Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Laziz

Le mal au nom de Dieu

Le Monde des Religions pose cette question : « Les religions sont-elles porteuses de violence ? » Je réponds oui. Celui qui doute de ce constat est ignorant ou fanatique. Tout, d’ailleurs, en ce monde est porteur de violence : la nature, les dieux, les rois, les hommes et les animaux. Une question plus appropriée aurait été : « Y a-t-il des religions plus violentes que d’autres ? » Évidemment, y répondre c’est plus délicat… On n’aime pas ça, comparer, dans une culture qui préfère parler d’égalité, contre toute logique. Autrefois on disait : celle qui est naît jolie est née mariée. Considérez par exemple le bouddhisme, à la base il se déclare non-violent, mais par la suite il deviendra violent. La violence est constitutionnelle au monde et souvent elle le domine. Ils sont inconscients et hypocrites ceux qui clament que la vie est belle ! L’État, la science, la police, l’agriculture, le sport, etc., peuvent devenir -et le sont souvent- les ennemis de l’espèce humaine et de la vie en général. On ne le dit pas assez mais il est vrai que très peu de gens veulent l'entendre.

Pour en lire plus :

 

_________

 

Jésus dit Barabbas   Le dernier livre de Gerald Messadié Ci-dessous, la quatrième de couverture

 

Jésus dit Barabbas

 

Le dernier livre
de Gerald Messadié
Ci-dessous, la quatrième
de couverture

 

 

 

 

 

Jésus dit Barabbas   Le dernier livre de Gerald Messadié Ci-dessous, la quatrième de couverture

____________

Prosélytisme musulman

On retrouve en grand nombre sur les forums religieux arabo-musulmans ou autre lieux de réunions virtuelles, un genre d’individus qui répandent avec une niaise complaisance leurs béates croyances. Faisant feu de tout bois, ils s’aident d’un art sentimental* ou d’images apocalyptiques aux relents de bigoterie. Ils savent qu’ils retrouveront dans cet espace un auditoire réceptif qui ingurgitera avec recueillement leur prosélytisme ringard et fanatique. Ces individus ont encore de beaux jours devant eux à en croire les réactions. Je souhaite seulement qu’il y ait plus de gens comme moi qui les mettent au pied du mur et démontrent le mal qu’ils causent aux musulmans de formation spirituelle supérieure ou qui aspirent à ce niveau, ou encore envers ceux qu’on appelle les ‘’modérés’’. D’une façon ou d’une autre, ils y gagneront à se distancer franchement de telles propagandes au lieu d’avaliser ces inepties indignes de l’évolution des mœurs et des idées au XXI siècle.

*Vidéo plus bas... (N'est plus disponible) 28 Avril 2011

Musulmanes-a-la-mode.jpg

_____________

L'aveuglement spirituel des religieux

ovni apocalypse bibleLes chrétiens vivent un problème existentiel majeur, celui de relier l’homme « archaïque », préhistorique, dont les vaisseaux ont été coupés, au christianisme, ce qui demeure encore de nos jours un projet inachevé. Les théories scientifiques de l’évolution, après leur avoir offert pendant des siècles une fin de non recevoir, apparaissent aujourd’hui aux chrétiens, comme une perche tendue pour rejoindre les deux bouts. Il s’agit donc de procéder à un syncrétisme rigoureux en intégrant les idées savantes ou séculières les plus appropriées aux dogmes chrétiens.

Ainsi, il était envisageable d’élaborer un nouveau mythe, moderne et viable, comme les vrais d’autrefois, pour lesquels les chrétiens entretenaient une répugnance délirante. Pourtant, ces récits millénaires avaient réussi à englober tous les aspects de la vie, religion, politique, science, musique, médecine, alimentation, etc. Certaines de ces disciplines existent encore de nos jours, toute proportion gardée, et restent énigmatiques aux yeux des contemporains les plus éclairés sur ces savoirs, tout comme le sont les pyramides; l'émotion est toujours au rendez-vous devant l'incroyable somme de connaissances qui a été requise pour leurs constructions.

