Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Laziz

je discute de l'animal en nous, selon les athées, puis de la façon dont les débats se déroulent sur le Web, houleux et plein de morgue. Et aussi :
-Michel Onfray et le foie gras...
-L'hédonisme des Grecs est-il compatible avec nos valeurs sociétales?
-Quand je remets en question la soi-disant supériorité de la civilisation grecque, celle qui aurait inventé la démocratie.
-La philosophie est-elle si indispensable à la compréhension du monde et de nos problèmes?
-Quand je m'appuie sur l'actualité au Proche-Orient pour mettre en perspective les haines religieuses et les haines tout court.
-L'assassinat du président égyptien Sadate, puis de Yitzhak Rabin, chef de l'État juif, par ceux qui ne voulaient pas la paix.
-Quand le Québec se sent concerné par le conflit au Moyen-Orient, il épouse les mêmes tics haineux.
-Que ce soit sur les forums québécois, marocains ou algériens, c'est du pareil au même: le web est devenu un nid de vipères; je vous livre de suite un exemple flagrant que je prends sur un forum algérien:
link
- Sisyphe, le dieu grec, était-il sage ou absurde?
-Quand je conclus sur une note positive à propos de Michel Onfray...

 

Avertissement : Nonobstant tout le mal que je dis ici sur Michel Onfray,
ce pédagogue-né
qui ne laisse pas indifférent, je conclus sur une
note positive à son sujet tout en m'en lavant les mains.

Une femme avec face animal sur tee-shortSur le Web, j'ai eu une discussion avec Hector, un type qui se dit athée et fier de l'être. En fait, il s’immisçait dans un échange, que j'avais avec un internaute, sur le philosophe Michel Onfray; cela, au moment où je lui demandais si "Onfray pensait oui ou non que nous étions des bêtes autrefois?".

Hector: « Si je puis me permettre, Onfray cite régulièrement Darwin dans le cadre d'une philosophie matérialiste radicale qui est la sienne (et la mienne aussi). Il ne fait donc aucun doute que non seulement nous avons l'animal pour origine, mais que nous sommes des animaux aujourd'hui encore (c'est moi qui souligne). Sa philosophie, continue-t-il, consiste à apprendre à se méfier de l'animal que nous sommes en commençant par exemple à nous connaître nous-même, selon le célèbre précepte socratique.»

Amen! C'est, cependant, une approche toute en douceur que nous offre-là Hector, ce qui est rare, sur le Web du moins. Mais ne vendons pas la peau de l'ours avant de l'avoir tué, je vais vous faire une démonstration de ce que sont capables ce genre d'individus. En effet, ils se prennent en quelque sorte pour les nouveaux guides de l'humanité et font pièce aux religieux qui l'ont pourrie; une contestation qu'on ne peut reprocher à Hector qui en a fait son cheval de bataille. Ce faisant, je veux également attirer votre attention sur l'incapacité systématique à rester cordial sur les forums de discussion, modérés de surcroît, ce qui nuit à toute possibilité d'un débat ouvert. Par contre, le Web reflète bien la mentalité en général des gens assis derrière leur écran -et ce n'est pas joli! Le plus étrange est le cas des athées, ils ont développé un complexe de supériorité pathologique par rapport aux croyants. Paradoxalement, ils ferment les yeux sur l'état abominable dans lequel s'enlisent nos sociétés, tout en faisant l'éloge d'un matérialisme scientifique par ailleurs empoisonné et qui commence sérieusement à battre de l'aile. Ce phénomène de dégradation de plus en plus perceptible est dû à la prise de conscience, entre autres, des citoyens face à l'incurie de l'industrie du médicament qui semble fort peu se soucier, en réalité, de la santé de ses clients; la représentante en pharmacie, dont je reproduis l'échange*, en est un bon exemple.

foi gras françois hollande

Donc, voici Hector qui intervient au moment où je dénonce les idées de Normand (ambigües et stupides) qu'enseigne Michel Onfray au sujet des goûts et du palais: «Si je puis me permettre, j'ai pour ma part bien saisi le rapport que tu veux établir, Maroudiji, entre la gastronomie de Onfray, tel que toi tu la vois, et la souffrance animale telle que tu sembles vouloir la montrer dans le gavage des oies permettant d'obtenir le fameux foie gras du terroir français. Je me permettrais alors de souligner que Onfray ne s'est jamais posé en défenseur de la gastronomie du terroir, bien au contraire, il appréhende l'art gastronomique en fonction d'un hédonisme antique, pour résumer. Et cela ne le place en aucun cas du côté de ceux qui consentent à faire souffrir les animaux, oie ou pas oie, pour se nourrir. 

