Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Laziz

J’ai des amis de longue date, éduqués et à l’aise origine singe hommematériellement,    qui me reprochent d’user du terme de ‘supérieur’ et ‘inférieur’ dans nos discussions passionnées pour désigner peuples ou civilisations passées, ou actuelle, éventuellement. Et pourquoi donc ne le pourrait-on pas? À cause de ce que nous savons de l’histoire, me répondent-ils. Laquelle, celle récente qui remonte à deux ou trois milles ans ou celle qui fait naître l’homme et la femme en Afrique? Comme mes amis sont des gens de gauche qui revendiquent allègrement leur appartenance à cette aile de la politique, ils haïssent l’injustice et l’exploitation des pauvres par les riches. Aussi parce que les nations qui détenaient la puissance, la supériorité technique et militaire ont opprimé, et oppriment toujours, les nations faibles. Par conséquent, l’utilisation de vocables tels que ‘supérieur’ et ‘inférieur’ est devenue tabou et raisonne comme une offense quand on l’applique aux civilisations; il en va de même pour le mot race. Il est vrai que ‘race’ n’est plus très adaptée aujourd’hui à la mondialisation et au métissage naturel pour désigner les espèces humaines, ou groupes, ethnies, types, si vous préférez, car on s’entend conceptuellement pour considérer qu’il n’existe qu’une seule espèce humaine. Singulièrement, celle-ci se considère également animale. Chercher l’erreur...

Mais ces vocables, ‘supérieur’ et ‘inférieur’, restent, à mon sens, des signes universels et objectifs et permettent de distinguer valeurs et mœurs des bons ou mauvais, des avancées ou retardées. Et, dans le même élan, de déconstruire les systèmes philosophiques à la Hegel, Marx, Freud, Darwin et tutti quanti qui, comme les gros poissons mangent les petits. Mes arguments laissent mes amis imperturbables: d’une façon ou d’une autre, selon eux, le terrain est trop glissant pour tenir des propos de la sorte; le plus souvent cette discrimination dénote un penchant pervers de la droite (dont je ferais peut-être partie…).

DJ remix akiles hollande

Frappés du coin de la réforme, mes amis ne jurent que par l’égalité: il n’y a point de peuple supérieur à un autre! Nous naissons tous égaux. Si autrefois des intellectuels se servaient d’expressions telles que ‘race supérieure’, ‘sauvage’ ou ‘femme de mauvaise vie’, nous récusons dorénavant leurs préjugés, car ils sont démodés et par-dessus le marché faux. Sur ce point, mes invités font allusion à Claude Lévi-Strauss dont je me référais durant la soirée. Celui-ci disait: «Mais regardez autour de vous; soyez attentif à ce qui se passe autour du monde depuis un siècle (on est en 1961), et toutes vos spéculations s’effondreront. Loin de rester enfermées en elles-mêmes, toutes les civilisations reconnaissent, l’une après l’autre, la supériorité (c’est moi qui souligne) de l’une d’entre elles, qui est la civilisation occidentale. »

croix gammée aryen indeComment ne pas être pas malade de son historicisme dans ces conditions-là? ‘Race’, ‘supérieur’ ou ‘inférieur’ irritent la sensibilité, leur donnent la nausée. Sans avoir défini ce que l’on entend par droite ou gauche, je soutiens que l’égalité tous azimuts est un leurre et la posture occidentale un complexe de supériorité car, structurellement, elle est déjà dans son avantage par rapport aux autres civilisations sur la planète; la charrue a été attelée avant les bœufs et maintenant les progressistes prétendent judicieusement que la donne est jouée, il suffit simplement d’aplanir les différences conflictuelles selon le résultat des avancées de la science; science moderne par ailleurs fondamentalement occidentale…

L’impérialisme a abandonné ses colonies mais non sans avoir miné le terrain. Les Arabes, par exemple, que l’on classe comme orientaux, ont copié les Grecs et d’autres civilisations et ont constitué un phare pour l’Europe; ils sont néanmoins imprégnés par le savoir européen. Surtout qu’après l’exaltation pour les connaissances, leurs Lumières, leur Âge d’or, les Arabes s’en sont désintéressés; ils trouvaient ce qu’ils voulaient dans le Coran et cela suffisait. Sans parler de la religion dont ils puisent à la même source spirituelle, l’Ancien testament, les motifs de l’action et de la morale. Aujourd’hui, ils n’ont que la science et les méthodes occidentales pour se raccrocher et s’épanouir matériellement.

En Inde, les Anglais imposèrent leurs projets et les Hindous, après leur indépendance en 1947, s’en servirent pour se moderniser et rattraper le temps perdu -plus de 1000 ans de domination cruelle, la plus grande partie par les musulmans. Actuellement, l’Inde éduquée fonctionne pour la plupart selon le paradigme occidental mais, fascinés tout entier qu’elle est par le système efficace de gouvernance anglaise, elle reste bon an mal an attachée à la vision des sages védiques.

Malheureusement, que n’entendons-nous pas encore constamment autour de nous s’exclamer péremptoirement: «L’Occident, la Grèce ou la France, ont inventé la démocratie! ». Ce qui est faux, mais les consciences sont formatées pour penser ainsi. Règle générale: l’Occident est supérieur, mais il ne faut pas le dire.

Autres liens à lire : L'Olympe de Yasmina Khadra
François Hollande désire supprimer le mot race de la Constitution  :
Spoutnik, une autre réalité invraissemblable

Commenter cet article