Ces mythes antiques ont su canaliser naturellement l’énergie intrinsèque aux civilisations dans leur formation et leur maintien. Les rituels, l'art oratoire, la poésie, le théâtre, la musique et la littérature sacrée ont insufflé dans l'âme de ces sociétés la psychologie nécessaire pour suivre le fil d'Ariane à travers le cosmos. L'existence trouve un sens sans subir à chaque détour de la pensée ce vicieux doute qui taraude l'esprit, tel le serpent se mordant la queue.

mythe-dieu-serpent.jpgLes chrétiens se retrouvent par conséquent devant un problème existentiel accru, du fait qu’ils ont fait tabula rasa sur l’histoire. Ce faisant, ils concoctèrent à neuf le mythe de la création, l'éternel retour, si commun et essentiel à l'imaginaire des anciens peuples, et rejetèrent à tout jamais comme inférieurs et mauvais tous les mythes précédents, dont celui concernant la création du monde, mythes par excellence. Ne dit-on pas que pour apprendre un art il faille désapprendre tout ce que l’on sait sur lui? La teneur de ce dicton sera assimilé par les théologiens et leur permettra un meilleur travail de purification. Le mental, ainsi préparé, ayant évacué à tout jamais de la mémoire les images profanes, n'aura plus les moyens de comparer les nouvelles croyances chrétiennes avec les plus anciennes, païennes et primitives, ou, disons-le sans gêne, inférieures, comme s'exprimaient nos savants penseurs.

saint_Martial-Remise-du_baton_de_saint_Pierre.JPGC'est vraiment ainsi que les croyances et les traditions de ces peuples étrangers ont été perçues par les gens du Livre, des trois "grandes religions", comme si les Hindous n'avaient pas leur livre saint! Il est certain qu'aujourd'hui encore, il est rare qu'ils en soient conscients, si bien que la Bhagavad-gita, cette révélation sophistiquée qui traite de yoga, de l'âme et de Dieu de façon originale et unique, reste malgré tout généralement méconnue de la culture occidentale. Dans ce sens, la perche tendue par les scientifiques, matérialistes dans le fond, procède du même symbolisme que dans la tradition dont faisait partie Moïse; son bâton aussi servait à conjurer le sort et à transformer notre perception des choses. Ces chrétiens, à l'instar des scientifiques modernes, partent de zéro et inventent la réalité, c’est la même méthodologie. Ils ne savent rien et, à partir d’expériences, ils refont l’histoire. La méthode a malheureusement sa contrepartie, tous les dix ans environ ils doivent refondre leurs théories pour se débarrasser des niaiseries qui la plombent.

____________

L'enfer n'existe pas, selon le nouveau Pape

Quel soulagement d'apprendre que l'enfer n'existe pas! En tout cas, les esprits démoniaques vont pouvoir dormir sur leurs deux oreilles maintenant, après tous les crimes crapuleux qu'ils ont commis. Il est miséricordieux, notre nouveau Pape, comme ça ce ne ce peut pas! Tout le monde ira au paradis, dorénavant. À moins que l'infaillible pontife ne déclare que lui aussi n'existe pas. Et Dieu, lui, il est vrai ou c'est du bluff ?

L'enfer n'existe pas, selon le nouveau Pape

Le lien pour lire l'article, ça en vaut la peine:

Autres liens en relation : Quand le diable s'en mêle !
Ne pas tirer le diable par la queue
Dieu n'est pas un ouvrier


 
____________

Pour franchir l'enfer

Rester lucide
et sensible
Espérer
mais agir

Comme on dit:
main de fer dans gant de velours...
Le coeur doux pareil à la rose et
à la colère foudroyante de l'éclair

C'est l'équilibre du paradoxe

Pour franchir l'enfer
Paradis à l'envers
-Illusions
d'une hésitante interrogation-
Il faut avancer
Pour ne pas crever.

_______________

Picasso et le bonheur...

picasso femme art crimeOn a tort de prendre Picasso pour nous parler des bienfaits de la vie. En deux mots, ce personnage était un diable sans cornes. Son plaisir sadique, c'était de battre et de faire souffrir les femmes qui se donnaient à lui.
On me rétorquera que «  cela ne l'empêchait pas d'être un homme d'esprit et un très grand artiste.
-Oui, il y a tant de grands démons intelligents et géniaux, et qui sont de "très grands artistes". Faut croire que le fait d'être un grand artiste confère le droit d'être cruel sans que le prestige en soit affecté. Cette conception de l'art est le coeur du système capitaliste sauvage, si à la mode de nos jours: du moment que l'on crée des emplois ou que cela rapporte à l'entreprise, on peut occulter les travers et les vices. Par exemple, si un grand professeur est pédé comme un phoque et qu'il a traumatisé des dizaines ou des centaine d'enfants, les autorités veilleront à étouffer le scandale pour garder le "grand" professeur à son poste. Un classique !

Commenter cet article