 

                 
              


  - Pour moi, répondis-je, l'hédonisme antique en ce domaine, surtout s'il est athée, prend sa source dans un art préhistorique, grossier et barbare. (Personne ne devrait s'opposer à cette perspective sous peine de renier ses ancêtres darwiniens...) Pour ce qui est des origines bestiales que vous vous attribuez et dont le philosophe M. Onfray se fait le porte-parole, je ne remets pas cela en cause, au contraire, c'est ce que je soulignais dans mon intervention, la plupart d'entre vous se comportent comme des animaux: vous bouffer, vous copulez et vous agissez comme eux.
 

echangistes-club-sexe.jpg

27 novembre 2012, un club échangiste dans la ville de Sainte-Catherine fait l'objet d'une poursuite.
Le bruit et les individus louches qu'il attire sont la source de plusieurs plaintes.

- Nous ne parlons certainement pas du même hédonisme, alors, rétorque Hector. Du point de vue de Michel Onfray, l'hédonisme antique se définit par rapport à l'hédonisme vulgaire auquel il s'oppose parfaitement. L'hédonisme antique, c'est celui qu'on tire de la philosophie de Leucippe, Démocrite, Épicure, Aristippe, Lucrèce, etc. et qui s'oppose totalement à l'hédonisme de l'empiffrement, de l'égoïsme et de la vulgarité des faibles d'esprit et des arrivistes corrompus par la possession des objets et de l'argent. L'hédonisme antique porte en lui une morale supérieure en cela qu'il affirme la valeur inestimable de la seule chose que chacun possède réellement et qui est son propre corps. L'hédonisme antique ne doit rien à un quelconque art préhistorique. Et c'est surtout parce qu'il est athée qu'il est dépourvu de grossièreté et de barbarie. »

Migno-Grec-pédérastie-homosexualitéMais oui, vous avez bien lu! l'athéisme « est dépourvu de grossièreté et de barbarie »... Elle est trop bonne celle-là! Pensez-vous vraiment que ses fadaises valent une réplique? Quand les Grecs passaient le meilleur de leur temps à jouer avec le zizi d'un mignon imberbe pour alimenter leurs impulsions créatrices lors des banquets, peut-on alors désigner ces mœurs autrement que grossiers et barbares? C'est autre chose que de philosopher sur les meilleurs moyens d'offrir l'accessibilité à l'école pour tous les enfants, d'organiser le choix d'un nouveau ministre de l'agriculture, d'acheter quelques bijoux pour sa femme et réfléchir intelligemment à ce qu'elle ne tombe aux mains de son ami ou de réfléchir sur les moyens de concilier vie familiale et vie consacrée à un destin spirituel. Mais quand on a que l'atome pour figurer un paradis, quand on a que la voûte du ciel comme profondeur céleste ou que liberté et justice riment avec esclavage revendiqué, c'est l'utopisme sanglant in fine. Oui, je connais vos prédilections transmises de père en fils en honneur à la soi-disant splendeur de la Grèce antique, ces panégyriques que nos professeurs ne se lassaient pas de nous enseigner. À les entendre, ils auraient tout inventé en matière de progrès et de science, telles la philosophie, la démocratie et l’Euréka. Je ne crains pas de vous dessiller les yeux pour en finir avec cette désinformation chronique liée à l’esprit hellénique : en réalité, on se réfère à une civilisation creuse, une civilisation qui a eu des chèvres et des oliviers pour terreau historique, et des dieux fous, sinon démoniaques, pour inspiration spirituelle. D’où les Grecs auraient-ils pu apprendre, seuls, tout leur savoir, de leurs dieux, de la dérivation des atomes? Quelle farce! Et l’on nous vend cette idée comme l’ancêtre civilisationel idéal qui a illuminé le monde ! Et ils ont réussi ! Tout comme les juifs ont réussi à imposer urbi et orbi leur Dieu unique contre toutes variété et diversité spirituelle.

