs passionnés. Mais cette histoire est un mythe sans fondement, concoctée de toutes pièces à la va-que-je-te-pousse, sans aucune originalité et création, sans rien de magnifique ni d’extraordinaire. Ils ont élaboré un mythe comme ils ont inventé les religions à un Dieu unique et absolu, éliminant ainsi tous les autres Dieux. Au moins, dans ces dernières créations, aux patterns monothéismes, il y avait encore de la place pour le fantastique, l’invisible et l’incroyable ; dans cette saga dans laquelle l’homo sapiens conquiert le monde, tout est prévisible, tout est logiquement destiné à suivre son cours selon les découvertes et les faits empiriques. C’est à mourir de platitudes et de stupidités.

________________

Juste pour rire

__________________

L'impérialisme et les théories scientifiques

Pierre–Henri Gouyon, professeur au Muséum national d’histoire naturelle de Paris,Pierre–Henri Gouyon, professeur au Muséum national d’histoire naturelle de Paris, frappé du coin de l'évolution par les monnayeurs de la conquête, écrit dans la préface d'un livre intitulé L'évolution du vivant expliquée à ma boulangère : « Il est remarquable que la théorie de l'évolution soit rejetée par les intégristes de toutes les religions monothéistes : elles ne mangent pas de ce pain là. » Il faudrait lui expliquer, à ce professeur, que le pain de sa boulangère, si c’est celui que j’ai connu des boulangeries françaises, n’est pas une recette universelle et qu’il n’est même pas bon pour la santé, trop blanchi, trop raffiné. Il crée des problèmes de santé. Alors, je vous en prie, ne faites pas cet amalgame. Non, monsieur, je ne suis pas monothéiste et pourtant, je ne crois pas à vos histoires de singes et de hasards, encore moins à votre concept utopiste de "science universelle" que vous chercher à imposer au reste de l'humanité selon un programme impérialiste. En fait, cette tendance à voir le monde comme tournant autour de votre nombril est un pattern occidental qui colle à la peau et donne le sentiment de posséder une conscience supérieure dont l'humanité doit jouir si elle veut s'élever. Des conneries, tout ça!

race sauvage tribal et évolution

«Alors, voila, continue le professeur au Muséum national d’histoire naturelle de Paris. Si vous voulez réfléchir, lisez ce livre. Il est court mais ne vous méprenez pas. Il ne peut pas se lire en quelques heures. Il faut du temps pour comprendre chaque page. Il doit se savourer bouchée par bouchée. Il vous faudra y revenir afin de vérifier que vous avez bien compris. L’évolution est un domaine de recherche actif où on fait des découvertes tous les jours. Elle nous fournit des explications sur des questions fondamentales qui nous touchent. Elle ne peut être comprise sans aucun effort : la science, c’est pas du gâteau.

Effectivement, pour la comprendre, il faut le marteau!

Têtes à clou


(Article écrit le 7 0ctobre 2012)

Liens en relation :
Le bronzage tue! Quand la science se prononce...
Science et croyance sur le net
H1N1, la grippe porcine: nous avons évité le pire

Commenter cet article