 


 
 Pour ce qui est d’Onfray, si on se prétend philosophe, il faut assumer ; il ne s'agit pas seulement de vivre dans la tour d'ivoire de la grécité, avec toutes ses idées monistes et monacales ressassées à l’envie par tous les peuples anciens de la terre, et généralement transmises par les adeptes du renoncement (comme chez les hindous ou les bouddhistes, avec le tantra), ou du nihilisme, en fait, mais de donner une compréhension claire et globale du savoir ; il s’agit de montrer comment en tant que philosophe, celui-ci se démarque de toutes les conceptions de l’existence professées par ses confrères. Qu’apporte-t-il de nouveau, ce nietzschéen, autre que le mantra de l’éternel retour, cette rumination sur l'ignorance assumée, genre: plus j'en apprends, moins je sais ?

Dostoîevski-les carnets du sous-solMais vous l’aurez compris, au-delà d’Onfray, c’est la position ridicule de la philosophie contemporaine que je dénigre, le peu de connaissance dont font preuve nos philosophes d’aujourd’hui. Surtout quand ils claironnent à tous vents leur athéisme ringard. Comment a-t-il écrit ça ? « L'hédonisme antique porte en lui une morale supérieure en cela qu'il affirme la valeur inestimable de la seule chose que chacun possède réellement et qui est son propre corps. » Et c’est un athée qui me parle ainsi ! Qu’il existerait une catégorie de gens qui possédât son propre corps! Une âme, disons, peut posséder son habit charnel, si on est croyant, mais depuis quand un corps peut posséder son propre corps? De toute façon, cette idée -la possession de son propre corps- est un mythe ou alors l'individu en question est possédé, à la Dostoïevski.

En ce qui me concerne, une civilisation se juge par son art culinaire et sa médecine. Comment se nourrissaient les Grecs et qu’elle était donc leur médecine par rapport à ces mêmes connaissances répandues largement en Asie? Qu'on ne me dise pas qu'ils ne voyageaient pas! Mais en quoi ces savoirs des pays de l'Est étaient-ils différents de la philosophie de Leucippe, Démocrite, Épicure, Aristippe, Lucrèce, etc. ? Pas grand-chose. La façon de penser de ces derniers était commune à tous les penseurs des traditions d’Orient et d’Asie, bien qu'elle n'influençât que très peu le commun des mortels, leur philosophie restait marginale. Bouddha en devint le plus important précurseur. Mais, répétons-le, dans son pays d’origine, son expérience et sa philosophie étaient des phénomènes intellectuels -parmi d’autres, aussi puissants, sinon plus, parce qu’ils formaient également le cadre historique et social ; alors qu’en Grèce, le seul cadre existant était les dieux sur l'Olympe, comme tous les peuples ont en eus. Et, si on ne croit pas à ces dieux que nous reste-t-il ? Des chèvres et des olives; pas grand-chose, quoi!
 

Zeus et sa cour séjournent sur Olympe-paganisme

Zeus et sa cour séjournent sur Olympe où ils connaissent une félicité parfaite, alternant banquets
et parties fines, se gorgeant de nectar et d'ambroisie au son de la lyre d'Apollon.

 

On pourrait continuer ainsi des pages et des pages, mais je désirais avant tout vous faire la démonstration de la manière dont les échanges sont menés sur le Web. En intervenant, Hector avait fait preuve d'une attitude tout à fait respectable au premier abord, même si ses idées sont radicales et qu'il les défend bec et ongles, pour ainsi dire. Jusque-là, aucun problème, on peut très bien être passionné en attaquant les idées de son adversaire, mais en restant courtois ou, du moins, sans proférer la violence verbale, ce qui est la moindre des choses entre gens de bonnes mœurs, toutes nationalités et confessions confondues. Puisqu'en ce moment l'actualité porte sur le conflit au Moyen-Orient, ce lieu maudit, pourrait-on dire, ce lieu où les haines sont les plus exacerbées et se propagent à toute la planète (même les Japonais sont concernés alors même qu'ils n'ont jamais connu le juif errant sur leur île, sinon aux environs de la deuxième guerre mondiale), je prendrai pour exemple -on ne pourrait plus juste de cette cristallisation du ressentiment- celui du président Égyptien, Anouar el-Sadate. Le raïs a été assassiné par ses pairs le 6 octobre 1981 pour avoir coupé l'herbe sous les pieds des Israéliens et signé un traité de paix avec eux: «Je vous demande seulement de la patience, suppliait-il de tout son cœur en s'adressant à la Ligue arabe qui trépignait de colère et le désignait de traître. Ne commencez pas à attaquer, à insulter. Donnez-moi une chance de réussir.» C'est une reporter arabe qui retranscrit cela, Denise Ammoun, dans son livre Les Arabes et la paix paru en 2010 et dont vous pouvez lire ma critique sur ce blog*.

L'assassinat du Raïs.

L'assassinat du Raïs-Sadate-
Lorsqu’en 1977 il prend l’avion pour Jérusalem, il signe aussi son arrêt de mort.

Mais on le voit partout avec les religieux -à la télévision, au cinéma ou par la vidéo-, les athées ne sont pas seuls à avoir de la haine à revendre. En ce moment, à cause du conflit sanglant qui se déroule entre Israéliens et Palestiniens, la haine sur le Web est à couper au couteau. Rendez-vous sur des forums maghrébins et vous tomberez sur le derrière tant les injures sont sauvages. Le drame, la honte, c'est qu'elles sont prononcés souvent par des gens qui se disent avoir la foi, qu'ils croient en Dieu! Et que Dieu est paix et amour ! Bismillah! Je vous donne quelques exemples rapides de cette schizophrénie, tout à fait stupide et gratuite. Au hasard, sur un forum marocain pour le coup :

« MAUDIT SOIT LES CRIMINELS SIONISTES ISRAÉLIENS ET MAUDIT
SOIT LES CHIENS SANS HONNEUR QUI LES DÉFENDENT ! »

 

Ceux qui les défendent, c'est-à-dire les chiens, sont ceux qui s'opposent et vilipendent les activités meurtrières du Hamas et du Hezbollah, ces groupes qui terrorisent leurs propres peuples, les Palestiniens en l'occurrence, et attisent la colère envers leur ennemi, les sionistes. Même après l'avoir signalé à l'administration, l'internaute revient à la charge de plus belle. Cette fois, il m'adresse directement sa vindicte :

  

« JE VOMIS LE SIONISME COMME JE VOMIS L’APARTHEID ET TOUTE FORME DE RACISME. ET JE SUIS FIER DECE FAIT, N'EN DÉPLAISE À DES GENS DE TON ESPÈCE , JE M'EXCUSE AUPRÈS DES CEUX QU'ON APPELLE HABITUELLEMENT "GENS" CAR TE DONNER UN TEL QUALIFICATIF EST UNE INSULTE POUR LE GENRE HUMAIN ».

Pourtant je ne suis pas juif, mais algérien de famille musulmane; je ne suis même pas fils de harki, ce qui souvent aide à faire l'amalgame. Le seul rapport que j'ai jamais eu avec les juifs, c'est d'en compter quelques-uns parmi mes relations amicales, des juifs athées. L’internaute en furie, comme il y en a tant sur ces forums, véritables nids où la haine est distillée sans complexe et où l'on promeut la terreur sans ambages, cet internaute continue ainsi, tout à son aise: «la décence m’empêche de dire ce que je pense du sionisme, et de ceux qui le défendent. La honte est sur toi, sur les crimes et les valeurs nauséabondes que tu défends. » Voilà ce qu'en est de la parole dans les pays arabes, au Maghreb; si vous osez penser autrement et l'exprimer ouvertement, vous êtes un homme mort!

 

http://www.interet-general.info/IMG/Yitzhak-Rabin_Bill-Clinton_Yasser-Arafat-1.jpg
Le 28 septembre 1995, Arafat et Rabin signent à Washington un accord de paix. Tout le
monde voulait y croire, sauf les intégristes. Yitzhak Rabin connaîtra le même sort que
Saddate,
il sera abattu par un extrêmiste religieux quelques semaines plus tard. 

 

Au Canada, c'est différent, ce n'est même pas comparable, la parole n'est pas bâillonnée comme dans les pays musulmans, on ne risque pas sa vie à prendre parti pour les juifs. Par contre, les colporteurs de haine ont toute la latitude pour s'exprimer comme bon leur semble. Sur un forum québécois, PolitiqueQuébec.com, où je n'ai pas fait long feu, un type, un "arabe" à l'en croire, fait l'éloge d'un terrorisme soi-disant légitime: « Le Che a exécuté les traîtres à la nation. Ce n'est pas pour autant un terroriste! » Ce à quoi je lui réponds: « Si un fasciste n'est pas un terroriste, je veux bien. » La réplique qui suit est hallucinante, comme quoi les modérateurs au Québec n'ont rien à envier à leurs collègues des forums arabes. Voyez-vous mêmes comment ce frustré justifie sa hargne. Il la fonde sur la Bible des juifs qui enseignait "œil pour œil dent pour dent". «Ma réponse est la suivante, écrit-il. Nous devons tuer tous les palestiniens à moins qu’ils ne soient résignés à vivre en tant qu’esclaves. C'est le Président Heilbrun, maire de Tel-Aviv qui s'exclame ainsi, en octobre 1987. Pis , Yitzhak Shamir, premier ministre, déclarait en 1988 : "Les Palestiniens seront écrasés comme des sauterelles… leurs têtes éclatées contre les rochers et les murs." » Lorsque je voyage, je rencontre quelques fois ces soldats israéliens qui ont fini leur l'armée, et c'est ainsi qu'ils parlent, en effet. Je les trouvais répugnants mais je comprenais cependant leur mentalité, c'était des soldats, des combattants qui avaient pour ennemis des Palestiniens. Rien de nouveau sous le ciel des hommes-soldats. Mais dans les cas que je vous mentionne ici, ces acharnés de la justice sont assis à l'autre bout du monde derrière leur écran et s'expriment comme s'ils revenaient du feu qu'ils ont appelé de tous leurs vœux.

 

Allons maintenant sur un forum marocain. On peut y lire ce genre de commentaires écrits en toute bonne conscience, suivis par des intervenants qui en rajoutent couche sur couche: « La pire raclure de ce monde, la plus grosse daube que l'humanité ait engendrée, c'est l'élite juive sioniste actuelle et qui, par sa faute, a nourri la haine envers le juif à travers l'histoire. Car le juif, à la base, c'est quelqu'un d’honnête avec qui tu peux faire des affaires sans escroquerie. Se sont des gens fiables à la base. C'était-là leur réputation de commerçant avant que le Talmud ne vienne s'en mêler. » N'importe quoi pour justifier qu'il y a deux sortes de mentalité juive, celle des anciens, avec lesquels il était possible de commercer sans se faire entuber, et il y a le contemporain, le sioniste (un mot devenu à la mode mais rares ceux qui en connaissent la signification), une brute de la trempe des nazis. Oh, ne croyez pas que j'exagère ou que je fabule, c'est du nanan pour eux ce vocabulaire mal famé, ils y croquent à pleines dents! Ces trois exemples devraient suffire à refléter l'ambiance des communications sur la plupart des forums, avec modérateur en outre.
 

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/0/0f/Sisyphus_by_von_Stuck.jpg/510px-Sisyphus_by_von_Stuck.jpgRevenons à Hector, qu'on en finisse avec lui pour continuer le dépucelage en direct de notre représentante en pharmacie. Je disais qu'au premier abord Hector se présentait comme le bon monde le fait. Il y a cependant des gens -athées ou religieux- dont l'éthique est pareille à la justice: si vous y regardez de trop près, les rafistolages en fils blancs vous sautent à la figure. Mais on en a assez dit sur sa rhétorique, on va passer directement à ses comportements injurieux après qu'il ait mesuré le poids à soulever face à mes objections, tel Sisyphe, "le héros absurde", s'obstinant avec son rocher qui le lâche toujours, justement au moment où il croit toucher à son but. Je donne l'exemple de Hector mais c'est plutôt commun. (vous remarquerez au passage, la nudité dans l'art grec si cher à nos esthètes contemporains ... )
 

Le voici: « Ah ah ! Je vois que nous ne sommes pas dans le même camp ... Elle t'emmerde bien, ou alors elle ne te gène pas, n'est-ce pas, la méthode scientifique? La méthode scientifique, et donc athée, qui te permet d'écrire des conneries sur un ordinateur dont l'existence est permise par la science, et donc par les athées, (et par les blancs, aux dernières nouvelles). Ils sont beaux, les petits cons qui crachent dans la soupe tout en la trouvant bien bonne lorsqu'ils s'en régalent comme des porcs ! »

 

N'était-ce pas lui qui écrivait que les athées n'étaient pas grossiers et barbares, texto! Et encore : « Dire la vérité sur les cons, ce n'est être ni grossier ni barbare. Il y en a, parmi les humains, qui, sortis des latrines dans lesquelles ils se sont pourtant pissé et chié pendant des mois, ne trouvent pas mieux que de cracher sur les étoiles ! Ce sont des cons. ». Une façon éloquente de clore la discussion.

 

Rien à voir avec Michel Onfray! C'est comme les nietzschéens, les marxistes ou les chrétiens, jamais leur idole ne se reconnaîtrait en eux. D'abord je ne lui connais pas ses manières rustres. Et c'est un savant, il sait parler de l'histoire des idées en excellent professeur, ce qui se fait rare de nos jours, il sait charmer également; c'est un intellectuel qui dénonce les injustices avec la plume et qui aime la simplicité. J'ai écouté un grand nombre de ses cours que l'on trouve en mp3 et j'ai beaucoup aimé sa contre-philosophie. Je ne loupe pas les occasions telles que les interviews avec Stéphane Bureau, que j'apprécie beaucoup, par ailleurs. D'ailleurs, pour la petite anecdote, un jour que ce dernier faisait la promotion d'une de ses productions, un DVD sur Michel Onfray, je lui ai demandé s'il le considérait comme un philosophe, il m'a répondu non. Il a aussi admis avec moi, que l'athéisme n'était que le revers de la religion, que les deux participaient de la même dynamique mentale. En tout cas, Michel Onfray aime philosopher et partager sa passion, idéalement et pratiquement. Je trouve cela noble. Je viens justement de tomber sur cette interview de Stéphan Bureau et c'est intéressant, Onfray parle de ses expériences cardiaques, de la mort et de l'attitude d'un hédoniste face à elle quand elle vous arrive inopinément.

 

  Finita la comédia!


* L'échange avec la représentante en pharmacie:  Un accouchement in live ou dépucelage en direct

* Les Arabes et la Paix

Les arabes et la paix-livre

 

 


 

 

 

 

 

Quand Stéphan Bureau interroge Michel Onfray


 

Et pour terminer sur un note amusante, voici Freud vu par Coluche,
un sketch que devrait apprécier Onfray.

 

 

 
   
http://1.bp.blogspot.com/-s6UKd6bQ1Kg/TWB_ocHxsUI/AAAAAAAAAII/euzmMYZgwiU/s1600/LA-FERME-DES-ANIMAUX.jpg

Si vous n'avez pas lu le livre paru en 1945, voici le film qui en a été fait.

________________         

Le bluff des athées

Le bluff des athées et la religion - maroudiji-discussion-forum

Le lien pour cette discussion : L'athéisme n'est que du bluff

Autre lien en relation:  Le défaut du paradigme monothéiste

Commenter cet article